Schrödinger’s Cat and the Raiders of the Lost Quark

02 juin 2015
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Team 17
  • Développeur Italic Pig
  • Sortie initiale 23 septembre 2014
  • Genres Action, Plateformes

De la théorie à la pratique

S'appuyant sur un principe assez original, Schrödinger’s Cat and the Raiders of the Lost Quark est un bon petit jeu alliant réflexion et plate-forme. Il vous permettra de passer quelques bonnes heures à vous creuser la tête dans des niveaux générés aléatoirement. Dommage que les déplacements du chat laissent une impression de flottement permanent.

Premier jeu crée par Italic Pig et edité par le légendaire Team 17, Schrödinger’s Cat and the Raiders of the Lost Quark propose de mélanger théorie de la physique quantique avec jeu de plate-forme. Rassurez-vous, c'est purement du domaine de la pratique.

L'histoire

Vous connaissez Schrödinger et son chat. Ce grand physicien allemand avait eu l'idée de mettre son chat dans une boite avec une fiole de poison mortel. L'idée du scientifique supposait qu'il était donc impossible de savoir si le chat était vivant ou mort tant que l'on ouvrait pas la boite en question. Cette expérience théorique - encore heureux - servait à démontrer le statut de demie-vie propre au domaine de la physique quantique. Le chat est-il vivant ou mort ? Impossible en fin de compte de le savoir. Pourtant, le studio Italic Pig a lui une autre explication quant au sort du matou. Tant qu'il n'a pas été sorti de sa boite, le chat se voit réduit à un niveau subatomique et atterrie dans une sorte de zoo. Pour se sortir de ce bourbier, une seule solution : réunir les quarks ou particules élémentaires et les remettre dans leur cage. Chose plus facile à dire qu'à faire bien entendu.

Les niveaux sont générés aléatoirement.

Le principe

Le concept de Schrödinger’s Cat and the Raiders of the Lost Quark est assez simple et s'apparente à première vue à un simple jeu de plateforme. L'objectif consiste à récupérer tous les quarks dispersés dans le niveau avant de les déposer dans une boite conçue à cet effet. Les niveaux possèdent de nombreux obstacles comme des ennemis voleurs ou des murs à détruire. En soi, votre personnage ne peut pas faire grand chose car c'est lorsqu'il récupère des quarks que le jeu démarre réellement. En combinant trois quarks, vous obtenez un effet spécial qui facilitera votre progression. Par exemple, trois quarks jaunes vous transforment en hélicoptère. Il est possible de combiner les quarks de couleur entre eux pour obtenir plus d'une dizaine de combinaisons possibles. À noter qu'au passage la partie plate-forme pure n'est pas sensationnelle. En effet, le chat tend à glisser et flotter dans le vide, la faute à des contrôles qui laissent à désirer.

Certains niveaux sont uniquement focalisés sur la plate-forme.

Pour qui ?

Schrödinger’s Cat and the Raiders of the Lost Quark ravira les amateurs de Trine et autres jeux passant facilement de la plate-forme au puzzle pur.

Les level-designers se sont bien amusés.

L'anecdote

Comme dans la théorie homonyme, le chat n'est jamais vraiment mort ou vivant. À chaque fois qu'un ennemi vous blesse, votre avatar parait un peu plus mort jusqu'à ce qu'il le soit définitivement. L'écran indique alors que le chat est "mort" avant de vous renvoyer au début du niveau et indiquer dès lors que le chat est "vivant".
Les Plus
  • Beaucoup d'humour
  • La variation des Quarks
  • Des niveaux générés aléatoirement
Les Moins
  • L’inertie des déplacements
  • La musique poussive