Tests

1 2 3 4 5

Control

Montez dans la tour

Contrôler les balles (Max Payne), contrôler la lumière (Alan Wake), contrôler le temps (Quantum Break), le contrôle est une véritable obsession chez l'équipe finlandaise de Remedy. Si bien que sa dernière production s'intitule tout simplement Control. Elle se révèle être un véritable melting-pot de son savoir-faire. Mais également de ses travers.

Million Arthur : Arcana Blood

Twin Star Excalibuuuur est revenu !

Après la diffusion de l'animé éponyme, la licence revient avec ses millions d'Arthur, en revisitant les codes de la légende du roi. Cependant, il ne peut y avoir qu'un seul roi Arthur. Square Enix s'est associé à Team ARCANA pour développer cet épisode de la saga. Cet opus est un jeu de baston opposant treize personnages jouables à de nombreux adversaires. Pensez-vous être capable d'élever votre Arthur au rang de roi ? Ce jeu répondra-t-il à la question des fans de la saga ?

ONINAKI

Une surprise bonne et désuette

Lors du dernier E3, ONINAKI avait su intriguer certains joueurs fans de jeux de rôle japonais. Il faut dire que le jeu semblait avoir pour lui deux choses : une thématique du deuil trouvant écho dans le game design, ainsi qu'un système de combat semblant particulièrement dynamique. Restait donc à savoir si le résultat serait au rendez-vous le moment venu.

Night Call

Bloqué dans la nuit

Développé par des Français, Night Call a su intriguer quelques rédactions et acheteurs les semaines précédant sa sortie. Il faut avouer que le titre, basant son principe sur un taxi et disposant d'une direction artistique intrigante, avait de quoi attirer l'attention. Et pourtant...

The Church in the Darkness

Des ténèbres impénétrables ?

L'enrôlement dans une secte est un processus déroutant, souvent imprévisible et particulièrement traumatisant pour l'entourage. Qu'un produit ludique ose s'attaquer à un tel sujet, sous la forme d'un jeu d'infiltration, ça aussi c'est déroutant. Et ça tombe bien car une fois en main, The Church in the Darkness se révèle effectivement totalement déroutant.

MotoGP 19

Une mécanique en progrès

Il y a des licences qui n'ont pas vraiment de concurrence et MotoGP 19 en fait partie. Pourtant, nouvelle année signifiant nouvelle mouture, Milestone doit produire un effort conséquent pour améliorer son jeu. Et après un épisode 2018 décevant par son contenu, la firme italienne a tout intérêt à proposer du changement. Et c'est du côté de l'IA que le plus gros effort a été fourni avec plus de deux années de travaux coopératifs. Est-ce probant et suffisant pour insuffler un nouveau départ ? Casque attaché, visière baissée, il n'y a plus qu'à mettre la poignée dans le coin.

1 2 3 4 5