BattleBlock Theater

21 mai 2013
Testé par sur
Disponible sur
4

Happy tree Friend en carré

BattleBlock Theater est encore la preuve qu'il n'est pas nécessaire de dépenser de 50 à 70€ pour avoir un excellent jeu de plateforme avec en prime un multi joueur délirant. The Behemot signe ici l'un des meilleurs jeu de plateforme du moment avec en prime un multi joueur d'une qualité exceptionnelle. BattleBlock Theater est un jeu à posséder absolument.

L'équipe de The behemot, qui avait déjà réalisé un excellent travail sur castlecrusher, nous revient avec un nouveau jeu xbla: BattleBlock Theater. Les jeux de plateformes vous enchantent et le multijoueur vous est indispensable : BattleBlock Theater pourrait bien devenir l'un de vos incontournables. Trois coups de bâton, levé de rideau et action.

L'histoire

BattleBlock Theater est un jeu de plateforme au scénario assez léger. Vous avez été enlevé par des vilains chats. Prisonnier des bêtes à poils, ils vous obligent à participer à des scènes de théâtre en prison. Les tableaux sont ainsi dépeint, avec un public et un rideau qui s'ouvre en début de partie. Votre but : libérer vos compagnons des geôliers. Le mode scénario se parcourt assez facilement, même s'il est préférable de le faire à deux. En effet, c'est quand vous le partagez que ce titre se révèle à vos sens. Musique entrainante, formes de personnages amusantes et univers décapant : le rire rythme vos parties.

Les idées sont bonnes et l'aventure prenante

Le principe

BattleBlock Theater est un jeu de plateforme relativement universel. Vous y retrouvez les bases simples qui existent depuis plus de 20 ans, en y ajoutant des éléments plus délirants, comme la coopération (ou non) entre joueurs. Votre petit personnage doit s'échapper de prison et libérer ses petits compagnons. Chaque scènes jouée se termine en ramassant au minimum trois joyaux et ainsi de suite, de niveau en niveau. La difficulté augmente bien sûr au fur et à mesure pour un challenge relevé. Vous avez la possibilité de ramasser plus de trois diamants mais chacun aura son lot de défis. Parfois simple, d'autre fois à la limite du casse-tête, le fait de ramasser les joyaux procure souvent une franche rigolade, surtout à plusieurs. The Behemot a enrichi le jeu de très bonnes idées. Entre les briques qui explosent, celles qui vous envoient valser, les classiques ou les bateaux à ramener à vous, les éléments sont variés et loin d'être lassant.

Marquer un panier n'est pas chose aisée

Le multi

BattleBlock Theater ne possède pas un mode multijoueur, non, il a été spécialement conçu pour être joué en multi. Une première approche vous permet de relever le défi du scénario avec vos amis chez vous. Mais vous avez aussi la possibilité de faire de l'arène entre amis. Si vous êtes seul, le mode en ligne vous propose le même challenge, avec trois autres camarades. Les parties sont délirantes, notamment en basket Block Theater. Seul véritable problème du mode en ligne : si l'hôte de la partie est un mauvais joueur, votre score de la partie sera perdu lors d'une déconnexion sauvage.

Le théâtre des méchants chatons

Pour qui ?

BattleBlock Theater n'est pas un jeu de plateforme élitiste, au contraire, il s'adresse aussi bien à des adultes qui souhaitent s'amuser entre eux en s'écrasant mutuellement qu'à des enfants. Tout le monde y trouve son compte entre jeu de réflexion, de saut ou de sport. BattleBlock Theater est à classer dans la même ligné que les jeux LEGO ou Mario, le délire en plus.

Des cochons bien utiles

L'anecdote

Lors d'une partie multi de Basket Block Theater en ligne, je me suis retrouvé mené de deux manches sans rien comprendre. En voulant trop bien faire, le score m'était défavorable (plus clairement, je me prenais une rouste). Du coup, le round d'après, je me suis lâché et n'hésitant plus à sacrifier mon personnage et à l'empaler sur les pics, les paniers sont alors rentrer. BattleBlock Theater se joue avec fun mais certainement pas avec rigueur !
Les Plus
  • L'univers délirant
  • Les musiques très bien adaptées
  • Le multi tout simplement magique
  • L'éditeur de niveau qui prolonge l'aventure
  • Les tableaux vraiment bien pensés
  • Le gameplay simple mais efficace
  • La coopétation à deux, des moments à ne pas manquer
  • Les rappels, pour encore plus de challenge
  • La personnalisation des personnages qui participe aux délires ambiants
  • Pas de vie donc pas de limite de décès/ essais
Les Moins
  • La narration du scénario difficile à suivre

À propos de l'auteur

Si kharg était un jeu vidéo, il serait sans doute un jeu de rôle, un peu long au démarrage, rébarbatif dans tous ces abords et surtout où il faudrait chercher dans tous les coins pour trouver les trucs sympas. Un peu à l'image de Final Fantasy VII en réalité.

Ses derniers articles :