Tests

1 2 3 4 5

Shovel Knight : Treasure Trove

Lonely Hearts Club Band

La compilation Shovel Knight : Treasure Trove ressort quasiment trois ans après sa première édition. Lorsqu'elle regroupait trois jeux en un, on s'extasiait devant tant de générosité ; que dire maintenant lorsque ce ne sont pas moins de cinq jeux ? Puisque vous connaissez déjà Shovel, Plague et Specter Knight, allons à l'essentiel : découvrons King et notamment l'attendu Showdown.

Terminator : Resistance

Ambitieux, trop ambitieux

Dans le futur de Terminator : Resistance, l'intelligence artificielle Skynet commence la fabrication des premiers assassins cybernétiques à apparence humaine, les T850. Leur but ? Infiltrer les poches de résistance sans se faire repérer. C'est ce que Terminator : Resistance essaye de faire avec la ludothèque des joueurs, en copiant des jeux de rôle comme Fallout 4 et des FPS comme Battlefield V, rien que ça – mais avec un centième de leur budget. La comparaison avec les tauliers du genre va ruiner cette tentative, brûlant des tissus humains trompeurs pour révéler un endosquelette trop robotique et des microprocesseurs rudimentaires.

Blacksad : Under the Skin

La ballade des pendus

Les pendus reviennent à la mode, et c'est tant mieux. Comme le fabuleux Disco Elisyum, le jeu d'enquête Blacksad : Under the Skin remet les pendus à l'heure : à mi-chemin entre les Fables de Jean de la Fontaine et celles de Bill Willingham, vous allez vous balancer de fausses pistes en faux témoignages, ballotté par les mensonges des uns et des autres, à l'image du pendu sur lequel vous enquêtez. Comme disait le poète : « Puis çà, puis là, comme le vent varie, à son plaisir sans cesser nous charrie. »

Titeuf Mega Party

Du réchauffé qui fait mouche

Dans la série des univers animés très célèbres parfaitement adaptés sur nos écrans de jeux, il y avait par exemple Les Simpson et le très réussi Hit & Run. Avec son Mega Party, Titeuf s'inscrit tout à fait dans cette lignée où adaptation rime avec fidélité et plaisir partagé. L'équipe française de Balio Studio (ré)applique à merveille cette recette miracle et nous propose un Party Game déjanté avec lequel tout le monde peut s'amuser.

Death Stranding

Un jeu qui rattache

"Mon corps est composé à 70 % de films". Cette phrase de Hideo Kojima n'est pas anodine et prend tout son sens avec Death Stranding. De la mise en scène à la narration en passant par le choix de motion capturer de véritables acteurs (l'impeccable Norman Reedus en tête), tout dans le nouveau jeu du Maître respire le cinéma.

1 2 3 4 5