LEGO Batman 3 : Au-delà de Gotham

24 nov. 2014
Testé par sur
Disponible sur
3

Maîtrise sans surprise

LEGO Batman 3 n'est pas l'épisode le plus innovant de la série mais sans aucun doute l'un des plus maitrisés. L'humour, revu à la hausse par rapport au LEGO Batman 2, les personnages et leurs pouvoirs, les costumes, les clins d'œil aux origines des super-héros, tout est là pour que vous profitiez au maximum de cette aventure LEGO. Et si vous n'en avez pas assez, il existe un niveau style seventies pour vous replonger avec nostalgie dans la vie de vos héros. Un bon épisode donc qui ne souffrira que de son manque globale d'ambition.

Deux ans et demi après LEGO Batman 2, TT Games nous propose la suite des aventures de l'homme mi-chauve-souris mi-brique dans LEGO Batman 3 : Au delà de Gotham. Comme son nom l'indique, dans cet épisode vous quittez Gotham pour découvrir l'espace. Devez-vous vraiment attendre un jeu éloigné de ses aînés pour autant ? Pas vraiment.

L'histoire

Après avoir sauvé la douce et criminelle ville de Gotham, la ligue des justiciers est au repos et surveille tranquillement l’espace. Batman continue de chasser ses vilains tandis que Green lantern guette l’horizon. Et justement, c’est du vide sidéral que va venir le danger dans LEGO Batman 3. Brainiac, qui avait fait une apparition à la fin de LEGO Batman 2, se dirige vers la Terre pour capturer la planète, les villes ne le satisfaisant plus. Il faut alors réunir la ligue des justiciers au grand complet et les supers-vilains pour espérer vaincre Brainiac. Comptez huit heures pour finir la campagne, le double environ pour atteindre le 100%. Derrière ce scénario qui permet de visiter de nombreuses planètes se cache l'introduction d'un nombre immense de personnages, à savoir 150. Mais comme dans chaque épisode LEGO, ils deviennent vite redondants et donc inutiles.

Le niveau se déroulant en Europe est original et bien pensé.

Le principe

Sans surprise, LEGO Batman 3 hérite du gameplay et du principe de tous ses prédécesseurs. Dans les niveaux, vous devez détruire l'intégralité du décor pour pouvoir construire un nouvel élément ou déverrouiller le passage au tableau suivant. Vous devez en prime utiliser les pouvoirs des personnages pour accéder à d'autres éléments. Ainsi Batman peut par exemple briser le verre ou découper les éléments dorés et Wonderwoman peut utiliser son pouvoir pour détourner les rayons lasers. Tous les personnages trouvent donc leurs intérêts et il faut vite apprendre les pouvoirs de chacun d'eux pour être sur de ne rien manquer.

Vous retrouvez dans LEGO Batman 3 tout ce qui avait fait le succès des deux premiers volets. Récolter chaque brique rouge, chaque brique dorée, chaque mini-kit ou sauver Adam West font partie du lot habituel. La seule vraie amélioration notable vient d'une roue de sélection pour les pouvoirs facile d'utilisation et la possibilité de switcher les pouvoirs sur simple pression des gâchettes pendant le mode histoire (jusque là réservé au "Jeu libre"). Il est aussi à noter la disparition du monde ouvert au profit d'une carte de sélection à partir de la tour de guet. Mais entre la Batcave, la tour de guet, le portail d'accès à la tour de guet et les divers mondes visitables, autant vous dire que vous n'y êtes pas perdant.

L'utilisation des différentes combinaisons conditionne l'avancée du niveau. Du grand classique !

Le multi

Comme d'habitude, LEGO Batman 3 n'embarque pas de mode en ligne mais un multi en local, toujours aussi plaisant dans vos salons. L'ajout de cet épisode est la possibilité de choisir entre la séparation d'écran dynamique ou la séparation fixe horizontale. Ce choix n'influe en rien sur le jeu mais s'avère pratique lors de passages délicats pour aller chercher notamment les mini-kits.

Pour qui ?

Poser une limite à ce LEGO Batman 3 s'avère assez compliqué. Tous les plus gros défauts de son prédécesseur ont été corrigés, le jeu est bien moins sombre que le précédent et même la disparition du monde ouvert est peu choquante au vue du travail sur les bases. Les familles, les couples, les cinquantenaires, les célibataires, tous y trouveront du plaisir. Il ne reste alors qu'une seule restriction : les allergiques aux briques pour un jeu qui n'innove pas beaucoup.

L'univers de ce jeu LEGO est une vrai réussite.

L'anecdote

Après avoir fini l'histoire de LEGO Batman 3, vous avez à votre disposition un petit niveau bonus ou vous incarnez Adam West, le Batman des années 70. Ce niveau est conçu comme un épisode de la série télé, avec notamment l'utilisation d'onomatopées en remplacement des bruitages. S'il n'ajoute rien en terme d'histoire, les pouvoirs ont été aussi repensés pour être comme à l'époque. Les gadgets de Batman ont pris un vrai coup de vieux, mais c'est un niveau vraiment plaisant et original pour les fans de la première génération.
Les Plus
  • La sélection des costumes plus facile en mode histoire
  • Un humour mieux maitrisé que dans le second volet
  • Une multitude de personnages
  • Une disparition du monde ouvert parfois inutile en exploration
  • La variété de niveaux et de décors
  • Les nostalgiques y trouveront aussi du plaisir
Les Moins
  • Vite répétitif
  • Pas d'innovation majeure
  • La disparition du monde ouvert pour une sélection du niveau sur une carte

À propos de l'auteur

Si kharg était un jeu vidéo, il serait sans doute un jeu de rôle, un peu long au démarrage, rébarbatif dans tous ces abords et surtout où il faudrait chercher dans tous les coins pour trouver les trucs sympas. Un peu à l'image de Final Fantasy VII en réalité.

Ses derniers articles :