PlayStation 4

28 nov. 2013
Rédigé par

Premiers contacts

La guerre des consoles ne fait que commencer. La bataille est musclée car, crise aidant, il n'y aura sans doute qu'une seule gagnante côté chiffres de vente. Après notre dossier sur la Xbox One, tour d'horizon de ce qui vous attend avec Sony et sa Playstation 4 rutilante. Petit aperçu et impressions à chaud sur la console ainsi que les principaux jeux du lancement, en attendant, on l’espère, des tests plus consistants.

La PS4 et la manette

Idée reçue ou pas : la machine est plus petite que les premières PS3 et les formes font plus penser à celle de la PS2. Un mélange des genres sans doute pour réconcilier la soixantaine de millions de possesseurs de PS2.
A noter que la machine est compatible 4K mais les fonctions ne sont pour l'instant pas encore activées. Autre fonction cette fois disponible - mais non testable - la compatibilité PS Vita. Elle semble au cœur de la vie et de l'expérience PS4. Une fois en route, il est à noter qu'elle n'est pas plus bruyante que son ainée. Mais surtout, le menu a été repensé... pour ressembler au menu Xbox 360 ou presque ! Premier contact également avec le bouton "share" qui permet de partager sur les réseaux sociaux vos meilleurs moments de jeu. L'utilisation est facile et intuitive, voila qui devrait permettre à bon nombre de joueurs de partager à tout va. De son côté, la manette de la PS4 se laisse facilement prendre en main. Pour faire un comparatif avec celle des générations en cours, elle est légèrement plus large que celle de la PS3 et les gâchettes R2 et L2 sont un poil plus enfoncées. A ce titre, la manette est alors presque une fusion entre la manette PS3 et la manette Xbox 360. Il n'y a donc pas de problème que vous soyez Sonyste ou joueur Xbox. Un bon point pour la nouvelle machine japonaise.


Gamatomic
 

Knack : Un jeu pour petits

Knack est un titre accessible, clairement ciblé pour les jeunes joueurs. Sans rentrer dans les détails, le personnage que vous contrôlez, Knack, possède la faculté d'absorber les éléments qui l'entourent pour grossir, devenir plus fort ou acquérir de nouveaux pouvoirs. Techniquement parlant, le jeu est très propre. Il fait un peu penser à un Skylanders amélioré. En terme de gameplay, il s'agit d'un jeu d'action plutôt orienté jeune public. Entre saut, attaque et attaque spéciale, les combats s'enchainent rapidement et la difficulté est de mise. Un bon petit jeu donc qui sans pousser la console dans ses retranchements, marque une nette différence visuelle avec la génération précédente.


Gamatomic
 

Killzone : Le FPS qui envoi du bois

Killzone : Shadow Fall est sans nul doute le jeu le plus beau visuellement et le plus réussi techniquement. Un bon FPS futuriste, voilà qui a de quoi convaincre grand nombre de joueurs. Avec ses qualités techniques indéniables, ses mouvements fluides et sa jouabilité nerveuse, les mastodontes du genre ont du soucis à se faire. Ou l'inverse, puisque celui-ci ne va pas profiter de l'influence de son nom, et se retrouver face à Battlefield 4 ou Call of Duty : Ghosts qui ont nourri l'enthousiasme des joueurs en ligne. Bref, pas si sûr que la chose soit aisée.


Gamatomic
 

FIFA 14 : Enfin un vrai public !

Si c'est dans le sport, c'est dans le jeu. Voilà un adage parfait pour FIFA 14. Visuellement, ce titre d'Electronic Arts n'est pas loin de l'irréprochable grâce à son nouveau moteur graphique. Rien à redire. Le public est présent, fini les spectateurs en cartons. Il est même vivant, réagi aux actions, aux joueurs et les phases de pénaltys vues de derrière le tireur sont tout simplement sublimes. Les joueurs ne sont pas en reste, devenant ainsi presque tous reconnaissables au premier coup d'œil. Point de vue technique, vous pourrez noter l'ajout de mouvements de tirs, des contacts encore plus réalistes, une IA revue à la hausse qui prévoit appels et contre appels. Bref, si FIFA 14 n'est pas au sommet de son art, il n'en est pas très loin.


Gamatomic
 

Assassin's Creed IV : L'étendard d'Ubisoft

Assassin's Creed IV est un peu plus décevant. Certes plus beau et plus fluide que les versions PS3/360, qui tournent actuellement sur le marché, cette approche PS4 fut aussi source de frustration, sans doute dû à un support "démo finalisée". En effet, lors de la phase de jeu proposée, divers bugs d'affichage sont apparus lorsque la course était engagée. En quittant le navire trop rapidement, notre héros s'est retrouvé à plonger dans un océan aussitôt disparu après le contact. Nous avons aussi rencontré quelques problèmes de collisions, avec le navire ou avec le radeau d'un naufragé en mer. Mais rassurez-vous, il n'y a pas que des défauts, loin de là. Les paysages sont simplement magnifiques et les effets de vagues sur l'océan donnent envie d'enfiler son maillot de bain. Une expérience donc mitigée, même si plutôt positive.


Gamatomic

Bilan : en attendant le meilleur

Si l'expérience de jeu n'a pas été exceptionnelle, dans le sens ou ces premiers titres ne révolutionnent pas complètement nos habitudes de joueur, la PS4 a su montrer un vrai potentiel qui devrait être exploiter dans les mois à venir. Killzone reste la meilleure surprise, non pas qu'il soit extraordinaire, mais c'est celui qui exploite le mieux ce qu'il est possible d'être fait. La suite demain avec les jeux du lancement qui pousseront un peu plus les capacités de la machine.


Gamatomic