Deuxième tour de piste pour TrackMania² : Canyon

06 oct. 2011
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Ubisoft
  • Développeur Nadeo
  • Sortie initiale 14 septembre 2011
  • Genres Arcade, Course

TrackMania² : Canyon est une suite honnête qui remplit bien les attentes des joueurs. Une mise à jour graphique, une refonte du multijoueur et une amélioration de l'éditeur de circuits. En gardant le petit prix de lancement, les esprits chagrins pourront tout de même regretter la disparition des différents modes de jeu et des dits canyons comme seul terrain de jeu.

TrackMania est une success-story à la française comme on aimerait en voir plus souvent. Sorti en 2003, le jeu original s'est vu bardé de multiples extensions jusqu'à ce que Nadéo se décide à sortir une vraie suite en bonne et due forme. Sous-titrée "Canyon", le développeur annonce la couleur avec un concept toujours aussi puissant mais morcelé.

Pas d'inquiétudes, le jeu ne gère pas les collisions pour votre plus grand confort.

Petites voitures

TrackMania repose sur le concept simple, voire simpliste, des courses de petites voitures. N'espérez ni de la simulation à la Gran Turismo, ni même de l'arcade pur jus à la Ridge Racer, Nadéo a crée une drôle de bestiole. Ici, seulement cinq touches sont nécessaires : haut, bas, gauche, droite et, en général, espace pour le freinage. Ce dernier est sans doute le seul aspect technique et vous devrez le maitriser à la perfection afin d'opérer un bon chrono. Chrono ? Vous avez dit chrono ? Effectivement, que cela soit en solo ou contre des joueurs adversaires, seul votre temps compte. Ça peut paraître simplet mais ça devient technique, vous allez voir. Comme les circuits de petites voitures avec les copains, c'est à plusieurs que ça devient drôle : résultat, le multijoueur est la clé de voute de TrackMania et bien sûr Nadéo l'a bien compris. Avec de la suite dans les idées, le développeur a donc mis en place MediaPlanet, une plateforme communautaire permettant de se confronter sur un classement mondial, national ou même départemental ! Le système est astucieux et favorise la compétition sans toutefois se prendre le chou, plutôt bien vu. MediaPlanet sera d'ailleurs employé pour les futures productions Nadéo tel que DonjonMania. De la suite dans les idées qu'on vous dit !

Les circuits (personnalisés ou non) offrent toujours de grands moments de folie.

Grand huit

La communauté en ligne est loin d'être le seul avantage de cette suite : le moteur graphique a fait preuve d'une refonte totale. Sans décoller la rétine, ce dernier offre de très jolies modélisations de voitures tout en dévoilant de superbes panoramas. Le mode de création de circuit a été intégralement revu, offrant un mode simple et avancé selon votre niveau de maîtrise. Très complet, il offre la possibilité d'envoyer vos propres niveaux en ligne et de les troquer contre d'autres créations. Dernier point important et non des moindres, le système de temps officiel a été complètement revu. Grosso modo, vous ne pouvez retenter votre meilleur temps sur un circuit qu'une fois toutes les cinq minutes et être ainsi évalué à l'échelle mondiale. Une approche un tantinet plus équitable qu'autrefois. Comme le sous-titre "Canyon" le laisse présager, Nadéo semble avoir embrassé la mode du DLC, pour notre plus grand malheur ? Seul le temps le dira. Le prix étant riquiqui, pas d'étonnement quand à la présence d'un seul environnement, d'un seul mode solo et du petit nombre de voitures. Toutefois, le souvenir de TrackMania et de ses diverses éditions n'est pas loin et la peur de voir notre portefeuille souffrir probablement pas irrationnelle.
Les Plus
  • Des sensations toujours aussi bonnes
  • ManiaPlanet, pensé pour la communauté
  • Le prix riquiqui
  • Les graphismes de toute beauté
Les Moins
  • Peu de nouveautés
  • Un seul environnement