Tipeee

Test | Visage
23 janv. 2021

Dans la maison pas si vide

Testé par sur
Aussi disponible sur
Visage

L'horreur est un art et s'y aventurer c'est souvent tenter le diable. Être original, mais pas trop non plus pour ne pas perdre le public. Respecter les codes, mais pas trop non plus pour ne pas ennuyer le public. Utiliser les jump scare mais pas trop non plus car c'est un procédé trop simple... Bref, tant d'écueils à éviter, maintenant il ne reste plus qu'à savoir si Visage réussit à ne pas faire tomber les joueurs dans l'ennui.

L'histoire

Vous vous réveillez dans une maison, vous êtes seul, c'est la nuit. Rien n'est bien éclairé et vous tombez vite dans la panique. Mais cette maison est chargée d'histoire et vous allez devoir la découvrir et en apprendre plus sur le tragique destin de ses précédents habitants. Les trois arcs scénaristiques vous mènent à travers la folie humaine. C'est plutôt bien fait et bien raconté. Vous avez trois histoires bien distinctes et vous n'avez pas l'impression de refaire à chaque fois la même chose. Tout cela est bien aidé par le gameplay assez varié du jeu qui semble approximatif mais qui ne demande pas spécialement d'être très précis heureusement. La maison dans laquelle vous évoluez semble réelle. Vous avez vraiment l'impression qu'une famille a vécu dedans ce qui rend l'immersion encore plus grande et l'envie d'en savoir davantage encore plus intense.
Une maison chargée d'histoire

Le principe

La prochaine fois, rangez un peu !

Vous avez donc trois arcs scénaristiques à parcourir dans Visage. La maison sert de point de départ des chapitres, elle est également un lien entre les différentes parties de chaque arc. Elle est le théâtre d'évènements bien étranges qui dépendent de votre santé mentale. Un système bien connu du jeu d'horreur qui n'est pas très original sur le papier mais Visage propose des évènements aléatoires qui dépendent donc de votre état psychologique. Celui-ci est influencé par le fait d'être dans le noir et par les différentes choses qui arrivent dans la maison (bruits de pas, portes qui claquent...). Tout un jeu de lumière est alors mis en place et plusieurs objets sont à trouver pour rester sain d'esprit. Bougies, briquets, ampoules... sont là pour vous aider. La maniabilité est toutefois approximative et peut s'avérer frustrante quand vous souhaitez placer une bougie puis l'allumer, ce qui peut vous sortir du jeu. Si encore cette approximation était liée au stress, cela aurait été intéressant, mais même quand votre santé mentale est bonne, il est compliqué de faire ça correctement. Enfin, plus vous progressez dans le jeu, moins le besoin de lumière semble indispensable.

Les petits incidents aléatoires ont le mérite de vous mettre dans l'ambiance, mais dès que vous passez dans certaines parties des arcs, votre santé mentale n'est plus impactée. Du coup, vous ne vous sentez jamais vraiment en danger. Ajoutez à ça que la plupart des effets de peur reposent sur les jump scare, c'est-à-dire que vous vous retrouvez régulièrement nez-à-nez avec un "ennemi" qui surgit de nulle part. Ça fonctionne mais ça reste basique. Une musique forte et un élément visuel soudain, vous sursautez forcément mais vous ne vous sentez pas en danger. La fuite est votre seule arme mais ce n'est pas le fait de ne pas pouvoir vous défendre qui vous fait peur. C'est d'ailleurs ce qui fonctionnait très bien dans The Evil Within. Vous aviez des armes, des munitions mais vous ne saviez jamais si vous en aviez assez. Vous ne saviez jamais ce qui pouvait arriver. Dans Visage, vous ne savez pas non plus mais vous savez que vous n'avez pas besoin de vous défendre donc vous n'êtes jamais véritablement en danger. La force de Visage repose davantage sur son système d'énigmes.
Jump scare en série

Pour qui ?

Les jeux d'ombre et de lumière sont très réussis.

Même s'il est vendu comme un jeu d'horreur, Visage est davantage un jeu d'énigmes très bien construit. La maison fourmille d'objets en tout genre et il faut être attentif à tout pour pouvoir progresser rapidement et donc ne pas sombrer dans la folie. Le jeu donne très peu d'indications et il faut bien retenir tous les indices qu'on vous donne puisqu'ils vous seront utiles par la suite. Les développeurs vous précisent au début du jeu qu'il faut être méticuleux dans vos recherches. Le jeu peut même s'apparenter à un jeu d'aventure tant le sens du détail est important et les énigmes plutôt bien travaillées. Il n'y a pas forcément de structure définie dans la progression de certaines énigmes ce qui leur donne encore plus d'intérêt. Ajoutez à ça la dimension horrifique et vous avez un jeu qui s'adresse à une partie assez ciblée de la population de joueurs. Mais vous vous rendez vite compte que la dimension horrifique a finalement peu d'effet sur vous car un jeu d'horreur réussi, c'est un jeu dans lequel vous acceptez d'avoir peur mais à contrecœur. L'ambiance glauque est tout de même très bien réussie et vous vous prenez bien au jeu.
L'art du détail

L'anecdote

Un classique qui fait toujours son petit effet.

Le premier arc que j'ai parcouru m'a emmené dans un hôpital psychiatrique, chassé par un type complètement fou. Je me suis retrouvé poursuivi plusieurs fois par celui-ci, un système assez classique mais qui fonctionne assez bien sur le stress du joueur. Arrivé à la fin de l'arc, je me retrouve dans une pièce avec lui dans laquelle je dois trouver un objet pour sortir. Je l'esquive quelque fois, puis il se retrouve bloqué. La peur retombe, je sais qu'il ne peut rien m'arriver, j'évolue dans la pièce comme je le souhaite. L'idée est bonne mais jamais je ne me suis vraiment senti en danger. L'homme est trop lent et je le mystifie trop facilement. La construction de l'arc nous laissait pourtant penser qu'il serait de plus en plus dangereux, mais alors qu'il était censé être plus mobile que lors des précédentes rencontres, il devint un bug car les développeurs ont peut-être voulu en faire trop. C'est bien dommage.
Il ne peut plus rien nous arriver d'affreux maintenant
Les Plus
  • La maison plus vraie que nature
  • Les énigmes au top
  • L'ambiance glauque
  • Un gameplay varié
  • Le principe des évènements aléatoires
Les Moins
  • Trop de jump scare
  • La maniabilité trop approximative
  • Pas vraiment de sentiment de danger
Résultat

Visage est donc un meilleur jeu pour vos neurones que pour votre palpitant. Les énigmes sont variées et plutôt bien pensées. Il faut vraiment être attentif à ce que vous trouvez dans la pièce, ça ressemble finalement à un escape game horrifique géant. Le genre horrifique se trouve être surtout un prétexte à la mise en scène de ces différentes énigmes. Vous serez conquis si vous n'êtes pas trop exigeant en terme d'horreur et que vous êtes satisfait par des effets très simplistes.

Partagez ce test
Tribune libre