The Witcher 2 explose sur 360

11 mai 2012
Testé par sur
Disponible sur
4

Namco bandai réalise une excellente affaire un éditant le best seller de Cdprojeckt sur Xbox 360. Avec le scénario écrit par Andrzej Sapkowski, The Witcher 2 - Enhanced Edition vous assure une immersion totale dans un univers grisâtre ampli de haine et de peur. The Witcher 2 - Enhanced Edition se révèle être l’un des meilleurs jeux de rôle sur console notamment par sa qualité graphique, mais aussi par une difficulté adaptée aux amateurs, surtout dans les deux premiers actes. Une fois les 30 à 45 heures passées, selon la réalisation des quêtes annexes, quelques questions restent en suspens sur le passé de Géralt qui n'auront de réponses sans recherches sur internet, avant de se replonger dans une nouvelle partie pour connaitre toutes les autres voies possibles.

Un an après la sortie de l’excellent The Witcher 2 sur PC, Cdprojekt et Namco Bandai offrent aux possesseurs de Xbox 360 la possibilité de jouer à son célèbre titre dans une version "Enhanced", compile du jeu avec ses quêtes annexes et quelques bonus. Si vous étiez passé à côté de ce très bon titre de 2011, la séance de rattrapage commence maintenant !

Avec ce visage, pas étonnant que les gens ne vous aiment pas.

Un scénario épique

Dans The Witcher 2 - Enhanced Edition, vous incarnez Géralt de Riv, un sorceler légendaire dans la nation qui en prime a sauvé le roi Foltest. Après une superbe cinématique d’introduction, vous plaçant dans le vif du sujet sans aucune explication, vous vous retrouvez obligé de participer à la pourchasse des enfants bâtard du dit Roi en tant que porte bonheur de ce dernier. Au cours de l’assaut du château, qui sert de prologue et de mise en jambe, vous allez être accusé de régicide par vos ex compagnons. Avec l’aide d’alliés inattendus, vous allez prendre la fuite pour laver votre honneur et celui des gens qui vous entourent. Mais la vie de sorceler n’est pas forcément facile. Très apprécié lors d’attaque de monstre, le reste du temps, vous êtes considéré comme un monstre par la population humaine. Et il faut bien avouer que les modifications génétiques que vous avez subies pour atteindre ce statut n’aident pas, cheveux blancs ou yeux jaunes comme les chats. Bref, régicide, cavale et défense de l’orphelin (ou pas), voilà les éléments scénaristiques qui rythment le scénario de The Witcher 2 - Enhanced Edition. Tiré d’une nouvelle de science fiction signée Andrzej Sapkowski, un auteur polonais très connu, souvent comparé à Tolkien, il faut bien avouer que le scénario est spécialement captivant et qu’il vous fera oublier beaucoup de défauts de The Witcher 2 - Enhanced Edition.

A vous de choisir si vous sauvez le bas peuple.

Une question de choix

Tout d’abord le choix difficile de Cdproject. Plutôt que de choisir un personnage parmi une classe, une allure et une taille, votre choix sur l’apparence de Géralt de Riv se limite à sa coupe de cheveux. Choix très risqué pour l’éditeur mais qui est compensé par un scénario vraiment magnifique. Ensuite, si les jeux de rôle actuels vous proposent une multitude de réponses aux questions, notamment grâce à la roue apparue dans Mass Effect, c’est pour vous donner une impression de choix et de liberté. Mais bien souvent, les choix n’ont aucune influence sur le déroulement de l’aventure, ni même de la discussion. Dans The Witcher 2 - Enhanced Edition, les choix ont leur importance. Le résultat est tout simplement probant puisque dès le prologue, vos choix ont des conséquences à court ou long terme. Prenez par exemple se pauvre chevalier Ayern qui si vous le laissez vivre, saura vous aider plus tard dans l’intrigue. Ou encore ces villageois, que vous sauverez (ou non) dans le château du début, vous récompenseront de votre gentillesse une fois libres. Ces choix donnent donc la possibilité de parcourir de manière différente l’aventure, certains ayant aussi des conséquences sur les alliés, le déroulement des actes futures et les cinématiques. The Witcher 2 - Enhanced Edition est un jeu à faire et à refaire, sans que l’impression de redondance prédomine tant les conséquences des choix sont variables.

Il faut bien avouer que les graphismes laissent rêveur.

Un jeu de qualité ?

Si le scénario est une réussite, il y a un autre point que l’équipe de Cdprojekt a très bien maîtrisé, il s’agit de l’ambiance du jeu. Déjà, le caractère des personnages principaux aide grandement à se plonger dans cette ambiance. Géralt est cynique, désabusé et direct. Tous ces éléments se retrouvent donc dans ses discussions et dans les choix proposés. L’univers qui entoure The Witcher est gris, avec du racisme, de la corruption et de la brutalité. Il n’est donc pas étonnant d’entendre des insultes et des gros mots voler dans tous les sens lors des balades dans les faubourgs. L'univers visuel est aussi très réussi. Se déroulant dans un univers médiéval fantastique, les éléments de décors sont reproduits à la perfection. Qu’il s’agisse des châteaux, avec le détail des pierres apparentes et des poutres, ou dans les villages visités. Mais la végétation n’est pas en reste, dans les forêts ou dans les marais, avec la qualité des branchages et feuillages, mais aussi la quantité présente. On est bien loin des paysages désolés de Dragon Age II où les arbres étaient des répétitions de branches mortes. Un autre point fort visuel : l'animation des visages, surtout pour les personnages principaux. La musique accompagne parfaitement l’univers du scénario de Andrzej Sapkowski et s'avère d'excellente qualité. Vous pouvez d’ailleurs l’apprécier seul grâce au CD bonus disponible dans l’édition.

