Tests

1 2 3

Geist : à posséder

Que se passe-t-il quand notre âme est désolidarisée de son corps et que l'on est maintenu en vie ? C'est ce que vous allez découvrir en jouant à Geist, le FPS Gamecube qui crée la bonne surprise d'être à la fois prenant et bien ficelé. Même si ses graphismes ne sont pas des plus fins, Geist est du genre à empêcher le joueur de lâcher le pad : autour de la trame qui se dévoile peu à peu, le jeu mêle parfaitement action et réflexion avec de petites énigmes comme on les aime. Le tout dans une ambiance militaro-industrielle. Avec une once de magie noire. Tiens donc ?

L’avènement des imparfaits : un titre révélateur

La licence Marvel est de plus en plus utilisée depuis quelques temps, entre les différents films de nos supers héros préférés et les adaptations vidéoludiques, on ne sait plus où donner de la tête. Marvel Nemesis vient donc enrichir la collection des jeux de cette même licence, Electronic Arts nous sortant un beat them all... de médiocre qualité malheureusement.

Shadow The Hedgehog, la bête noire de Sonic

"Tiens, chouette, un jeu Sonic où le héros n'est pas Sonic mais un de ses camarades à la fois bon et mauvais !" Passé ce court moment d'excitation et une fois le jeu lancé, Shadow The Hedgehog s'avère être une déception cuisante. Le jeu souffre de nombreux défauts qui font que, malgré les quelques vidéos de qualité venant rythmer l'histoire, on peine à arriver au bout de l'aventure. Pas tant à cause d'une difficulté trop aléatoire que d'un manque de motivation. Level design sans originalité, prise en main discordante, manque de clarté dans les objectifs... Voilà de quoi entacher la réputation de Sonic.

Killer 7, faites le plein d'assassins

Killer 7 partageait les joueurs avant même sa sortie. Son arrivée dans les bacs s’annonçait tendue, entre ceux que l’ambiance laissait de marbre et ceux qui voyaient dans le titre une mini révolution. Les infos distillées au compte goutte n’ont finalement révélé que très peu du scénario et du gameplay. On s’aperçoit dès les premières secondes de prise en main que le titre est encore plus déroutant que prévu et mise clairement tout sur un scénario assez déjanté.

Batman Begins : une souris pas si chauve

Tiens ? Encore une nouvelle adaptation qui sort conjointement avec le film dont elle est le pendant vidéoludique. Alors même qu’on a toujours en mémoire un Catwoman plutôt moyen, pour ne pas dire médiocre, Electronic Arts récidive avec ce Batman Begins multi-plateformes dont on n’espérait donc pas grand chose. La surprise en est d'autant plus agréable.

Resident Evil 4 : une bouffée d'air frais dans un monde de brutes

Resident Evil 4, ça va vite, ça va fort, ça va bien. Rien à voir avec les premiers épisodes. Bien sûr, on retrouve un milieu hostile, des humains plus très humains, des herbes vertes, Léon, Ada, Krauser... Alors, est-ce le véritable nouveau souffle annoncé, tant pour la série que pour la Gamecube ? A vrai dire, oui. Et très franchement, cela faisait longtemps qu'on avait pas vu un jeu nous faire tenir le pad aussi longtemps. Le temps de venir à bout de 900 et quelques ennemis, en fait. Tout de même.

1 2 3