Goldeneye 007 Reloaded : pour les fans, James ?

22 nov. 2011
Testé par sur
Disponible sur
3

En plus de sa campagne solo haletante et dynamique, soutenue par une réalisation plus que correcte, GoldenEye 007 : Reloaded se trouve être une alternative sympathique face aux mastodontes du FPS actuel. Il est aidé par un contenu considérable et promet de bonnes heures de fun en multi local, comme l'avait fait son prédécesseur sur N64. Le jeu s'adresse donc un peu plus aux fans de l'époque de la console de Nintendo qui retrouveront avec plaisir le jeu qu'ils ont aimé, avec beaucoup d'améliorations en prime.

En 1995 sort le film GoldenEye, première apparition de Pierce Brosnan en James Bond. Deux ans plus tard, la talentueuse équipe de Rare l'adapte sur Nintendo 64 et lui offre une nouvelle dimension. Le jeu sort aux débuts de la console en Europe et, jusqu'à la mort de celle-ci, il va rester LE jeu de tir subjectif culte et admiré par tous. Après une adaptation sur Wii en 2010, ce hit débarque aujourd'hui sur consoles HD sous le nom de GoldenEye 007 Reloaded.

James, seul contre tous.

Daniel Craig en HD

James Bond reprend du service et revit une aventure devenue culte grâce à Rare. Vous êtes donc dans la peau de l'agent 007 et votre but est d'arrêter le Général Oroumov qui détient les codes de lancement du Goldeneye, un satellite capable de faire exploser tous les engins électroniques. Vous découvrez rapidement que le Général russe travaille en fait pour une organisation terroriste nommée Janus. La trame principale de l'histoire a été respectée mais le déroulement est légèrement modifié. L'enchainement des missions n'est pas tout à fait le même et vous voyagez dans des endroits différents. Le scénario a même été adapté à notre époque histoire d'actualiser un peu le tout. Dans cette version, ce n'est plus Pierce Brosnan mais Daniel Craig qui incarne l'espion britannique. Le casting a également changé pour les autres personnages puisque ce n'est pas une adaptation du long métrage mais l'histoire de GoldenEye revue et corrigée. Les développeurs ont même recréé des scènes du film et ont aussi repris mots pour mots ses dialogues, un plus indéniable pour les fans. L'aventure de Bond est portée par des graphismes retravaillés. Les développeurs ont simplement amélioré la version Wii. Vous pourrez donc admirer Daniel Craig en HD cette fois-ci. Néanmoins, le jeu reste visuellement en dessous de ce qui se fait actuellement : certaines textures font peine à voir. Ce léger défaut est rattrapé par une diversité incroyable des environnements présents tout au long du jeu. Les animations sont vraiment bonnes et la modélisation des visages des personnages est plutôt convaincante.

Je ne suis pas lâche, j'essaye de rester discret...

J'ai toujours mon PP99 sur moi

Côté gameplay, celui-ci a été repensé pour être adapté sur des manettes plus classiques que sur Wii et ça marche plutôt bien. Les mouvements sont fluides et Bond a une capacité bien pensée pour un FPS. Lorsque vous vous baissez pour vous cacher derrière un obstacle, vous n'aurez pas besoin de vous relever pour abattre vos ennemis, le simple fait de viser fait que votre personnage se relèvera légèrement afin d'abattre ses opposants. Et lorsque vous relâchez la touche pour viser, James se baisse de nouveau pour se remettre à l'abri. Ce concept est plutôt astucieux, bien pensé et surtout très bien mis en valeur. Vous êtes aussi aidé par une visée assistée courante dans les FPS sur console aujourd'hui. Vous pouvez avoir trois armes, dont obligatoirement le PP99, l'arme fétiche de l'agent double. Les développeurs ont toutefois fait un choix curieux car à aucun moment dans l'aventure vous n'avez des grenades. Les ennemis en ont, mais vous non. Alors que celles-ci pourraient bien vous aider à vous sortir de situations parfois délicates. Car même si vous vous déplacez plutôt bien, le changement et le rechargement des armes est un peu lent. Attention donc à ne pas être trop gourmand, Monsieur Bond n'est pas invincible comme Boris Grishenko. Vous avez bien évidement la possibilité de conduire un tank dans Saint Petersburg, comme dans le film, un passage craint mais bien réalisé. James Bond, c'est aussi de la finesse. Vous pouvez donc assommer vos ennemis avec soit des coups de crosses, soit des prises pour les neutraliser. A vous de choisir votre style, classe comme Sean Connery ou bourrin comme Daniel Craig.

Gare à Requin, il est plus résistant que les autres

Un agent du MI6 ne se repose jamais

Question contenu, Eurocom ne s'est pas moqué de nous. Le mode multijoueur en ligne est bien présent. Il s'étoffe même de quelques modes de jeu en plus par rapport à la version Wii. Vous disposez de treize modes multijoueur en ligne. Malheureusement, la communauté n'est pas très grande et vous trouverez plus de parties en mode Conflit qu'en mode Golden Gun. En ce qui concerne le mode local, comme son prédécesseur sur Nintendo 64, il est très bien fourni. Bien fourni en personnages, on en retrouve même d'autres James Bond, comme Requin, Oddjob ou encore Baron Samedi. Ces personnages spéciaux ont des capacités propres tel qu'on les à découvert dans les différents films de la licence. Quatorze cartes sont à votre disposition. Il n'existe que six modes de jeux en local mais ils sont paramétrables et ce n'est que dans ces modes que vous pouvez choisir votre personnage. Vous pouvez ajouter à ça le mode Missions du MI6 qui, à l'instar du mode Opérations Spéciales des Modern Warfare, vous permet de prendre part à des missions dans des environnements directement tirés du jeu. Il existe trois types de missions qu'il faut débloquer en gagnant le plus d'étoiles possibles à chaque fois. Élimination, défense et infiltration, trois façons de jouer différentes vous permettant de varier considérablement le plaisir.
Les Plus
  • Le passage à la HD...
  • La bande son excellente
  • Les voix de Daniel Craig et Judi Dench
  • Les dialogues du film original
  • Le générique du début dans la pure tradition d'un James Bond
  • Le mode multijoueur conséquent
Les Moins
  • ... malgré quelques textures un peu fades
  • Les voix françaises
  • Pas de grenades dans le mode solo
  • Un boss final un brin abusé