Tests

Kingdom Hearts III

"De tout mon cœur"

Treize ans, c'est le temps séparant Kingdom Hearts III de Kingdom Hearts II. Pourtant, la série a suivi son petit bonhomme de chemin afin de se rappeler aux bons souvenirs des fans. Mieux que ça : certains épisodes qualifiés d'annexes avaient tout de titres dignes de volets canoniques, et ce aussi bien sur le plan du gameplay que de la narration. Nous pensons par exemple aux excellents Birth By Sleep et Dream Drop Distance, ayant respectivement vus le jour sur PSP et 3DS. Pour sa part, Kingdom Hearts III a la dure mission de "conclure" une saga qui, pour beaucoup, reste compliquée en matière de chronologie.

Assassin's Creed Odyssey

Allez vous faire chouchouter chez les Grecs

Après l'Égypte Ancienne et un Origins des plus envoûtants, la série Assassin's Creed revient sous la forme d'une véritable odyssée, grecque de surcroît. Et au regard du temps que vous allez y passez, le terme d'odyssée n'est vraiment pas usurpé. Ce test n'a donc pas pour ambition de vous convaincre de plonger dans ce nouvel opus, mais plutôt de vous alerter sur la somme colossale d'heures qu'il va soustraire à votre temps libre. Vous voilà prévenus !

Monster Boy and the Cursed Kingdom

La générosité qui masque les imperfections

Deux ans après le magistral Wonder Boy : The Dragon's Trap, Monster Boy and the Cursed Kingdom vient lui aussi rendre son hommage. Là où le premier se voulait la copie carbone sur papier chic d'un jeu presque trentenaire, le second se veut plus en phase avec son époque en n'ayant rien perdu de son âme d'enfant. En somme, « faire du neuf avec du vieux », le credo actuel d'une génération qui aime les jeux vidéo fripés mais néanmoins emplis de noblesse.

Mutant Year Zero : Road to Eden

No pain, no gain

C'est avec une impatience forte que Mutant Year Zero était attendu par la communauté ludique admirative du jeu de rôle sur papier : les premières images étaient à tomber, l'ambiance filait la chair de poule, le jeu était d'ores et déjà en odeur de sainteté. Puis Mutant Year Zero est sorti, amenant avec lui ses statistiques de combats... à sens unique.

Onimusha : Warlords

Le service minimum

Faire revivre des licences disparues peut sembler une bonne idée, que ce soit pour les joueurs ou l'éditeur. Et mettre en avant Onimusha : Warlords a de quoi susciter l'émoi, mélangeant nostalgie d'un jeu chéri par beaucoup et potentiel important pour un nouvel épisode. Pourtant, Capcom nous a habitué progressivement à des jeux remasterisés d'une qualité très limite. Préparez votre plus beau wakizashi pour faire seppuku à vos souvenirs.