Sniper Elite III

22 juil. 2014
Testé par sur
Disponible sur
3

Tirs et conséquences

Sniper Elite III s'avère être un bon jeu malgré tout. Ses qualités et des défauts se contrebalancent assez facilement. Si l'Intelligence Artificielle est oscillante et les graphismes parfois à la ramasse, le rendu global du jeu, la liberté d'approche des missions et la taille des cartes en font une référence - en attendant la fin d'année. Et pour ne rien gâcher au plaisir, le jeu s'offre le luxe d'être moins cher. Alors pourquoi ne pas sauter le pas ?

Après vous avoir fait parcourir Berlin dans tous les sens à la recherche de vos cibles, Rebellion vous propose de poursuivre votre aventure solitaire avec Sniper Elite III. Véritable référence en matière de snipe et d'infiltration, le jeu se permet le luxe d'une sortie nouvelle génération. Mais faut-il le garder dans le viseur pour autant ?

L'histoire

À l'image de beaucoup de jeu de tir, Sniper Elite III ne brille pas par son scénario. Pour résumer la situation, en 1942 les allemands tentent de créer une arme qui leur donnerait un avantage certains sur les Alliés. Le développement de cette arme a lieu en Afrique, et vous faites donc vos bagages pour aller régler le problème. Ce scénario, aussi insipide soit-il, est un bon moyen pour changer les immeubles gris en un paysage coloré et chaleureux, fait de déserts et d'oasis. Le plus grand ajout de cet épisode est la taille des cartes qui deviennent vraiment conséquentes et influent sur le gameplay.

Les graphismes du jeu sont globalement propres, mais sans plus.

Le principe

Sniper Elite III est une référence en terme de jeu de sniper à la troisième personne. Pour vous, il va s'agir de massacrer bon nombre d'ennemis allemands ou Italiens, avec discrétion, tactique et patience. Dans la campagne, vous avez globalement deux possibilités : le chemin du sniper, qui consiste à contourner un maximum les camps pour abattre les cibles gênantes à distance sans vous faire repérer. Vous pouvez notamment casser des générateurs pour créer un bruit qui couvrira vos tirs. Vous pouvez aussi utiliser la voie de l'infiltration : repérage aux jumelles, contournement, marche accroupi et les ombres sont vos meilleurs atouts. Tout ceci est rendu possible par des cartes vraiment très grandes et qui proposent une liberté conséquente. D'ailleurs, vous pouvez faire un mélange pour jouer à votre façon, ou du moins à celle qui chamboule le moins l'IA.

Car effectivement quelques questions se posent au niveau de l'intelligence des ennemis. Si vous vous faites repérer, vous attirez automatiquement l'attention sur vous. Si cela en soit est encourageant, dans la pratique, c'est une catastrophe. Il suffit le plus souvent de reculer de 20 mètres pour se retrouver à l'abri de tout. Et une fois l'avis de recherche terminé, plus rien ! Les soldats marchent sur les corps sans vie de leurs camarades sans broncher ou retournent s'assoir au près du feu de camp. Si reculer vous embête, il suffit de vous coucher dans un couloir pour aligner les mécréants qui viennent tour à tour subir vos tirs. Il est alors parfois facile de nettoyer une zone avec cette méthode. A noter qu'en mode infiltration, l'IA est plus réactive et vous encercle plus facilement. Pour être vraiment optimum, l'IA aurait aussi pu réagir au fait de casser sans cesse des générateurs, qui soit dit en passant n'alimentent jamais rien.

Une fois déclenché, le mode danger s'active pour vous donner une meilleure chance de survie.

Le multi

Sniper Elite III offre un multijoueur simple mais efficace. Outre les matchs à mort en équipe ou solo, vous trouvez aussi un mode de match à mort ou les points marqués sont directement proportionnels à la distance de tir. Si ces modes de jeu peuvent paraitre très sympas quand les équipes sont équilibrées, c'est souvent une catastrophe pour deux raisons principales : la gestion de l'expérience et le niveau des joueurs. Ainsi, vous débloquez des armes plus puissantes et plus performantes avec le temps. Mais la différence est telle qu’un joueur, même niveau 15, dispose d'une arme de frappe chirurgicale alors que votre première arme parait précise comme Karim Benzema face à un but. Du coup, vous vous faîtes descendre à 200 mètres tandis qu'il est difficile de toucher un adversaire à 50 mètres. De plus, avec vos jumelles, vous pouvez débusquer les tireurs ennemis. En se répartissant cette tâche ingrate, vous parvenez sans trop de difficulté à maitriser l'ennemi. Mais sans cette entente, et pour peu que dans votre groupe un joueur ne se cache pas bien et reste tout le temps à la même place, la défaite tombe vite, trop vite. Un multijoueur sympa donc à condition de jouer avec des joueurs d'un niveau correcte.

Pour qui ?

Avec son nouveau format de carte, Sniper Elite III n'est plus seulement un jeu de tir élitiste réservé aux amoureux de l'attente et des moments de concentration. Il convient parfaitement aux amateurs d'infiltration à la troisième personne. Grâce aux différents niveaux de difficulté, qui modifient l'influence du vent et de la gravité, le jeu reste accessible au plus grand nombre (sans être tout public pour autant). Sniper Elite III saura ravir les joueurs, surtout grâce à l'ajustement de la difficulté et au réalisme des tirs.

Les ralentis sur les balles de snipe sont souvent gores, mais c'est tellement bon.

L'anecdote

Une des spécificités de la série est d'offrir un ralenti de Killcam avec les différents dégâts infligés par vos tirs sur l'ennemi. Si la plupart du temps, celle-ci s'avère particulièrement jouissive et gore, certaines ont des saveurs exceptionnelles qui ont tendance à faire naître un rictus. Ma préférée : le double frag avec perforation d'un testicule sur les deux ennemis... Oui, oui, c'est possible !
Les Plus
  • Le gameplay, mélange d'infiltration et de snipe.
  • La liberté de mouvements sur les maps et dans le choix de l'approche
  • Les ralentis sur les balles de snipes, un pur plaisir
  • Son prix, plus abordable que les concurrents
Les Moins
  • L'IA qui oscillie de bon à catastrophique
  • L’écholocalisation mauvaise

À propos de l'auteur

Si kharg était un jeu vidéo, il serait sans doute un jeu de rôle, un peu long au démarrage, rébarbatif dans tous ces abords et surtout où il faudrait chercher dans tous les coins pour trouver les trucs sympas. Un peu à l'image de Final Fantasy VII en réalité.

Ses derniers articles :