Loadout

02 mai 2014
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Développeur Edge of Reality
  • Sortie initiale 31 janvier 2014
  • Genre Action

Ça dézingue la concurrence

Loadout se révèle être une bonne surprise dans la famille Free-to-play. Le jeu est nerveux et la personnalisation des armes en ravira un sacré paquet. Malgré tout, le manque de cartes risque de lui faire défaut sur la longueur. Les développeurs vont bien sûr tout faire pour assurer une vie longue et prospère à leur enfant en espérant que Loadout ne subisse pas le même sort que le génialissime Super Monday Night Combat dont les développeurs ont abandonné purement et simplement les mises-à-jour même pas un an après la sortie du jeu.

Maman Free-to-play a accouché d'un nouveau jeu du petit nom de Loadout. Maman Free-to-play a un sacré cycle puisqu'elle parvient à pondre beaucoup de gosses chaque année. Certains sont des enfants plein d'avenir et d'autres sont des canards boiteux qui tentent tant bien que mal de tromper leur monde, mais nous ne sommes pas dupes. Alors le dernier né, Loadout, fait partie de quelle catégorie ? La visite médicale va vous éclairer.

Le principe

Loadout vous permet de vous affronter dans un univers complètement barré. L'idée principale réside dans l'accroche du jeu "Create, Customize, Kill!" que vous traduirez par : "Créez, personnalisez, tuez !" C'est bien, il y en qui ont suivit les cours d'anglais au lycée. Vous avez, pour le lancement du jeu, trois personnages à disposition : Helga, T-Bone et Axl. Il ne s'agit là que de skins de personnages qui n'auront aucun impact, si ce n'est visuel, sur la partie. Une fois votre personnage choisis, vous pouvez le personnaliser moyennant finances. Les habits et les boosts d'expériences ainsi que de blutes sont les seules choses que vous pouvez acheter avec de l'argent réel. Le plus important n'est pas la personnalisation de son avatar mais plutôt de son équipement. Vous profitez de "loadouts" qui sont, à la manière d'un Call of Duty, des sets d'armes et d'équipements que vous avez prédéfinis auparavant. Vous pouvez vraiment tout personnaliser sur vos armes : cela va de la crosse au canon en passant par la gâchette et la visée. Chaque changement a une influence sur les caractéristiques de votre arme, à vous de choisir judicieusement mais surtout en fonction de votre façon de jouer. Vous avez le choix entre le bon vieux fusil des familles, l'indispensable lance-rockets et encore d'autres. Pour les améliorer, vous avez besoin de blutes, une monnaie fictive.

L'écran de personnalisation des armes est très clair.

Le multi

Loadout est un jeu exclusivement multi. Vous voulez pas vous prendre la tête à tout personnaliser pour dézinguer du bot, si ? Chacun son truc... Les parties se font à 4 contre 4. Plusieurs modes sont de la partie : le "death snatch" dans lequel il vous faut tuer les ennemis et ramasser des primes qu'ils font tomber lorsqu'ils meurent. Vous engrangez des points et au bout d'un certain nombre de captures vous gagnez. Il y a aussi le Marteau-piqueur qui est un capture du drapeau avec un marteau énorme. Vous pouvez donc vous en servir pour éclater vos ennemis d'un coup sec sans vous faire mal au pouce. Le mode Blitz est un capture de point. Un point à capturer qui change de position après chaque captures. Et enfin le mode extraction, où un membre de chaque équipe doit ramasser des pierres bleues pendant que son équipe le protège, si celle-ci a bien compris le principe de ce mode de jeu... Quatre modes de jeu dès le lancement de Loadout, avec cinq cartes différentes, c'est plutôt pas mal mais la redondance se fait sentir très rapidement vu que les niveaux sont quand même très petits. D'un autre côté, tout en étant assez beau, le jeu est vraiment bien optimisé. Aucun lag ou ralentissement, ça tourne comme une horloge, même sur des PC un peu faibles ce qui n'est généralement pas le cas dans les free-to-play.

Vous pouvez même mater des petits... euh gros culs.

Pour qui ?

Loadout s'adresse évidemment à un public adulte. La violence est tournée en dérision et le jeu ne se prend pas au sérieux. Il s'adresse aussi à des joueurs qui aiment les jeux de tirs à la troisième personne très nerveux axés arcade mais qui demandent tout de même une maîtrise des déplacements afin d'être efficace. Enfin, Loadout est un jeu que les petites bourses apprécieront puisque la progression n'est pas trop ralentie si vous ne mettez pas d'argent pour multiplier par deux votre gain d'expérience ou de blutes, même s'il est bien plus appréciable d'avoir un bonus.

Lorsque vous voulez capturer un point, vous devenez la cible numéro 1.

L'anecdote

Le lancement de Loadout s'est fait dans la douleur pour les équipes d'Edge of Reality. Les serveurs n'ont pas vraiment tenus le coup et lorsqu'il était possible de se connecter, il n'était pas possible d'acheter de nouveaux équipements. Mais les problèmes ont été rapidement réglés, et les développeurs, moins d'une semaine après le lancement du jeu ont promis qu'ils se rattrapaient dans très peu de temps. Une attitude très positive de la part des développeurs. Affaire à suivre.
Les Plus
  • La personnalisation des armes
  • Le jeu tourne parfaitement
  • L'ambiance totalement barrée
  • Une jouabilité parfaite
Les Moins
  • Trop peu de cartes
  • La redondance au bout d'un certain moment
  • Des petits soucis de traduction française