Song of the Deep

11 août 2016
Testé par sur
Disponible sur
3

De la douce exploration

Le voyage de Song of the Deep est doux. Entre les somptueux décors en 2.5D et la musique délicate, les fonds marins auront rarement été aussi agréables. L'exploration de l'univers aquatique est progressive et abordable, les talents à débloquer variés. Mais c'est aussi un Metroidvania surprenant qui pourrait paraître léger pour un habitué, même s'il s'agit d'un représentant aguicheur qui offre une fin de partie ardue. Et les quelques imprécisions de gameplay, la visée en premier, n'aideront pas à convaincre ces derniers. Song of the Deep reste tout de même un bon jeu qui ravira un large public.

Connu pour ses travaux sur Sunset Overdrive ou les Ratchet & Clank, Insomniac Games revient sur le devant de la scène avec Song of the Deep. Passer de jeux frénétiques et furieux à un petit jeu mélancolique est plutôt un pari osé. Mais est-ce aussi un pari réussi ?

L'histoire

Merryn est une petite fille sage qui vit seule avec son père pêcheur. La vie et dure et les repas maigres mais le fait que son père rentre tous les soirs pour lui conter ses aventures en mer lui suffit. Pourtant, un soir comme les autres son père ne rentre pas. D'abord accablée par cette disparition, guettant le retour du marin, la petite fille va pourtant trouver le courage de construire un sous-marin de fortune et partir à la recherche de son paternel.

L'univers développé par Insomniac Games est des plus plaisants. Dessin pastel et voix off délectable vont guider votre parcours dans les fonds marins. La musique participe grandement à l'immersion dans cet univers. Song of the Deep est un jeu calme à son commencement. Petite fille perdue, musique délicate et décors lumineux vont guider vos premiers pas dans l'eau. Pourtant, si la mélodie reste, l'esprit doucereux s'évapore, jusqu'à révéler la vraie nature du jeu : un Metroidvania. Avec son aventure de huit heures environ, vous pouvez compter quatre bonnes heures de plus pour espérer avoir tous les succès.

Certains passages vous rappelleront vos pires souvenirs des jeux NES.

Le principe

Song of the Deep est un jeu d'aventure et d'exploration qui vous propose des niveaux sous forme de labyrinthe à visiter. Il vous faut ensuite les revisiter une fois de nouveaux talents et pouvoirs acquis (merci les téléporteurs), pour en débloquer tous les secrets. Car les obstacles sur votre route sont nombreux et divers : les courants marins, la faune locale, les énigmes à résoudre ou encore les chemins trop étroits pour que vous y passiez en sous-marin. La jeune Merryn va d'abord utiliser un grappin qui vous permettra de déplacer des objets. Les premières énigmes sont alors simples : placer des morceaux de statue les uns sur les autres pour ouvrir une porte.

Au fur et à mesure de votre avancement, votre équipement évolue avec l'apparition des roquettes ou du scaphandre de sortie. La difficulté monte d'un cran et les soucis apparaissent. Alors que le jeu était relativement abordable, vous vous trouvez face à des ennemis mortels qui vous tuent en un coup. Certains passages vous rappelleront vos plus mauvais souvenirs de jeu Tortue Ninja sur NES (heureusement, sans en atteindre la difficulté). Le dernier tiers arrivant, les vraies énigmes intéressantes font leur apparition. Plus dur, nécessitant plusieurs actions, le jeu n'a plus rien à voir avec la première heure. Mais vous assistez aussi à une répétition de combats barbants. Les portes se ferment pour des vagues d'ennemis longuettes, qui mettront vos nerfs à dur épreuves plutôt que votre talent. Et sans new game +, la difficulté est alors la seule variation que vous trouverez.

Les décors sont sublimes. Un vrai point fort du jeu !

Pour qui ?

Si Song of the Deep est un jeu mignon, avec des décors vraiment riches, la difficulté monte crescendo pour finir par vous proposer un challenge intéressant. Les combats sont difficiles sans être trop exigeants. Finalement, en plus d'être agréable à parcourir, le jeu s'avère aussi être un portail d'entrée convainquant pour un genre parfois mal exposé. Song of the Deep n'est pas une révélation mais apparait plutôt intéressant pour moins de 15€.

Si vous n'aimez pas les grosses bêtes velues à 8 pattes, passez votre chemin.

L'anecdote

Song of the Deep est un jeu ou vous devrez faire de nombreux aller-retours afin de débloquer l'intégralité des portes et des trésors. Mais parfois, repasser dans un endroit amène un nouvel élément narratif. Et quand je suis repassé dans l'antre du faucheur, un petit texte m'a mis la puce à l'oreille pour un succès. Quand vous revenez dans la salle du boss, Merryn vous dit que d'ici peu de temps, personne ne se souviendra de se monstre horrible qui a pourtant hanté les lieux. Et si le meilleur moyen de ne pas l'oublier était de lui rendre un dernier hommage avec une fleur ?
Les Plus
  • Très agréable visuellement
  • L'ambiance sonore aux petits oignons
  • Un Metroidvania accessible
  • Certaines énigmes vraiment compliquées
  • Une progression efficace des talents
  • Une bonne durée de jeu
Les Moins
  • Des problèmes de collisions par moment
  • Répétitif sur la fin
  • Quelques imprécisions dans le gameplay
  • Des boss trop simples

À propos de l'auteur

Si kharg était un jeu vidéo, il serait sans doute un jeu de rôle, un peu long au démarrage, rébarbatif dans tous ces abords et surtout où il faudrait chercher dans tous les coins pour trouver les trucs sympas. Un peu à l'image de Final Fantasy VII en réalité.

Ses derniers articles :