Bomberman 2 dynamite ses codes sur DS

12 mars 2009
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Konami
  • Développeur Hudson Soft
  • Sortie initiale 12 février 2009
  • Genre Action

Ce Bomberman 2 avait toute les chances de finir comme nombreux de ces prédécesseurs : un exutoire à plusieurs que l'on sort quelques fois pour s'amuser entre amis. Mais Hudson a eu l'intelligence de modifier le mode solo. A lui seul, il vaut le coup d'œil. En prenant la DS pour ce qu'elle est - une console portable utilisée par beaucoup sur de courtes périodes de temps -, les développeurs ont repensé entièrement ce mode de jeu trop longtemps délaissé. En incorporant une pincée de jeu de rôle, une cuillerée de jeu de réflexion (où votre rapidité et votre capacité à analyser la situation vous permet de sortir victorieux), tout en gardant l'univers de Bomberman, Hudson prouve son envie de bien faire. Ce Bomberman 2 perce là où d'autres ont échoué, les fans du petit poseur de bombes vont être ravis. Pour les néophytes, cela reste un bon jeu à découvrir.

Depuis 1983, Bomberman sévit sur nos consoles explosant tout sur son passage. Après 26 ans de loyaux services, le voici de retour sur DS avec Bomberman 2. Le concept n'a pas changé, ce qui n'empêche pas le jeu d'être un des titres les plus appréciés en multijoueurs. Ce Bomberman 2 ne déroge pas à la règle avec un mode multi toujours aussi attirant. Le changement s'opère sur le mode solo, qui a retenu, lui aussi, toute notre attention.

Un didacticiel est présent pour apprendre au novice comment jouer et rappeler aux initiés quelques tuyaux.

Votre mission, si vous l’acceptez...

Fini le temps où le mode solo d'un Bomberman n'était qu'une succession de niveaux où il fallait juste avancer et détruire les ennemis avant d'affronter le boss. Pour ce Bomberman 2, Hudson a repensé ce mode qui devenait rédhibitoire. Il faut dire que la DS s'y prête bien, les joueurs n'ayant pas toujours un ami sous la main ou le temps nécessaire pour faire un niveau en entier. L'histoire reste assez banale : un virus informatique attaque une cité entièrement informatisée et l'antivirus n'est autre que le poseur de bombe le plus réputé du jeu vidéo. Vous dirigez ainsi Bomberman dans différents lieux au sein de la ville. Une fois la zone choisie, vous devez réaliser 10 missions. Ces dernières peuvent se remplir assez rapidement, preuve que les développeurs ont prit le parti des joueurs occasionnels. Dans chaque mission, vous avez un ou plusieurs objectifs comme éliminer les ennemis armés, récupérer une clé ou détruire des interrupteurs ; tout ça dans un temps imparti. Si les objectifs ne sont pas des plus intéressants (ils sont même parfois redondants), c'est l'architecture des niveaux qui est à saluer. Plus vous avancez et plus ils sont retords et piégeurs, allant parfois jusqu'au casse tête chinois, tout ça pour trouver le moyen de sortir le plus rapidement possible.

Vous avez un large choix pour équiper votre Bomberman.

Bomberman s’offre une garde robe

Finir une mission rapidement et avec le maximum de points, voilà un des objectifs à atteindre et une nouveauté. A chaque fin de mission, vous obtenez une note pour le temps passé et sur les points gagnés (objectif atteint, ennemis tués...). Plus la note est élevée et plus votre personnage gagne de l'expérience. Hudson a ajouté un petit côté jeu de rôle à ce Bomberman 2, même si cela reste très léger, cette initiative est à noter. Votre Bomberman a donc des niveaux comme n'importe quel personnage de jeu de rôle qui se respecte. A chaque niveau passé, le héros gagne des points d'équipement. Au fil de l'aventure, vous trouvez bon nombre d'unités. Ces unités sont en fait des pièces d'équipement pour le petit poseur de bombes (casque, gants, armure, jambières). Chaque unité a un coût en point d'équipement. C'est à vous de bien gérer le tout afin que le coût de l'ensemble de vos unités ne dépasse pas votre total de point d'équipement. Vos unités ont des capacités et modifient les caractéristiques de Bomberman. Les capacités sont variées : pouvoir lancer les bombes, les frapper, réduire le temps d'explosion, augmenter les dégâts causés, etc.

Plus vous avancez et plus votre personnage ressemble à un cosmonaute.

Bomberman au pays du jeu de rôle

Les caractéristiques de Bomberman sont au nombre de six : la vitesse de déplacement du personnage, le nombre de bombes qu'il peut poser, la portée d'une déflagration, la puissance des bombes (dégâts infligés), la résistance aux dégâts et la capacité de piratage (Bomberman peut voir quelles cases comportent des objets et, une fois cette caractéristique augmentée, les packs de vie et de temps rapportent plus). Vous trouvez sur le terrain certains bonus augmentant vos caractéristiques. Ces bonus sont temporaires et disparaissent une fois la mission terminée. Pour réussir certaines missions ou pour affronter certains boss (qui se trouvent lors de la dernière mission d'une zone), il faut parfois changer d'équipement afin d'augmenter certaines caractéristiques ou obtenir une capacité spécifique. Vous pouvez refaire autant de fois que vous le souhaitez une mission pour améliorer votre score et gagner de l'expérience ou encore trouver des unités. Il en existe un grand nombre et elles changent l'apparence de Bomberman. Même si ça peut paraitre anodin, cela fait toujours plaisir, surtout que certaines pièces d'équipement sont particulièrement bien réalisées. Le mode solo de ce Bomberman 2 change vraiment des anciens, il devient prenant et intéressant, et justifie l'achat du jeu.

Le mode multi reste toujours aussi fun, peu importe le nombre de joueur, on ne voit pas le temps passer.

Le multi, une valeur sûre

Ce Bomberman 2 offre évidemment le fameux mode multijoueurs que tout fan du poseur de bombe connait. Hudson offre la possibilité à quatre joueurs de s'affronter (en réseau) avec leur Bomberman modifié dans le mode solo. Mais le nerf de la guerre se situe dans le mode classique, qui est comme à son habitude modifiable de partout. Que ce soit le temps de jeu, le nombre d'adversaires (jusqu'à huit), les bonus disséminés, tout est paramétrable. Les développeurs ont même pensé à un didacticiel pour les débutants avec quelques piqûres de rappel pour les joueurs expérimentés. Avec une vingtaine de niveaux jouables, en taille géant (sur les deux écrans) ou normal (un seul écran) et plusieurs types de bataille, Bomberman 2 reste fidèle à la série. Jouable à huit avec une ou plusieurs cartouches, et jouable à quatre en wifi, il reste dommage de ne pas pouvoir faire de combat à huit en ligne même si affronter quatre amis de chez soi reste un beau lot de consolation. La série des Bomberman n'a jamais joué la carte de la réalisation hors pair misant sur le fun des parties. C'est encore le cas avec ce Bomberman 2, la maniabilité avec un seul bouton est encore de mise et fonctionne toujours autant. Les graphismes sont colorés, en 2D et assez fin. Certes la DS peut mieux faire mais le jeu est agréable à regarder. Les musiques quant à elles, sont assez pauvres mais elles ont le mérite de ne pas taper sur les nerfs, c'est déjà ça.
Les Plus
  • Un mode solo bien pensé
  • L'architecture de certaines zones bien retord
  • Un mode multijoueur toujours au top
  • Le système d'équipement
Les Moins
  • Seulement quatre joueurs avec le mode wifi
  • Pas de parties en ligne avec les Bombermans du mode solo
  • Les musiques pas folichonnes