Nintendogs + Cats, un jeu à adopter sur 3DS

29 mai 2011
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Nintendo
  • Sortie initiale 25 mars 2011
  • Genre God Sim

Nintendogs + Cats ressemble à une extension de jeu. Tout comme la série des Sims. Une version spéciale dans laquelle vous avez en plus des chats, quelques nouvelles races, des objets supplémentaires pour les animaux et de nouveaux meubles pour décorer votre appartement. Les fonctionnalités de la 3DS font le reste. Alors oui, ça semble limité. Le jeu est plus beau, il est possible d'apprendre plus de tours à votre animal et d'avoir un chat qui squatte le décor. Mais le genre en lui-même est limité. Si vous n'avez pas accroché au concept la première fois, ce n'est pas cette version qui va vous faire changer d'avis. En réalité toute personne ayant plus de 12 ans risque de trouver le concept léger. Ça n'empêche pas ce Nintendogs + Cats d'être un bon jeu dans son genre, et sans nul doute que les plus jeunes vont passer pas mal de temps dessus. Et puis, ça évite de ramasser les cochonneries que peuvent faire de vrais chiots ou des chatons.

Pour la sortie de sa nouvelle console Nintendo, a logiquement annoncé quelques-uns de ses best-sellers. Dans le lot se trouve Nintendogs + Cats. Sorte de simulation de vie de chiots très simplifiée, le jeu propose (enfin) la possibilité d'adopter un chat (que je vous conseille d'appeler Michael). Un jeu qui peut paraitre anecdotique, mais il ne faut pas oublier le cœur de cible : les enfants. Et trouver un bon jeu pour les enfants, ce n'est pas toujours évident.

Attention au coté "Chat Potté" de nos amis félin.

Oups, ça fait 2 mois que je n’ai pas sortis le chien !

Nintendogs + Cats est donc une sorte de Tamagotchi avec des chiens et des chats. Mais une version plus lisse. Vous adoptez des chiots ou des chatons, mais ceux-ci ne vieillissent jamais et ne peuvent pas mourir. Si vous ne touchez pas au jeu pendant 3 ans, votre animal fétiche va être sale, plein de puces, complètement déshydraté et affamé, mais ça ne l'empêche pas de courir partout. Il suffit d'une gamelle d'eau et de croquettes, d'un tour sous la douche pour que sa fiche de statistique soit moins honteuse (pour vous). Nintendogs + Cats reste le même jeu que la version précédente. Vous accueillez un chiot, vous lui apprenez des tours, lui donnez à boire, à manger, un bain, le promenez. Vous le faites participer à des concours d'obéissance, de lancer de frisbee et de courses de leurre pour gagner de l'argent. Vous dépensez le tout en jouets, nourritures, accessoires pour ridiculiser la bête (enfin l'habiller), pour redécorer votre appartement ou acheter un autre animal. Et vous recommencez indéfiniment.

Il est où le pépère ? Il est où le pépère ?

Avant il fallait se farcir la promenade du chien, maintenant faut juste faire se balader avec sa 3DS

Coté nouveauté, il faut noter la balade automatisée. Vous fermez votre console et le podomètre compte vos pas et sort le chien automatiquement (encore fait-il vouloir se promener avec une console à 250€ sur soi juste pour le fun, mais c'est un autre débat). Dans le même genre, le Street Pass qui permet d'enregistrer les données des gens croisés et de les retrouver lors de vos futures sorties virtuelles avec Médor. Chose intéressante : si le chien de la personne croisée n'est pas dans votre version du jeu, elle se débloque. Car oui, il existe 3 versions de Nintendogs + Cats avec 9 races différentes soit un total de 27 en tout (sauf que les lévriers, qui comptent, excusez du peu, les races suprêmes des chiens dans ce monde, ne sont pas représentés !). Le plus important dans cette nouvelle mouture, c'est que si votre copine Julie et vous vouliez adopter un chat, vous pouvez le faire en toute tranquillité.

N'oubliez pas de le laver, sinon les puces vont envahir la maison.

Ce paragraphe est un communiqué du CCC (Comité Contre les Chats)

Nintendogs + Cats, répond enfin aux fans. Le chat arrive ! Mais par la porte de derrière. Seulement 3 races de disponibles (en tout, ce n'est pas 3 races par versions). Et là Nintendo a fait très fort parce que les chats sont d'un réalisme saisissant. Les chats c'est vraiment des branleurs ! Certes, ils ne passent pas leur temps à jouer au babyfoot, à fumer des pétards ou à grimper au plafond, mais presque. Ayant nettement moins besoin d'attention qu'un chien, votre chat n'a strictement rien à faire de vous. Et comme vos animaux ne réclament pas pour boire ou manger (étant immortel), le chat ne se manifeste vraiment pas souvent. Impossible de lui apprendre des tours, à reconnaitre son nom et inutile évidemment de l'appeler. Il vit sa petite vie et ne remarque votre présence qu'à de rares moments, généralement pour jouer et encore, il joue plus avec le chien qu'avec vous. Bref, un ajout qui peut paraitre léger mais qui pourtant est proche de la réalité (ou de ce qu'elle serait si vos animaux en avaient rien à faire de manger et boire).

Voilà, comme en vrai, de vrai feignasse c'est animaux !

La 3DS une console qu’elle est bien pour jouer avec

Terminons ce test avec les caractéristiques techniques de la console. 3DS oblige, Nintendogs + Cats est graphiquement plus beau que ses ainés. Les bestiaux sont bien réalisés, tout mignons avec des comportements plausibles. Ils en font craquer plus d'un. L'effet 3D est lui vraiment bien exploité. Étant un jeu calme et posé, Nintendogs + Cats profite d'une 3D nette et sans à-coup. La caméra ne tourne jamais dans tous les sens, l'espace est limité à une pièce de l'appartement, il est difficile de perdre l'effet. La profondeur de la pièce et les déplacements dans l'espace de vos animaux sont impressionnants, et les voir venir de loin ou sortir et re-rentrer dans le champ à différents axes est bluffant. Nintendo maîtrise son sujet ainsi que sa console et le prouve. Ce qui augure du bon dans les mois et années à venir avec ses prochains titres. En somme une version améliorée de Nintendogs, mais tout aussi plaisante pour peu que l'on aime le genre.
Les Plus
  • Joli graphiquement
  • L'effet 3D maîtrisé, sans excès inutile
  • Le nombre de race augmenté pour les chiens
  • Le rajout des races manquantes via le Street Pass
  • Les chats qui se comportent comme en vrai
Les Moins
  • La répétitivité des actions à réaliser qui est inhérente au genre
  • Avec le parti pris des chats autonomes, ils n'entrent pas vraiment dans la logique du jeu
  • Ressemble plus à un Add-on qu'autre chose
  • 27 races de chiens c'est bien, 28 ça aurait été mieux, 30 encore mieux et 50 je vous dis pas
  • Sérieusement, un caniche ! Non, sérieux ?