Dynasty Warriors 7, une suite sans surprise

06 juin 2011
Testé par sur
Disponible sur
2
  • Éditeur Koei
  • Développeur Omega Force
  • Sortie initiale 8 avril 2011
  • Genre Beat'em All

Dynasty Warriors 7 ne change pas la donne par rapport aux autres opus de la série. Celle-ci se contente d’ailleurs de sa base fan. Vu le succès mondial de sa licence, Koei assure le minimum pour entretenir l’achat par les joueurs fidèles. Le jeu est toujours aussi bourrin, répétitif, graphiquement à la ramasse mais il est toujours aussi jouissif. Un jeu destiné aux férus du genre, qui connaissent ses qualités mais qui reconnaissent aussi ses défauts. Car à 60€ le jeu, il faut être sur de son coup. Parce que courir en rase campagne pour dégommer des ennemis par palettes de 50, aussi fun que ce soit, ce n’est pas l’idéal de tous les joueurs (surtout si vous le faites pendant 12 heures de jeu). Pour tous novices, essayez avant de craquer.

Depuis 1997, la série des Dynasty Warriors mène la valse des Beat’em All sur console de salon. Adulée par les japonais, elle cartonne aussi en Europe et aux Etats-Unis. Avec un concept simple et très peu renouvelé, le septième épisode sort dans nos contrées. Un léger retour aux sources qui va ravir les fans pour un jeu qui ne peut plaire qu’aux fans.

Au fil de l'aventure, vous débloquez des combos et de nouvelles attaques spéciales.

Les 3 Royaumes c’est comme les mousquetaires, il y en a toujours un quatrième qui sort de nul part

Le concept des Dynasty Warriors (pour ceux qui l’ignorent encore), c’est de mettre en scène l’histoire des Trois Royaumes dans un Beat’em All. Comme de bien entendu, l’histoire se déroule en Chine et vous jouez un Général qui doit occire les armées ennemis. Mais bon comme l’histoire a déjà été plus ou moins racontée dans les six autres volets Koei a amené un petit changement. Un quatrième royaume vient donc se greffer au scénario, qui a été simplifié et modifié à l’extrême. Pour les connaisseurs tous les Généraux sont présents, plus quelques petits nouveaux. Dans le mode Histoire, vous commencez par choisir un royaume. Ensuite vous incarnez alternativement les personnages disponibles. Impossible de garder le même combattant du début à la fin. Un choix particulier qui a le mérite de tous nous les faire découvrir. Et c’est d’une soixantaine de belles donzelles et de beaux gaillards dont je vous parle ! Ce mode est assez long et bien fichu (pour un Beat’em All), du classique et déjà vu dans la série.

Le mode Conquête, plutôt bien pensé, rallonge la durée de vie du jeu.

Comme Mozart, Dynasty Warriors est devenu classique

Pour le gameplay ce Dynasty Warriors 7 revient aux sources de la série (enfin les changements ne sont pas révolutionnaires non plus). Le système de combos a été réintégré. En enchainant des coups faibles et en finissant avec des coups forts, classique dans le monde du combo mais efficace. Plus vous en réalisez, plus vous augmentez votre barre spéciale. Une fois remplie vous pouvez relâcher la super attaque (aussi appelée Musou) de votre personnage. Une nouveauté pointe quand même le bout de son nez. Votre personnage peut à tout moment (même en plein combo) changer d’arme. Il en porte deux à tout instant ce qui implique deux styles de combat différents. Du très classique. Si ce mot revient souvent c’est que le jeu l’est. La série l’est devenue. Un classique du genre. Vous êtes seul (ou presque) et vous affrontez une armée en traversant une carte bien vide avec des décors plutôt insipides. Tous les détracteurs de la saga (et même certains fans) le disent : c’est bourrin, sans finesse et souvent répétitif. Mais que c’est jouissif ! Un vrai défouloir, avec une sensation de puissance rarement égalé dans un jeu vidéo.

Comme dans tout bon titre du genre, un compteur vous informe du nombre d'ennemis vaincus.

A la conquête de la Chine

Parmi les nouveautés de ce Dynasty Warriors 7 se trouve le mode Conquête. Comme dans un jeu de stratégie, vous évoluez sur une carte découpée en cases hexagonales. Le but est de conquérir le monde, case par case. Les hexagones ont tous un rôle différent et (la plupart du temps) vous avancez sans savoir sur quoi vous allez tomber. Si la plupart sont des combats classiques, d’autres vous engagent dans des batailles spéciales avec des objectifs définis. Vous trouvez aussi des villes pour reposer votre guerrier, des magasins spéciaux pour améliorer les armes récupérées en cours de route, et divers lieux ou récupérer des compagnons. Sachant qu’il existe 35 styles d’armes et qu’il est maintenant possible d’acheter des animaux de combats pour vous accompagner. Un nouveau mode qui remplace le mode Libre des anciens opus. Et qui le fait plutôt bien. Il est plutôt sympathique, augmente sensiblement la durée de vie et évite de resservir toujours la même chose aux fans (même si au final le joueur fait toujours la même chose).
Les Plus
  • Le mode Conquête intéressant.
  • Le mode histoire avec les personnages qui tournent à tour de rôle.
  • C’est quand même bien fun.
Les Moins
  • Après 7 volets, les développeurs auraient pu faire un effort coté réalisation.
  • L’IA des ennemis est toujours inexistante.
  • C’est quand même bien répétitif.