Grim Fandango Remastered

12 févr. 2015
Testé par sur
Disponible sur
4

Copie Calcium

Quinze ans plus tard, Grim Fandango Remastered demeure un chef d’œuvre incontesté du jeu d'aventure. Accompagné par une bande-son orchestrale et un commentaire audio de qualité, les vétérans seront aux anges avec cette nouvelle mouture. De plus, il est dorénavant accessible aux nouvelles générations grâce des graphismes fluides et une présence sur les dernières consoles de salon. Que demander de plus ?

Grim Fandango possède la funeste réputation d'avoir été le fossoyeur du jeu d'aventure. Malgré des critiques dithyrambiques, les ventes furent abyssales, amenant les costards-cravates à abandonner définitivement le genre. Petit miracle, près de quinze ans plus tard Double Fine sort de ses cartons une version remastérisée pour la PS4. L'occasion de réparer une grande injustice.

L'histoire

Vous êtes mort ! Voila, c'est triste mais c'est comme ça. Et comme de votre vivant, point de salut sans dur labeur. Pour obtenir le repos éternel, chaque âme se doit de traverser le pays des morts avec, à la clef, bon nombre d'embuches. Et comme sur notre bonne vieille Terre, l'égalité des chances n'existe que sur le papier. Les saints bénéficient d'un ticket pour un luxueux paquebot ou un TGV pour effectuer une traversée en douceur. Les autres voyagent à pied ou s’acquittent de leur dette d'une manière ou d'une autre. C'est le cas de Manny Calavera, fringuant squelette de son état, chargé de récupérer les âmes de personnes fraichement décédées afin de leur fournir le meilleur forfait de voyage possible. Par des moyens peu scrupuleux, il parvient finalement a trouver une cliente de rêve à tous les niveaux mais s’aperçoit très vite qu'il y a quelque chose de pourri au royaume des morts. Une sombre affaire de corruption laisse son client seul et sans aucun ticket. Au chômage et atteint d'une sérieuse culpabilité, Manny va donc parcourir le monde dans un long périple pour retrouver Mèche et tenter de lui trouver une place sur l'express pour le Neuvième Monde.

Grim Fandango vous propose de vivre ces quatre longues années aux cotes de Manny où il exercera divers occupations telles que tenancier de jazz club ou capitaine de paquebot. Le monde des morts est un mélange de l'iconographie des films noirs américains des années 1940 avec une très sérieuse louche de mythologie d'Amérique Centrale. L'univers s'étoffe au fil de la partie avec des démons fous de vitesse, des castors enflammés et des pistolets à base de fertilisants. C'est du génie ; c'est un régal et ce n'est pas tout ! Car comme d'habitude avec Lucas Arts, chaque décor regorge d'inventivité, chaque dialogue provoque des fous rires et la musique est un pur délice.

Ironie du sort, les fleuristes deviennent médecins légistes après leur mort.

Le principe

Grim Fandango est donc l'un des derniers jeux d'aventure de l'époque bénie de l'écurie Lucas Arts. En excluant les déplacements de personnages 3D dans des environnements 2D pré-rendus, il s'agit d'un point and click pur jus. Pas de stress mais uniquement une série de puzzles à résoudre en utilisant des objets trouvés ici-et-là. Les dialogues, toujours au poil avec pléthore de personnages, permettent de faire progresser l'intrigue ou de donner des indices éventuels sur la marche à suivre. Si le début de l'aventure est relativement simple avec un nombre restreint de tableaux et d'objets, les années suivantes sont plutôt corsées et demandent de résoudre de nombreuses énigmes dans une zone entièrement libre.

Mort, explorer les fonds marins devient possible !

Pour qui ?

Pas de besoin de tourner autour du pot, Grim Fandango est un chef d’œuvre qui devrait être remboursé par la sécu. Drôle, bien pensé et se permettant le luxe de construire un univers original et incroyablement bien écrit, HD il ravira tous les amateurs de bonnes histoires. Pour les vétérans, ce portage offre un excellent commentaire audio où se réunissent Tim Schafer et les anciens développeurs de Lucas Arts : musiciens, artistes et producteurs. Ce bonus constitue une raison amplement suffisante pour acheter cette nouvelle version.

Une inspiration mexicaine digne de ce nom ne pouvait oublier les révolutionnaires clandestins !

L'anecdote

Le prix du succès le plus débile sera probablement attribué à cette version de Grim Fandango puisque l'un d'entre eux nécessite de compléter l'intégralité du jeu en utilisant des "tank control" à la Resident Evil. Véritable calvaire par rapport au mode de déplacement relatif (les directions correspondent à la topographie de la pièce), il résulte de la lubie persistante de Tim Schafer envers ce mode de déplacement qu'il a intégré dans le jeu original et ce remaster envers et contre tous.
Les Plus
  • Un univers macabre pensé dans tous les détails
  • Des blagues qui font mouche
  • Des puzzles bien pensés
  • Une bande-son réorchestrée
  • Le commentaire audio très intéressant
Les Moins
  • Encore pas mal de bugs d'affichage présents