Tests

1 2 3 4 5

Grandia HD Collection

Une version HD un peu bâclée

Entamée en 1997 sur PlayStation première du nom, la série Grandia devait être un concurrent à celle des Final Fantasy. Malgré deux épisodes à suivre en 2000 sur Dreamcast et PS2 avec Grandia II puis en 2005 Grandia III (jamais sorti en Europe), la licence n'atteindra pas son objectif avec les coups de massue donnés par Square Enix. Redécouvrir en 2019 des jeux qui ont quasiment disparu sauf dans nos cœurs de gamers est toujours une bonne surprise. Amis de la nostalgie, bienvenue dans ce test.

Beat Cop

Sous les PV, la guerre de voisinage

Sale temps pour les flics. Enquêteur redevenu simple agent suite à une bavure louche, vous ne lâchez pas l'affaire pour autant et continuez votre enquête en costume bleu. Armé d'un stylo et d'un bloc de PV, vous débarquez dans un quartier tout en longueur, géré d'un côté par la mafia et de l'autre par un gang. Racket de commerces, recel de produits volés, tapinage... Bernard de La Villardière en aurait presque une mi-molle. Rester droit dans ses bottes est loin d'être une solution viable à long terme. Irez-vous délivrer un paquet sans l'ouvrir pour rendre service à un mafieux ? Fermerez-vous les yeux sur un braquage ? Vous laisserez-vous tenter par une petite turlutte gratuite pour laisser travailler la madame tranquillement ? Good cop, bad cop, bienvenue dans Beat Cop.

Astral Chain

Les Légions d'honneur

Quand on évoque Platinum Games, les fans de beat'em all ont tout de suite le stick qui frétille. Il faut dire que le studio est passé maître dans l'art du jeu d'action. Souvent imparfaits mais totalement jouissifs, leurs titres vont du jeu de commande un peu basique (Transformers : Devastation) à des expériences plus atypiques et profondes (NieR : Automata, après lequel Takahisa Taura, l'un des game designers, s'est vu attribuer le poste de directeur sur le jeu dont il est question ici). C'est le cas d'Astral Chain qui regorge d'idées.

Resident Evil Zero HD Remastered

Une femme aux origines du mal

Resident Evil Zero HD Remastered vous replonge dans l'horreur de Raccoon City, là où tout a démarré. Avant même d'explorer le mythique manoir qui marquera les débuts fracassants de la saga Resident Evil, l'équipe Bravo piste le virus T qui sera la cause de bien des ennuis de la population locale, sur fond de vengeance entre chercheurs jaloux. Cette version Switch poursuit le travail systématique de portages engagé par Capcom, pour tirer sur la corde du souvenir passé avec Rebecca et Billy et éventuellement séduire de nouveaux joueurs...

Resident Evil 4 HD

Vous repartirez bien en Erasmus au fin fond de l'Espagne ?

En 2005 Resident Evil 4 marque un tournant dans l'interprétation de l'horreur par Capcom en mettant l'accent sur l'action, aux antipodes de ses aînés. Et pour le plus grand plaisir des joueurs. 14 ans après, ressortir ce hit sur Switch c'est comme fouiller dans les cartons d'une brocante et retomber sur une perle. Vous soufflez un gros coup sur la boîte crasseuse pour la dépoussiérer et restez songeur quelques instants. Comment la fille du président a-t-elle à ce point raté son Erasmus ? L'Espagne concentre-t-elle le plus de machines à écrire au kilomètre carré ? Qui est ce marchand qui a une boutique jusque dans la chambre du noble local ? Trop de questions auxquelles vous n'avez toujours pas les réponses. L'occasion de replonger ?

Trials Rising

Qui fait le malin tombe dans le ravin

Enfourchez votre Switch, faites chauffer les gaz, ajustez votre casque et foncez tête baissée dans Trials Rising : le titre d'Ubisoft en a davantage sous le capot qu'il n'y laisse paraître. Malgré un concept ultra basique, des décors revus à la baisse sur la portable Nintendo, vous parcourrez le monde et ses ligues de Trial à la recherche de nouveaux défis. Oubliez les classiques stades boueux, bienvenue sur la Muraille de Chine, dans les décors d'Hollywood ou en pleine fête de la tomate en Espagne !

1 2 3 4 5