Uncharted : The Lost Legacy

09 sept. 2017
Testé par sur
Disponible sur
3

Quand Uncharted se la joue Canada Dry

Oui, The Lost Legacy est splendide et techniquement irréprochable. Oui, ça fonctionne et vous prenez votre pied en participant à cette aventure indienne à la mise en scène parfaitement soignée. Mais ce spin-off n'est rien d'autre qu'une redite des aventures de Nathan Drake, l'envergure et la surprise en moins. Son absence fait d'ailleurs cruellement défaut, notamment lorsque le scénario montre de vraies faiblesses et, surtout, quand le duo Chloé / Nadine apparaît beaucoup moins badass que celui que Drake formait avec Sully. Heureusement, le savoir-faire de Naughty Dog rend l'expérience tout à fait correcte, voire même indispensable si vous êtes fan du genre.

Simple extension à Uncharted 4 devenue carrément spin-off, The Lost Legacy est la preuve vivante que Naughty Dog éprouve de vraies difficultés à abandonner la licence qui a fait de lui l'un des studios les plus connus de la planète. Mais entre fan-service et tirage sur la corde, il va bien falloir trancher.

L'histoire

Aaah l'Inde est ses légendes ! Parmi les plus mystérieuses, on retrouve la défense de Ganesh, attribut que le dieu éléphant "qui supprime les obstacles" perdit au cours d'une bagarre ou suite à une chute de souris... Si vous regardiez plus souvent Discovery Channel, vous sauriez qu'il existe une multitude d'explications - plus ou moins glorieuses - à cette défense brisée. Uncharted : The Lost Legacy vous en donne une assez originale. Mais peu importe comment elle s'est cassée, ce qui compte aujourd'hui pour Chloé Frazier et Nadine Ross, c'est de mettre la main dessus. Logique pour des Tomb Raiders. Pour ce faire, elles se donnent donc rendez-vous au cœur de la jungle indienne, remplie d'éléphants en chair et en pierre.

On attend avec impatience la story Instagram de vos vacances les filles ! #soupir

Le duo

La série Uncharted fonctionne sur le principe du duo. Habituellement, il est constitué de Nathan Drake et Victor Sullivan, deux héros emblématiques mais surtout très charismatiques. Leurs joutes verbales font d'ailleurs partie des éléments-clés de la série. Dans The Lost Legacy, ce sont donc Chloé Frazier et Nadine Ross qui reprennent le flambeau. Seulement voilà, force est de constater que ça fonctionne beaucoup moins bien : entre clichés (Chloé qui utilise son APN telle une vraie touriste instagrameuse) et dialogues sans inspiration, le manque de profondeur et de dérision est flagrant. Il faut l'intervention - au milieu de l'aventure - de Samuel Drake, le frère de Nathan, pour que votre empathie envers les personnages principaux décolle véritablement. Et là, vous retrouvez enfin la dose de décalage qui fait de cette licence, scénaristiquement parlant, autre chose qu'une simple aventure de seconde zone.

Vous pouvez quasiment finir le jeu sans tirer un coup... de feu.

Le principe

Rien ne ressemble plus à un Uncharted qu'un autre Uncharted. Une vue à la troisième personne, de l'exploration, de la grimpette, de la conduite de Jeep, des caisses à pousser, des leviers à tirer, des énigmes à déchiffrer... Et bien sûr des combats en veux-tu en voilà ! Côté castagne, la voie infiltration ouverte dans Uncharted 4 est de nouveau largement exploitée, et ce à très bon escient. Vous pouvez ainsi privilégier l'approche furtive plutôt que l'échange de balles moins subtil. Dans le même esprit, Chloé est amenée à crocheter des serrures pour ouvrir des portes ou des caisses renfermant de précieux équipements. Il arrive parfois qu'elle doive le faire rapidement, tout en surveillant des ennemis en approche. Tension garantie.

