Pas une banane pour Super Monkey Ball Adventure

03 août 2006
Testé par sur
Disponible sur
2

Ce qui suit est décisif quant à l'évaluation du titre. Si dans un cas vous êtes un mordu complet et total des Monkey Ball, vous apprécierez le haut challenge offert par les concepteurs. En effet, seuls les niveaux pour débutants sont à la portée de tous. Le mode "confirmé" habituellement sympathique pour s'échauffer vous donne cette fois un challenge à la hauteur. Dans un autre cas, vous n'êtes pas fan de la série et il y a fort à parier que vous n'essaierez pas de passer ces étapes rebutantes pour un novice. La finesse des textures et les quelques mini-jeux inédits - qui sont au passage très bons - ne changeront pas ce qui suit. Ce nouvel épisode est fait pour les fans absolus qui tueraient chats et chiens pour obtenir quelques dédales supplémentaires. Les autres ne s'apercevront même pas du passage de ce jeu. La meilleure chose qu'il leur reste à faire est de se dénicher un ancien épisode d'occasion. Ils pourront tout de même gouter à l'excellence de la série, à peine ternie par ce titre en demi-teinte.

Monkey ball, vous connaissez ? C'est l'histoire de 4 petits singes qui à eux seuls incarnent une des séries les plus stressantes de ces dernières années. Il faut dire qu'ils n'y mettent pas du leur : enfermés dans des boules, vous devez les guider jusqu'à la sortie de niveaux géométriquement déments. Bien qu'édités par SEGA les derniers volets ont fait la part belle à la Gamecube. Mais aujourd'hui les possesseurs de PS2 peuvent aussi s'essayer à Super Monkey Ball Adventure en transposant ce concept de folie dans un voyage sur l'île Monkey.

Le vol des Monkey, autrefois réservé aux mini jeux, prend ici une place prépondérante.

Un concept qui en a épuisé plus d'un

Ne soyez pas honteux de ne pas connaître les Monkey Ball. Alors spécialement pour vous, revoyons le principe de ces jeux diaboliques. Pour mieux le comprendre, utilisez une feuille cartonnée et une bille d'écolier de diamètre standard. Les nantis possèderont une bille comportant un petit singe à l'intérieur, ce qui les aidera à mieux comprendre. Dessinez sur cette feuille aux dimensions raisonnables un trait de la taille du diamètre de la bille. Ce qui équivaut à peu près à la longueur d'un sourcil de Raymond Domenech. Bien. Maintenant posez la bille sur la feuille et inclinez cette dernière de manière à faire passer la bille sur le trait. Lorsque vous y serez arrivé, vous aurez saisi la simplicité du concept des Monkey Ball. Pour mieux s'imprégner encore, collez à votre montage des entonnoirs, des pièces de Lego et percez des trous de parts et d'autres. Voila qui ressemble à un niveau standard du jeu. N'hésitez pas à nous faire parvenir les photos. Au final, vous l'aurez compris : c'est le décor que vous bougez et non le personnage. D'une simplicité commune, cette manière de jouer met en action de nombreuses lois de la physique. Vous aurez fort à faire pour emmener votre singe à bon port.

La nouvelle aptitude de feu. Démentiel.

Un mélange des genres plutôt raté

Toute la difficulté vient du peu d'actions dont disposent nos amis singes. Mis à part le fait de les envoyer bouler, il n'y a guère que votre anticipation et votre aptitude à jouer avec l'inertie qui vous aidera. Néanmoins, cet épisode propose un mode "aventure" inédit. Vous parcourez des aires libres, où vous rencontrez, et c'est inédit, des PNJs. Ces derniers, avec lesquels vous pourrez jouer pour la plupart en multijoueurs, vous demandent de remplir de multiples quêtes. D'une difficulté apparemment croissante, elles vous permettent de maîtriser en douceur cette boule folle, mais en prenant compte des nouveautés existantes. Ainsi, dans un style largement inspiré des jeux de plates-formes, vous allez devoir rechercher divers objets ou personnages. Votre personnage est doté de toutes nouvelles aptitudes qui lui permettent de tantôt coller aux parois, casser des blocs, devenir invisible, ou plus encore. Cette partie est tout simplement immense et permet de déverrouiller beaucoup d'options pour les autres modes de jeux. Mais est elle vraiment essentielle ?

Le plus gros des missions consiste à partir rechercher des éléments sur la carte

Un Super Monkey Ball Adventure sans aventure

Force est de constater que non, et heureusement. Car en voulant mixer les genres, les développeurs ne se sont pas adaptés aux nouveautés qui en découlent. Le gameplay s'en retrouve étonnamment appauvri, et la motivation se fait faiblissante. En effet, les missions se résument finalement à faire des allers-retours sur les cartes en suivant les flèches situées sur votre radar. Et même si une ébauche de scénario est présente, elle ne tient pas du tout en haleine. Pour tout dire, l'histoire est similaire à un Monkey ball classique. Mignonne, mais niaise. Les acharnés, ou ceux qui veulent rentabiliser leur achat, passeront de longues, très longues heures à débloquer tout ce qui se fait de mieux via ce mode. Les autres, plus puristes, fileront directement au mode "défi", où les attendent une cinquantaine de niveaux comme vous les aimez. Et il y à de quoi faire. D'ailleurs, pour décourager les aventuriers dans l'âme, sachez que les niveaux accessibles via l'histoire se retrouvent dans les défis. Oui, exactement les mêmes, alors à quoi bon parcourir de longs et fastidieux mondes pour obtenir ce qui peut l'être au travers d'un menu ? Il y a vraiment un souci de réalisation sur ce titre. Quoi qu'il en soit, profitons-en !
Les Plus
  • Le niveau des puzzle a été revu à la hausse
  • De nouveaux mini jeux aux concepts intéressants toujours aussi funs
  • Les puzzles sont accessibles directement, ce qui sauve le titre
Les Moins
  • Le niveau des puzzle a été trop revu à la hausse
  • Le mode "aventure" n'apporte rien si ce n'est une grosse déception