Gabriel Knight 20th Anniversary

03 nov. 2014
Testé par sur
Disponible sur
2

Remake vaudou qui va à vau-l'eau

Gabriel Knight - 20th Anniversary Edition est le très mauvais remake d'un excellent jeu. Ironie du sort, la force vive du jeu original rend tout l'habillage catastrophique supportable. Toutefois, la question demeure : pourquoi dépenser plus pour une version inférieure alors que l'original est disponible à vil prix ?

Si certains remakes essayent de changer la donne, la plupart n'ont hélas pas la même ambition. Après l'échec d'un Moebius bâclé, Pinkerton Road Studios s'essaye à l'exercice du remake avec une valeur sûre : Gabriel Knight, sorti pile-poil il y a une vingtaine d'années. Hélas, l'exercice s'avère difficile.

L'histoire

Aucun changement côté scénario, c'est exactement la même chose qu'il y a vingt ans. Gabriel Knight, écrivain raté, tient une librairie au cœur du quartier français de la Nouvelle-Orléans. Assailli par d'étranges terreurs nocturnes, il découvre qu'il descend d'une longue lignée de chasseurs de monstres : les schattenjaegers. Pour couronner le tout, ses rêves semblent liés à des meurtres rituels vaudou se produisant au même moment dans la ville. Le jeu se déroule en dix jours durant lesquels Gabriel devra se confronter à ses propres démons, en finir avec la série de meurtres et si possible ne pas perdre la vie dans le processus. Rien à redire du côté de l'écriture, les dialogues sont brillants et l'histoire plutôt maline. La patte Jane Jensen fait toujours des miracles.

La Nouvelle-Orléans, comme si vous y étiez.

Le principe

Problème récurrent avec beaucoup de remakes, le fond est impeccable mais la forme est médiocre. Ici, l'utilisation du moteur graphique de Moebius a probablement économisé pas mal de sous aux développeurs mais c'est là sa seule qualité. Les modèles 3D sont abominables et tendent à sérieusement dérailler. Il faut voir Grace, l'assistante de Gabriel, ouvrir tous les jours la librairie et observer avec effarement ses pieds glisser dans le trottoir. Les dialogues ont bien sûr été redoublés (bye bye Tim Curry) et le résultat est en dessous de tout. Les décors 2D sont soit abominables, soit très jolis. Constat agaçant : ce remake n'est pas fini. Les séquences BD sont plutôt bien réussies et la musique de Robert Holmes frôle toujours la perfection. Si Gabriel Knight - 20th Anniversary Edition avait bénéficié de quelques mois de développement supplémentaires, il aurait sûrement été très honorable mais ce n'est hélas pas le cas. Pour finir sur une note positive, le jeu lui-même reste excellent : personnages attachants, puzzles corsés et progression originale.

Les personnages font un peu peine à voir.

Pour qui ?

Gabriel Knight - 20th Anniversary Edition est fait pour deux types de personnes : les fans vétérans et les nouveaux venus. Si les premiers tolèrent d'essuyer les plâtres, ils trouveront un très bon commentaire audio de la miss Jensen herself. Les nouveaux venus iront directement vers GOG pour récupérer la version originale qui est artistiquement bien plus agréable.

Certains décors peuvent être très jolis.

L'anecdote

Gabriel possède un petit journal où sont répertoriés les indices collectés. En supplément, les développeurs ont ajouté une option sympathique comprenant un making-of. Les indices se déverrouillent en même temps que des croquis préparatoires ou des anecdotes assez sympathiques sur le développement originel.
Les Plus
  • Gabriel Knight 1, classique intemporel
  • Une musique fabuleuse
  • Le commentaire audio
Les Moins
  • Pas fini
  • De mauvais doublages
  • Un intérêt très réduit