Les deux épées dans le dos, c'est la classe !

Né avec une épée en argent dans la main

The Witcher 2 - Enhanced Edition vous offre un gameplay assez simple mais plaisant. Géralt porte sur son dos deux épées : une en acier pour affronter les humains et autres créatures "faibles", la seconde en argent pour les monstres plus importants (dragon, harpies, etc.). Sur la manette, cela se traduit par la mise à disposition de cinq touches qui vont rythmer vos combats. Tout d’abord, vous disposez de deux touches d’attaque à l’épée, une faible mais rapide, qui vous permet de prendre la plus part de vos ennemis de vitesse, et la seconde pour les attaques fortes, qui fait de gros dégâts, mais qui vous expose aux contres ennemis. Heureusement, pour compléter ces coups, vous pouvez parer et contrer. Vous pouvez aussi faire des roulades, pour esquiver, ou pour passer dans le dos de votre adversaire et ainsi éviter les boucliers par exemple. La touche Y étant attribuée aux signes, magies pratiquées par les sorceler, qui vous permet d'affaiblir, de vous protéger ou d'attaquer. Avec la touche LB, vous faîtes apparaitre la roue de sélection des sorts mais aussi des objets et pièges. L'ensemble de ses actions vous permettent de créer et de choisir votre style de jeu, roulade et coup d'épée ou piège et préparation minutieuse. Rajouter à cela la fabrication et consommation de potions à durée limitée, vous comprenez vite la richesse du gampelay du jeu.

Pour les monstres les plus coriaces, il faudra vous préparer.

Petit à petit, le Géralt fait son nid

The Witcher 2 - Enhanced Edition est un jeu de rôle, il faut donc faire évoluer votre personnage. Vous disposez d’un arbre de compétence plutôt classique divisé en quatre branches. Si la première, l’entrainement, est disponible dès le début, il faudra attendre le niveau 8 pour ouvrir les trois autres voies qui sont l’épéiste, l’alchimie et la magie. La voie de l’entrainement vous permet essentiellement de gonfler vos statistiques initiales ainsi que d’apprendre de nouvel technique de base (parade, riposte). Pour les trois autres voies, comme leurs noms l’indiquent, elles correspondent en fait à une spécialisation. Toutes tiennent la route et une partie ne suffira pas pour toutes les développer. Par contre vous pourrez piocher dans chacune en fonction de votre mode de jeu (plutôt bourrin, savant mélange ou stratège). Sachez tout de même que les deux derniers points d’évolution vous permettront d’apprendre une technique spéciale ainsi que de placer des mutagènes. En prenant la branche épéiste par exemple, vous pourrez améliorer votre défense pour les coups par surprises, mais aussi augmenter vos chances de coup critique ou les pourcentages d’effets négatifs.

L'arène prolonge la durée du jeu.

L'excellence a ses défauts

Si The Witcher 2 - Enhanced Edition comporte énormément de points positifs, il reste néanmoins des défauts qui pourront gâcher le plaisir à certains moments, même si ces défauts restent dans la lignée de la concurrence. Vous trouvez bien évidemment des défauts d’affichage avec des personnages qui apparaissent ou disparaissent en plein milieu d’une cinématique, ou bien encore des textures qui s’affichent au fur et à mesure que vous avancez. Vous rencontrez aussi des PNJ muets comme des tombes ainsi que des maisons non visitables, ce qui contribue grandement à couper l’effet de liberté. Comme sur la version PC, des problèmes de verrouillage d’ennemis viendront perturber certaines de vos quêtes. Ce soucis technique vous posera aussi des problèmes pour ramasser certains objets au sol, surtout ceux laissés par les ennemis. Enfin, il y a un petit problème d'ergonomie dans l'inventaire que vous ne pouvez pas trier et qui ne propose pas d'équipement optimum. Des défauts certes mais rien de bien inquiétant. L'aventure compense très nettement ces quelques écarts.
Les Plus
  • Des graphismes vraiment sublimes pour un jeu Xbox
  • L’univers du titre, grisâtre et plein de cynisme
  • La personnalité des personnages, en particulier celle de Gérald
  • L’incidence des choix sur le développement de l’histoire
  • Le gameplay, qui saura révéler en vous votre âme de rpgiste
  • Une difficulté vraiment adaptée aux amateurs
  • Pas de censure !
  • Une fois terminé, vous aurez envie de recommencer
Les Moins
  • Pas exempt de bugs divers ( graphismes, dialogues)
  • L’inventaire par forcément facile à gérer