Marvel : Ultimate Alliance, l’union fait la force

29 nov. 2006
Testé par sur
Disponible sur
2

Si le jeu devient vite répétitif en solo, malgré des niveaux très variés et parfois bien délirants, c’est en multijoueur qu’il prend toute sa dimension. Les combats deviennent forcément un peu brouillons, mais le plaisir de tout détruire sur son passage est vite contagieux. Le seul problème, c’est que même avec des équipes de super héros comme les X-Men ou les 4 Fantastiques, aucun combo impliquant plusieurs joueurs n’a été prévu ; même lorsqu’il s’agit de déplacer une caisse, il faut opérer seul. Ce n’est pas trop gênant, juste un peu frustrant, et de toute façon la réalisation fait vite oublier ces désagréments. Entre les boss de fin souvent monstrueux et les textures très fines sur Xbox 360, la réalisation fait plaisir. Les grincheux pointent du doigt les effets spéciaux discrets ou une modélisation sommaire, surtout visible lors des cinématiques, mais pour une fois qu’un jeu next gen ne ressemble pas à un vulgaire portage PlayStation 2, il y a de quoi être satisfait. Si vous y jouez à plusieurs, Marvel : Ultimate Alliance vous fera passer de bons moments ; mais tout seul, vous allez quand même regretter vos 70 €.

Ceux qui ont toujours rêvé de plier des poutres métalliques ou de gifler des super méchants patibulaires vont s’en donner à cœur joie dans Marvel : Ultimate Alliance. Ce jeu de combats en vue de dessus propose pas moins de 25 héros Marvel à incarner pour taper la méga alliance du vilain Dr Fatalis. Un excellent prétexte pour retrouver quelques célébrités comme Spider-Man, The Thing ou Captain America, tous réunis dans un seul et même jeu.

Essayez de recréer une équipe connue pour obtenir un bonus.

Trempé dans l’adamantium

Vous aimez les jeux classiques mais efficaces ? Ca tombe bien, c’est justement ce que vous propose Marvel : Ultimate Alliance. Quelques secondes suffisent pour entrer dans le jeu, le temps de trouver le bouton d’attaque ; et après quelques minutes, vous allez tenter quelques subtilités, comme projeter un ennemi par-dessus le parapet ou lui asséner un super coup. Les effets changent en fonction du héros joué, Captain America envoyant par exemple son bouclier au loin alors que The Thing va provoquer une onde de choc. La possibilité d’acheter de nouveaux coups spéciaux et d’améliorer ses super héros pousse à changer régulièrement la composition de son équipe, limitée à quatre personnages en simultané. Comme en plus les 25 héros Marvel ne sont pas tous jouables d’emblée, l’envie de progresser et de tout débloquer est bien là. Surtout que de nouveaux costumes, des missions bonus et des artworks sont prévus.

Certains super héros comme Ghost Rider sont peu répandus.

Cherche neurone désespérément

Les fans de comics seraient ravis si quelques défauts ne venaient pas tempérer leur enthousiasme. Le plus gênant, c’est la caméra qui se plante parfois dans le décor sans arriver à suivre l’action. L’intelligence artificielle des coéquipiers fait également peine à voir, les pauvres déclenchant tous les pièges sur leur passage : ils restent près des bombes jusqu’à ce qu’elles explosent, sautent à pieds joints dans les faisceaux laser que vous aviez prudemment évité ou restent en plein milieu des cercles qui annoncent l’arrivée imminente de missiles. Les ordres qui permettent de modifier leur comportement n’y changent rien, malheureusement : les super héros sont prodigieusement bêtes quand ce n’est pas le joueur qui les incarne. Autant en choisir des costauds, comme Colossus ou The Thing, quitte à abandonner les bonus qui accompagnent la formation d’une équipe authentique : si vous choisissez de reconstituer le groupe des X-Men ou des 4 Fantastiques, vous obtenez des avantages en plein combat. Sinon, il reste toujours la possibilité de jouer en coopération, à quatre sur la même console ou sur Xbox Live.
Les Plus
  • 25 super héros jouables
  • Une réalisation soignée sur Xbox 360
  • Des niveaux vraiment variés
Les Moins
  • Problèmes de caméra
  • L'intelligence artificielle handicapante