Côté progression, Naughty Dog s'est évertué à atténuer l'aspect "long couloir scripté" propre à la série. Aussi luxueux et large soit-il, votre espace de jeu est toujours aussi limité. Mais The Lost Legacy ouvre une brèche bienvenue avec, au début de l'aventure, une large zone ouverte dans laquelle vous pouvez attaquer des places fortes dans l'ordre qu'il vous plaira. Vous vous déplacez de l'une à l'autre en jeep - ou non - tout en explorant les environs à la recherche d'éventuels trésors cachés. Une carte est même à votre disposition. Chloé y cochera chaque endroit visité histoire de vous y retrouver plus facilement.

Dès qu'il est question de fouiller, les soldats ne sont pas les derniers.

L'emballage

La série Uncharted est connue pour être l'une des plus rutilantes du jeu vidéo. Ce n'est pas The Lost Legacy qui vous prouvera le contraire. Environnements luxuriants, architectures majestueuses, profondeur de champ phénoménale, visuellement ce spin-off est irréprochable. Ainsi, vous ne vous lasserez jamais d'utiliser le mode photo, en bon touriste que nous sommes tous dès lors que de - très - jolis paysages s'offrent à nos yeux. Unité de lieu oblige, la diversité des environnements est moins prononcée que dans un épisode classique où Nathan évolue aux quatre coins du globe. Mais Naughty Dog retranscrit à merveille la multiplicité de l'Inde et vous propose une belle panoplie de terrains de jeu.

Les courses-poursuites en jeep, en moto ou en train sont toujours aussi jouissives.

Le multi

L'arrivée de The Lost Legacy permet à Uncharted 4 de rafraîchir son mode multi. Ainsi, des nouveaux skins pour Chloé et Nadine font leur apparition, tout comme le personnage d'Asav, le méchant de l'histoire avec sa coupe décoiffée quand il est énervé. Ajoutez à ça, un mode "survie en arène" dans lequel vous devez échapper à plus de 100 vagues d'ennemis, dont certains sont inédits. Voilà qui ne chambouleront pas vos habitudes, c'est certain, mais de quoi alimenter votre intérêt pour le multijoueur de la licence.

"Mouais, suis pas sûre... J'ai peur de m'ennuyer là-bas, non ?"

Pour qui ?

The Lost Legacy s'adresse en priorité aux fans de la série Uncharted. Ils y trouveront l’éventail des qualités qu'ils ont pu apprécier dans les précédents volets, en tous cas sur le plan technique et au niveau du gameplay. Pour les néophytes, le jeu étant parfaitement au point, difficilement de ne pas leur conseiller de plonger - tête la première - dans l'aventure. Ils passeront bien sûr à côté des clins d’œils scénaristiques mais, vous l'avez déjà deviné : le scénario n'est pas la qualité principale de The Lost Legacy. Donc...

Un écran qui ne manquera pas de susciter une certaine émotion chez les fans du studio californien.

L'anecdote

Vous connaissez mon amour pour les génériques de fin (je vous en parlais ici). Eh bien, celui de The Lost Legacy réserve une "surprise" à un certain Christophe Balestra. Co-Président de Naughty Dog depuis 2002, il a démissionné en avril 2017 pour se "consacrer à des choses plus personnelles." L'équipe avec laquelle il a développé la série Uncharted mais également le magique The Last of Us a souhaité lui faire un dernier clin d’œil avant de le laisser voguer vers d'autres horizons. Émotion.
Les Plus
  • C'est splendide, majestueux, ébouriffant, bref à la hauteur du dieu Ganesh
  • L'infiltration mise en avant
  • Un sens de la mise en scène toujours aussi efficace
  • Un poil plus de liberté de mouvements
  • Une musique encore une fois épique
  • Techniquement irréprochable
Les Moins
  • Un scénario très fainéant
  • Sans surprises
  • Un duo qui fonctionne moins bien que le duo d'origine
  • Des dialogues qui manquent de piment
  • Le méchant de l'histoire n'a rien d'effrayant