Samurai Warriors 4

23 nov. 2014
Testé par sur
Disponible sur
3

Koei Tecmo aiguise sa lame

Ce Samurai Warriors 4 est un bon Beat Them All sortie des usines de Koei Tecmo. Premier vrai épisode produit pour les consoles next-gen. Si la technique n’est pas encore irréprochable, les développeurs ont posé une base solide avec ce titre. Mais c’est surtout son contenu et sa durée de vie conséquente (portée par un Mode Chronicle qui peut être complétement différent à chaque partie) qui permettent au joueur de garder sa manette en main et de s’entendre dire pour la dixième fois d’affilée : "Allez, juste encore une bataille !"

Après Dynasty Warriors 8 : Xtreme Legends et Warriors Orochi 3 Ultimate, Koei Tecmo revient à son genre de prédilection sur les consoles de Sony. Samurai Warriors 4 arrive avec la pression, au moins sur PS4. Ses prédécesseurs n’étant clairement pas au niveau. Mais les développeurs japonais ont su se ressaisir et vous offrent un Beat Them All enfin digne de ce nom.

L'histoire

Pendant japonais de la série Dynasty Warriors, le mode scénario vous offre différentes histoires liées au pays du Soleil-Levant. Nous sommes au XVe siècle. Le Japon est divisé en différents territoires appartenant à de grandes familles ou des clans. Samurai Warriors 4 vous propose de suivre l’histoire de chacun d’entre eux. Sachant que selon le scénario choisi, vous suivez l'épopée d’un clan. Autant le dire tout de suite, le tout est complétement romancé. Ne vous attendez pas à apprendre l’histoire du Japon, vous n’êtes pas là pour ça.

Un petit mot sur le côté technique de ce Samurai Warriors 4. Si graphiquement ce n’est pas encore Byzance, il y a un net progrès par rapport à Dynasty Warriors 8 : Xtreme Legends et Warriors Orochi 3 Ultimate. Les personnages principaux sont beaucoup plus détaillés, les champs de batailles sont plus variés mais surtout le jeu ne ralentit plus dès que les ennemis se font plus présents à l’écran. Seule l’IA est encore en dessous. Si nous comprenons bien que les centaines et centaines de grouillots n’ont pas réellement besoin d’une IA de folie (c’est surtout ingérable pour la console), les officiers pourraient au moins bénéficier du minimum syndical.

Les officiers féminins du titre sont toutes extrèmement sympathiques.

Le principe

Revenons sur le Mode Scénario. Certains scénarii s’entrecoupent et permettent de découvrir l’histoire sous un autre angle. De plus, d’autres histoires se débloquent au fur et à mesure, racontant, bien souvent, la fin d’une rivalité. Samurai Warriors 4 vous propose deux autres modes. Le Mode Free vous permet de refaire n’importe quels scenarii avec n’importe quels personnages. Le dernier est le Mode Chronicle. Vous commencez par créer un personnage, choisir son arme et le seigneur qu’il va servir. Ensuite, vous devez choisir une "voie", ce que vous voulez devenir (un grand guerrier, un bandit, un érudit, un grand marchand...). De là, vous allez parcourir le pays, enchaîner les batailles et vous faire une réputation. Votre carrière va évoluer au fil de votre histoire et si jamais votre but vous paraît dérisoire, vous pouvez en changer en allant visiter votre maître. Votre personnage va rencontrer nombre d’officiers et seigneurs. Des discussions vont alors avoir lieu, et selon ce que vous répondez à votre interlocuteur, vous vous liez d’amitié ou nom. À partir de là, tout peut arriver à votre avatar. Des ennemis peuvent se liguer contre vous et votre seigneur, alors que vos amis vous viennent en aide lors de batailles mal engagées.

