Star Ocean : The Last Hope International

16 avr. 2010
Testé par sur
Disponible sur
2
  • Éditeur Square Enix
  • Développeur Tri-Ace
  • Sortie initiale 12 février 2010
  • Genre Rôle

Star Ocean : The Last Hope International n’est pas un mauvais jeu, il a juste quelques mois de retard ou un manque cruel de nouveautés. Son scénario tombe vite dans les méandres de la médiocrité et les personnages sont trop stéréotypés. De plus, du point de vue de l’animation et des graphismes, Star Ocean : The Last Hope International a vieilli et cela se voit. D’un autre coté, son gameplay compense ses lacunes. Les fans de la série vont retrouver leurs marques, peut être un peu trop. Car, l’impression d’avoir une version légèrement améliorée (avec une autre histoire) du troisième épisode se ressent vraiment. En définitive, cette version International n’apporte rien de bien nouveau. Face à un mastodonte comme Final Fantasy XIII ou un projet audacieux comme Resonance of Fate, Star Ocean : The Last Hope International n’a plus vraiment sa place.

Il y a huit mois de cela, Star Ocean : The Last Hope sortait sur la console de Microsoft. Square Enix, laissait planer le doute quant à une sortie sur la PS3. Profitant d’une version « International », le jeu sort enfin pour ravir les fans, possesseurs de la console de Sony. L’espoir a grandi dans le cœur de ses aficionados, après une si longue attente, ils risquent fort d’être déçus.

L'histoire commence bien, présentant la Troisième Guerre Mondiale et ses conséquences.

Elles sont où les nouveautés ?

Commençons par les sujets qui fâchent. Je parle des fameux ajouts de cette version International. Trois changements dont deux anecdotiques et un troisième bien sympa mais non révolutionnaire. En premier, vous avez désormais le choix entre deux interfaces pour les menus. Soit le classique présent dans les versions américaine et européenne de Star Ocean : The Last Hope sur Xbox 360, soit la version nippone trop colorées et qui fait mal aux yeux. Deuxièmement, un système de verrouillage automatique des ennemis en combats qui n’apporte pas grand-chose. Enfin, le choix des doublages avec l’ajout des voix japonaises (ça c’est déjà bien). Le format Blu-Ray évite de changer de disque et les chargements sont un peu moins longs. Sinon, rien de plus. Pas de personnages supplémentaires, ni de donjons, pas de correction des bugs existant. Autant prévenir ceux qui ont déjà fait le jeu sur 360, ce Star Ocean : The Last Hope International ne vaut pas vraiment la peine d’y replonger.

Tout bon jeu de rôle se doit d'avoir ses coffres disséminés un peu partout.

Star Ocean et ses travers

L’histoire est la même que la première version. En fait les thèmes traités dans Star Ocean : The Last Hope International sont les mêmes que dans tous les Star Ocean. Pourtant le scénario s’annonçait sous les meilleurs auspices. Cet épisode de la saga se déroule bien avant tous les autres. Sur Terre a éclaté la Troisième Guerre Mondiale. La terre est détruite et inhabitable. C’est alors qu’est lancé un projet pour trouver et coloniser d’autres mondes. Star Ocean : The Last Hope International vous met dans la peau de Edge Maverick, un pilote qui avec son amie d’enfance Reimi font partis du Calnus, un des nombreux vaisseaux à participer à la conquête de l’espace. Malheureusement lors de la manœuvre pour passer en vitesse lumière un incident intervient faisant crasher plusieurs des navettes. Si l’histoire part sur les chapeaux de roues, elle retombe comme un soufflet. La licence Star Ocean chute inexorablement dans ses travers, avec un scénario qui se révèle finalement plus que banal. De plus Star Ocean : The Last Hope International a pris un coup de vieux. Un peu plus d’un an après sa sortie au pays du soleil levant, les graphismes accusent le coup.

Un des gros points fort du jeu : son système de combat dynamique.

Star Ocean et sa grande force

Si les scenarii sont les points faibles des Star Ocean, leurs gameplays en sont indubitablement leurs forces. Le système de combat est très dynamique. En temps réel, vous affrontez vos ennemis dans une aire spécifique (les ennemis apparaissent à l’écran et après une collision la bataille commence). Une seule touche sert pour vos offensives mais selon la direction donnée, les attaques varient. La distance entre le personnage et l’adversaire joue aussi sur l’assaut qui va être porté. Il est possible d’effectuer des sauts et des accélérations pour foncer sur un adversaire. Plus vous enchainez (ou subissez) les coups et plus une jauge spéciale augmente. Elle vous permet d’accroitre votre force ou de lancer une furie. Le système de création d’objet et lui aussi de la partie. Complet et prenant, grâce à lui vous accédez à des armes ou autres objets impossible à avoir autrement. Les donjons et zones à explorer sont souvent longs et labyrinthiques. Les quêtes annexes sont nombreuses dans ce Star Ocean : The Last Hope International, avec un retour du système développant les affinités entre les personnages via les conversations.
Les Plus
  • Le système de combat.
  • Le doublage japonais.
  • Plus besoin de changer de disque.
  • Star Ocean The Last Hope enfin disponible sur PS3.
Les Moins
  • Huit mois trop tard.
  • Une histoire et des personnages trop clichés.
  • Trop peu d’ajouts.
  • Les graphismes et l’animation ont pris un sacré coup de vieux.