Tests

1 2 3 4 5

Shenmue III

Comme au bon vieux temps

Si en 2000, on m'avait dit que 20 ans plus tard je testerai le troisième épisode de Shenmue pour un site dédié au jeu vidéo, je ne l'aurais pas vraiment cru. Si en 2009, quand j'ai commencé à écrire pour Gamatomic, on m'avait dit que je me chargerai de la critique de Shenmue III une décennie plus tard, il en aurait été de même. Tout cela pour dire que l'un des jeux les plus attendus de tous les temps a vu le jour, et que c'est à peine croyable.

Stories Untold

L'exécution indicible

À la rédaction de Gamatomic, nous étions curieux d'apprendre que Stories Untold allait être porté sur Switch. Le chantre de l'aventure textuelle, discipline exclusive à l'ordinateur, se retrouve sur une console portable... divine hérésie. Dans le plaisir ou la douleur, il nous tardait d'embarquer dans cette aventure. > Play Game

Psikyo Shooting Stars Alpha

Bang Bang 🎵 Je ne l'oublierai pas 🎵

En ce début d'année, nous autres, fans de shoot, sommes au paradis : Psikyo s'apprête à sortir deux compilations bénies des dieux. Autant dire que pour nous la Switch est d'ores et déjà la plus grande console de tous les temps, et que l'année vidéoludique pourrait s'arrêter sur ces deux compilations qu'on ne demanderait rien d'autre. En attendant la version Bravo, astiquons-nous sur cette version Alpha.

Arise : A Simple Story

La naissance d'une talentueuse équipe

C'est toujours émouvant de découvrir le tout premier jeu d'une nouvelle équipe. Celle de Piccolo Studio, basée à Barcelone, l'avoue d'emblée sur son site officiel : "Nous n'avons pas beaucoup d'expérience mais nous souhaitons partager notre vision romantique du jeu vidéo non pas en développant des jeux, mais en les fabriquant." Cette approche artisanale qui pourrait refroidir cache pourtant une pépite qui n'a rien à envier aux très médiatisés Journey et flOw. Son nom : Arise : A Simple Story.

Lost Ember

Danse avec la louve

Au milieu de la pléthore de jeux indé qui utilisent une direction artistique poétique et épurée pour camoufler un budget serré, Lost Ember semble se poser un peu là. Et il faut bien avouer que les premiers quarts d'heure de jeu ne poussent pas vraiment à revoir cet a priori. Mais s'il y a bien un seul intérêt aux a priori, c'est de nous permettre de nous exercer à les dépasser. Ainsi, la première production du studio allemand Mooneye se laisse apprivoiser lentement mais sûrement, à l'image de l'animal sauvage que vous y incarnez.

1 2 3 4 5