Les batailles, justement, parlons-en. Car bien évidemment c’est le cœur de ce Samurai Warriors 4. Avant le combat vous devez choisir deux personnages. Au cœur de la mêlée vous pouvez en changer à la volée, ce qui vous permet de couvrir plus de terrain. Il n’est d’ailleurs pas rare d’avoir plusieurs objectifs en même temps, éloignés sur la carte. Vous pouvez aussi donner trois lignes de conduite au guerrier que vous ne contrôlez pas : soit d’être offensif en attaquant le tout-venant (tout en suivant l’objectif principal), vous suivre et vous défendre ou attendre là où il se trouve. Lors de la bataille vos troupes affrontent celles de l’ennemi. Ces troupes sont constituées de simples soldats, d’officiers et d’au moins un général. Le but étant de tuer le général adverse. Plusieurs objectifs vous sont imposés ou proposés, et bien souvent les mêmes (tuer des officiers, défendre un convoi...).

Dans la pratique, vous vous retrouvez seul contre plusieurs centaines d’ennemis. Heureusement, vous avez toute la panoplie du guerrier surhumain avec vous. Attaque Normal, les coups classiques. Attaque Power coups spéciaux créant des enchaînements puissants. Les attaques Hyper, nouveauté de ce Samurai Warriors 4 qui sont des enchaînements aux cours desquels votre personnage se rue sauvagement sur les troupes adverses pour blesser le plus grand nombre. De plus, une ou plusieurs compétences spéciales (augmenter la défense, enflammer vos armes...) viennent se greffer. Plus vous utilisez une sorte d’attaque, plus sa puissance augmente et plus vous débloquez de nouvelles combos. Pour finir vous avez les attaques Musou (enchaînement dévastateur) et le mode Rage (le temps se ralentit quelques secondes et vos attaques sont décuplées). Des jauges se remplissent sous vos coups, une fois pleines à vous d’utiliser l’une ou l’autre (ou les deux pour lâcher toute votre fureur). Vos guerriers gagnent de l’expérience et montent en niveau, augmentant leur barre de vie et le nombre d’attaque Musou disponible. En plus de ça, à la fin des combats, vous gagnez de nouvelles armes et des gemmes (à incruster dans celles-ci). Divers effets s’activent alors : augmentation des statistiques de votre personnage, ajout d’un effet élémentaire sur l’arme, etc.

Le bémol des séries de Koei Tecmo, l'IA des officiers, toujours aux paquerettes.

Le multi

Samurai Warriors 4 fait partie de ces rares titres qui proposent à deux joueurs de s’associer en local sur la même TV avec un écran splitté. Le jeu perd un peu de sa superbe mais il reste jouable et surtout bien fun. Et si jamais vous n’avez pas d'amis sous la main, le jeu vous propose un multi en ligne qui tient tout aussi bien la route.

Attention aux réponses apportées, c'est là que vous vous faites un nouvel ami ou ennemi.

Pour qui ?

Ce Samurai Warriors 4 est naturellement destiné aux fans du genre et autres inconditionnels des Beat Them All de Koei Tecmo. Étant un très bon cru, il convient parfaitement aux joueurs n’ayant jamais testé le genre et qui veulent si essayer.

Le niveau d'amitié augmente avec des quêtes spécifiques.

L'anecdote

Afin de débloquer toutes les armes du jeu dans le Mode Chronicle (pour votre avatar), vous devez atteindre un certain stade d’amitié avec les personnages du jeu. Toutes les obtenir est un vrai challenge. Tout d’abord parce que certains des guerriers rencontrés ne font pas ami-ami facilement. Mais surtout parce qu’ils vous demandent très souvent assistance pour en affronter un autre, qui n’est pas prêt de vous porter dans son cœur.
Les Plus
  • La technique enfin à jour pour permettre de jouer convenablement
  • Un contenu énorme et une durée de vie au top
  • Le Mode Chronicle vraiment très intéressant
  • Enfin de la variété dans les environnements
Les Moins
  • Les officiers pourraient avoir une IA plus poussée
  • Le jeu tout en anglais
  • Trop peu de morceaux, la musique tourne vite en boucle