Primal Carnage, un jeu déjà fossilisé

05 janv. 2013
Testé par sur
Disponible sur
2

Même si vous êtes vraiment fan de dinosaures, Primal Carnage ne vaut pas vraiment le coup. L'idée de départ est vraiment bonne et les classes sont assez bien pensées, mais le manque de précision vient grandement entacher le résultat. De plus, ne servir qu'un seul mode de jeu relève pratiquement du manque de respect pour les joueurs. Si vous êtes en manque de dinosaures, allez au Supermarché du coin acheter des Dinosaurus et le dernier DVD du Petit dinosaure.

Grande mode du moment, beaucoup de jeux sortent avec comme unique contenu un mode multijoueur. Les développeurs choisissent de ne pas s’encombrer d'une campagne solo anecdotique et le plus souvent à raison. Primal Carnage a donc décidé d'agrandir cette famille de jeux uniquement PvP.

C'était une situation délicate.

C'est rigolo d'être un dino

Le principe de Primal Carnage est plutôt sympathique. Il s'agit de voir s'opposer les humains et les dinosaures. Deux équipes s'affrontent et vous y incarnez un personnage d'un des deux camps. Chaque race compte cinq classes différentes. Chacune ont des avantages et des inconvénients. Chez les humains, vous pouvez compter sur le pathfinder, un indien avec un fusil à pompe qui rappelle fortement Turok. Cette classe à la possibilité de lancer des flares qui aveuglent les ennemis. Il y a également un trappeur, qui à la possibilité d'envoyer un filet afin de capturer les dinosaures et de les achever en un seul coup. Voilà une classe très intéressante et bien pensée. Mais bon, passons au plus important, les dinosaures. Vous pouvez incarner un ptérodactyle, un vélociraptor, un T-rex, un dilophosaurus et un carnotaurus. Comme chez les mercenaires, chacun a sa spécificité. Le ptérodactyle vole et peut agripper ses ennemis puis les lâcher en plein vol, ce qui signifie leurs morts instantanées. Le vélociraptor peut quant à lui sauter sur ses proies et leur dévorer la tête. Par contre, le T-rex n'est déblocable que si un certain nombre de joueurs sont réunis sur la carte, car il est bien trop fort, mais c'est normal, c'est un T-rex !

Les T-rex sont assez impressionnants.

Pour le reste, c'est un carnage

Alors sur le papier, vous pouvez vous dire que c'est amusant, vous allez jouer des dinosaures, bouffer des humains sans défenses. Eh bien, détrompez-vous, car si l'idée de départ est bonne, voire même excellente, sa réalisation est plutôt bancale. Si lorsque vous jouez les humains, vous disposez d'un viseur et d'une vue à la première personne, la chose est tout autre lorsque vous incarnez les reptiles. Vous disposez alors d'une vue à la troisième personne. La précision étant plutôt importante dans des jeux multi, elle est complètement absente lorsque vous êtes dans la peau d'un de nos amis carnivores. Vous attaquez au petit bonheur la chance, en espérant faire mouche. Il est très difficile pour les dinosaures de faire des kills si les humains sont bien regroupés. A l'inverse, vous ne voulez pas resté groupé en tant que dinosaure. Mieux vaut coordonner ses attaques, mais là, sans communication, cela devient difficile. Et ce n'est pas le pire. En effet, Lukewarm Media a trouvé intelligent de sortir un jeu avec un seul mode multijoueur disponible : le match à mort par équipe. Ils ont annoncé un prochain mode dans un DLC gratuit (encore heureux). Avec quatre cartes au compteur, vous avez vite fait le tour de ce jeu pas très fréquenté. De plus graphiquement, sans être moche, il ne transcende pas le genre. Les animations des dinosaures sont assez soignées, contrairement à celles des humains qui laissent à désirer.
Les Plus
  • Incarner un dinosaure
  • Le filet du trappeur, vraiment bien pensé
  • La puissance du T-Rex
  • Régénérer sa vie sur une carcasse de dinosaure
Les Moins
  • Un seul mode de jeu
  • Pas précis pour un sous
  • Pas de tutorial
  • Les animations des mercenaires
  • Des bruitages pas folichons