MotoGP 13

15 juil. 2013
Testé par sur
Disponible sur
2
  • Développeur Milestone
  • Sortie initiale 21 juin 2013
  • Genre Course

La dernière place des simulations

Véritable simulation de moto mais sans concurrence, MotoGP 13 accuse un sérieux retard sur les simulations automobiles. Moins jolie et moins réaliste, les amateurs de courses n'y trouveront pas tous leur compte. Les motards en manque de GP seront à la fête avec ce titre qui ne démérite pas grâce à un contenu conséquent, un très bon mode carrière et quelques bonnes idées. Mais avec sa technique dépassée et ses erreurs grossières, MotoGP 13 risque d'en refroidir plus d'un.

Si les simulations de pilotage automobile fleurissent par poignée de cinq chaque saison, les amateurs de deux roues restent bien souvent sur leur fin. Avec MotoGP 13, Milestone vous propose de vivre une nouvelle saison aux couleurs de votre écurie favorite, qu'elle soit japonaise, italienne ou allemande. Mais peut-on parler de haut niveau pour autant ?

L'histoire

C'est l'histoire d'un mec, normal, qui voulait devenir une star du MotoGP dans son salon. Avec MotoGP 13, à vous de devenir le nouveau Valentino Rossi ou le Max Biaggi sur consoles en mangeant l'asphalte des plus grands circuits du monde.

Le principe

MotoGP 13 est un jeu de course, situé entre simulation et arcade, quoique plus orienté vers la simulation avec le nombre de réglages disponibles dans le box de départ. Après une personnalisation assez sommaire de votre pilote, vous disposez de trois mode de jeu : un mode course classique, un mode course en ligne et un mode carrière. Le mode course vous laisse choisir votre pilote parmi les plus connus sur les circuits officiels. Le plus gros du travail a sans doute été réalisé sur le mode carrière, le plus complet pour un jeu de moto. Choix de l'équipe, de l'équipement, du manager, des réglages, l'accès à un compte Twitter factice ou la consultation des statistiques, vous vous y croiriez presque. Le problème est qu'une fois en course, le niveau technique n'est pas la. Si le gameplay se laisse facilement aborder, les défauts graphiques, de collisions ou de bruitages sont omniprésents. Même si les machines sont bien modélisées, les bas côtés sont vides et les spectateurs en carton. Niveau sonore, le plus souvent vous aurez l'impression d'être sur un 103XP que sur un monstre de mécanique. Sans compter l'impression de vitesse absente sur les plus petites cylindrées, il faut avouer que le tableau est un peu gâché.

Une météo souvent pluvieuse.

Le multi

Le mode multijoueur est complet et classique. Il propose tous les paramètres des courses simples appliqués en ligne. Les courses sont fluides et le challenge est bien au dessus de ce que réserve l'IA lors des courses classiques. Rien a reprocher à ce mode de jeu qui apporte juste une pointe de défi supplémentaire. Les temps de chargement sont proportionnels.

Les freinages sont toujours aussi périlleux.

Pour qui ?

Très clairement, ce MotoGP 13 est réservé aux seuls amateurs de simulations de moto. Pour les autres, difficile de convaincre pleinement avec des défauts qui entravent souvent le plaisir, et un niveau loin de celui des Forza Motorsport 4 malgré des copies notamment sur la possibilité de rembobiner.

La danse de la victoire... en vol.

L'anecdote

Les collisions et accidents souffrent elles aussi de défauts techniques et plus particulièrement la gestion. Les plus flagrantes viennent sans doute dans la danse de la victoire. Vous voulez voir du ridicule ? C'est simple : remportez une course avec un peu d'avance et juste avant la ligne d'arrivée, effectuez une glissage ou un freinage violent pour tomber. Votre pilote se met à danser sans la moto et continue d'avancer en ligne droite... Ridicule !
Les Plus
  • Le mode carrière très complet
  • Les pistes et les coureurs officiels
  • La présentation des pistes
  • La prise en main rapide et accessible
Les Moins
  • Les graphismes légèrement datés
  • Des ralentissements et des freezes
  • Les chargements nombreux
  • Les bruitages plutôt mauvais
  • Les divers défauts tels les collisions