Tests

Soldier of Fortune 2

John Mullins est de retour pour le meilleur et pour le pire. Le meilleur, c'est la licence Soldier of Fortune, cette revue pour mercenaires qui existe vraiment là-bas, de l'autre côté de l'Atlantique. Une licence bien juteuse qui excuse la débauche de tripes du jeu, le gros sang qui gicle et qui tache. Reste le pire, dont on serait tenté de dire que c'est le reste, vu qu'à part la bidoche et malgré quelques bonnes intentions, Soldier of Fortune 2 ne propose pas grand-chose de tripant.

Grand Theft Auto III

GTA 3 ne fait pas dans la dentelle, pas plus que ses prédécesseurs. Il est toujours question d'incarner un truand qui gagne de l'argent en volant des caisses, en assassinant des rivaux et en protégeant les pontes de la pègre. Oui, on a vu mieux comme CV de héros. Ici, pas question de défendre la veuve et l'orphelin, on protège plutôt la pute et le maquereau. Les traditions se perdent. M'enfin, c'est ce qui fait l'intérêt de GTA 3. Tout le gameplay repose sur cette affreuse tentation : le jeu s'installe dans une ville contemporaine très crédible dans laquelle il est possible de faire tout et n'importe quoi, de préférence n'importe quoi.

Dungeon Siege

Annoncé comme le "tueur de Diablo", autant dans son gameplay que dans ses graphismes, le nouveau jeu de Chris Taylor (le créateur de Total Annihilation) avait tout l'air d'être ce qu'on en annonçait. L'est-il ? L'est-il pas ? Plus de détails après le lien...

Etherlords

Sorti il y a bientôt 4 mois, Etherlords, développé par Nival et édité par Fishtank, est passé assez inaperçu. Pourtant ce jeu réunit deux concepts qui ont tout pour plaire aux joueurs. Le côté gestion et collecte de ressources avec balade au tour par tour sur une carte tactique est tout droit hérité de Heroes of Might and Magic. Les combats quant à eux se déroulent à la façon d'une partie de cartes Magic. Dans le concept, Etherlords ne brille donc pas par son originalité, il pourrait même n'être qu'une copie sans saveur et en 3D d'Heroes of Might and Magic. Il n'en est heureusement rien car Etherlords a tout d'un grand jeu et vous allez découvrir pourquoi.

Grandia II

D'abord sorti sur Dreamcast, puis sur Playstation 2 et, finalement, sur nos bien chers PCs, Grandia II est ce qu'on peut appeler un clone de Final Fantasy, à peu près - sous-entendu : on y trouve tous les avantages et inconvénients d'un Final Fantasy : une histoire bien ficelée et prenante, des sorts de-la-mort-qui-tuent, de la monotonie, et des niaiseries typiquement japonaises.

Serious Sam : Second Contact

Sorti l'année dernière, Serious Sam premier du nom fut un véritable OVNI vidéo-ludique, avec un cocktail d'action pure et d'humour beauf qui avait tout pour plaire. Ce jeu marqua d'autant plus les esprits qu'il disposait d'un remarquable moteur graphique capable d'afficher des décors étendus et un nombre incalculable d'ennemis à l'écran. La sortie de ce second volet nous permet de remettre ce moteur sur le devant de la scène et de reprendre les aventures de Sam là où la bande des talentueux développeurs de Croteam les avaient laissées.