The Bureau : XCOM Declassified

01 oct. 2013
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur 2K Games
  • Développeur 2K Marin
  • Sortie initiale 23 août 2013
  • Genre Action

That 60's show !

The Bureau : XCOM Declassified possède des qualités non négligeables. En plus de l'univers des années 60 bien retranscrit, le scénario et les quêtes tiennent la route, ce qui est des plus plaisants. En revanche, un peu plus d'originalité sur le gameplay et les armes auraient fait de ce jeu une référence. Dommage, car The Bureau ne démérite pas et se laisse facilement approcher par les joueurs.

Après des années de galères, un changement de style et des craintes de disparition, 2K Games propose enfin son dernier bébé : The Bureau, un TPS tactique dans l'univers XCOM. L'attente faisant surtout craindre une sortie bâclée, devez-vous avoir peur pour autant ? La vérité est ailleurs Mulder.

L'histoire

Dans The Bureau, vous incarnez l'agent de la CIA William Carter, un homme dont le passé l'a fait plonger de héros de guerre à gratte papier. Votre mission de transport de mallette prend une drôle de tournure lorsque l'agent, chargé de vous emmener au président, se transforme en créature hideuse et vous assomme. Les regards braqués sur les rouges n'ont pas permis de voir venir une invasion extraterrestre. Et les dégâts sont nombreux, les petits bonhommes gris ayant en projet de terraformer la belle planète bleu. Heureusement, le directeur Faulke avait senti le coup venir et le Bureau ouvre ses portes (ils auraient dû l'appeler The Bunker d'ailleurs). Tous les meilleurs agents de tous les services réunis sur une base, et voilà un QG bien préparé. Bataille pour chercher des survivants, missions annexes et recherches d'infiltrés vont rythmer votre partie. Le point le plus impressionnant est sans nul doute le travail fait pour donner vie aux 60's.

La vue tactique est très pratique pour localiser les cibles.

Le principe

The Bureau est un TPS tactique dans un univers de science-fiction des années 60. Autant ne pas vous le cacher, les références aux mastodontes du genre sont omniprésentes. Vous allez partir enquêter à travers les États-Unis pour sauver des innocents, empêcher des missiles d'exploser et défourailler de l'alien gris. Vous disposez d'un arsenal classique avec des pistolets, fusils de chasse, etc., mais aussi de l'arsenal alien, qui retrouve essentiellement les mêmes caractéristiques.

Le point qui différencie le plus The Bureau est sans doute la possibilité de composer votre équipe de trois membres avec différents archétypes de soldats : sniper, ingénieur, commando, médecin ou bouclier humain. En fonction de votre recrutement et de vos missions réalisées, tout ce petit monde prendra des niveaux et acquerra de nouvelles capacités fortes utiles en combat. Et sur le terrain, le côté tactique prend tout son sens. Avec son système de pause tactique, très bien adapté aux consoles, il vous permet de manœuvrer du mieux possible plutôt facilement. Le choix de vos coéquipier trouve son importance à ces moments lors des combats contre les boss, souvent blindés et hargneux. Et si vous avez trop d'équipiers, vous pouvez les envoyer en mission dites d'expédition, un peu comme dans Assassin's Creed. Ils pourront rapporter en plus d'expérience pour eux, des armes ou des accessoires nouveaux. 2k a eu la bonne idée de rajouter un système de mort définitive pour vos agents, quoi qu'un peu dur à gérer dans le temps. L'ensemble des éléments de gameplay est plutôt bon, surtout la gestion tactique, mais manque de nouveautés probantes.

Les années 60 sont vraiment bien retranscrites.

Pour qui ?

The Bureau se révèle accessible et stratégique. Bien sûr, les fans de la séries XCOM se sentiront forcément attirés par cet univers particulier sur fond de guerre froide et d'invasion extraterrestre. Les amateurs de TPS autres (Mass Effect, Gears of Wars) ne bouderont pas non plus leur plaisir car la partie guerre des barricades est aussi prenante. Mais l'univers et l'ambiance à eux seuls pourraient bien convaincre une autre catégorie de joueurs. Un jeu presque tout public donc.

The bureau aurait du s'appeler The bounker.

L'anecdote

Le jeu propose un système de mort permanente à vos coéquipiers. Plus le niveau de difficulté est élevé et moins vous avez de temps pour les réanimer. Dès les premières missions en mode difficile, il est possible de perdre ses deux acolytes en un combat et de devoir finir le niveau seul. La tâche devient alors plus qu'ardue et le restart est la seule solution pour espérer pouvoir finir le jeu. Ce système est certes une bonne idée pour le principe, mais s'avère plus qu'ingérable quand vous perdez deux agents par mission et sachant que le nombre d'agent est limité.
Les Plus
  • L'univers des 60's
  • L'ambiance et la bande son
  • L'étendu des missions mineures et la possibilité d'envoyer vos agents
  • Les différentes fins possibles...
  • Les classes, les capacités et leurs utilisations sur le terrain
  • Le système de pause tactique
Les Moins
  • Un peu répétitif à la longue
  • Trop de ressemblances avec Mass Effect ou Gears of War
  • Quelques petites incohérences
  • ... mais qui jouent sur de légères variations