GoldenEye 007 : Wii ou non ?

09 janv. 2011
Testé par sur
Disponible sur
2
  • Éditeur Activision
  • Sortie initiale 5 octobre 2010
  • Genre First Person Shooter

En résumé, GoldenEye 007 Wii se révèle être un divertissement correct. L'effet d'annonce couplé à l'énorme mastodonte que représente son grand frère font que ce titre a peut-être été trop attendu. La trame du mode solo se suit avec un certain entrain, le jeu impose de ne pas jouer trop brutalement mais de s'adapter à ses environnements... Mais tout cela reste déjà beaucoup vu dans les FPS classiques d'aujourd'hui. GoldenEye 007 Wii semble hésiter entre l'hommage à son aîné avec un rendu global à l'ancienne, et la volonté de se démarquer en coupant les ponts. Un ado rebelle difficile à cerner, dont on se souviendra moins que son grand frère.

Difficile de ne pas se rappeler de ce hit qui avait réussi à imposer un FPS avec brio sur console. James revient aujourd'hui dans une version revisitée, reprenant ça-et-là des éléments de son ainé tout en réinventant complètement le titre. GoldenEye 007 Wii propose des changements assez radicaux qui séduiront les novices. Mais peut-on vraiment s'attaquer à un tel monstre sans risquer de bousculer un peu les puristes ?

Dorénavant James a un zérossisse

Pareil en différent

E3 2010, Nintendo annonce par un trailer plus qu'excitant le retour du mythique GoldenEye 007, sur Wii cette fois. Electronic Arts, éditeur attitré des James Bond, a confié le développement à Eurocom, qui a déjà fait vivre James sur consoles. Ce ne sont donc pas des bleus qui ont entre les mains ce trésor poussiéreux, resté gravé dans le coeur de joueurs à l'époque où le studio Rare avait su sublimer le FPS sur consoles avec Goldeneye premier du nom. Voilà pour l'historique. Un gros morceau donc, qui explique pas mal de décisions prises dans la production du jeu. Pour faire simple : les niveaux n'ont quasiment rien à voir avec la version originale. Même si vous retrouverez en multi un niveau baptisé "Facility", il ne ressemble en rien à ce que vous avez pu connaître. Oubliez le level design ingénieux, faites place à une grande pièce unique sur deux niveaux ce qui est, bien moins intéressant. Et c'est ainsi que vous découvrez qu'Eurocom n'a gardé de Goldeneye que le nom et la première mission sur le barrage. Tout le reste, des personnages au scénario, a été revisité (ou presque).

Et à 3 on saute

Back to basics

Table rase du passé donc. Il ne s'agit absolument pas d'une version remasterisée, GoldenEye 007 Wii est un nouveau jeu. Certains aspects se révèlent ainsi décevants : Daniel Craig au lieu de Pierce, des personnages à la personnalité dégradée (Xenia Onatopp se déguise en serveuse de boîte de nuit), ou un scénario parfois un peu plat. Ce n'est d'ailleurs pas simple à suivre quand l'histoire de Goldeneye est restée bien présente à l'esprit. Toujours est-il qu'en faisant fi de vos souvenirs, vous voilà embrigadé dans une aventure parallèle avec des ennemis qui ne vous donneront que peu de fil à retordre en mode classique. Pour plus de challenge et vivre davantage le stress de la balle mortelle, le mode Agent apportera une difficulté plus réaliste. Autrement, Daniel encaisse les coups sans trop broncher. Faisons abstraction du faible nombre de skins de vos ennemis et des doublages français catastrophiques : aussi crédibles que variés, ils apportent une touche de kitsch aux affrontements. Par contre pirater les caméras ou le wifi se révèle une (classique) bonne idée et apportent des challenges plus nombreux pour boucler le niveau, malgré un tracé plutôt épais pour arriver à sa fin.

Au silencieux ou un coup de crosse, au choix, mais ne faites pas de bruit !

Un multi à l'ancienne ?

Mais que serait Goldeneye sans son multi ? Lui qui à l'époque de la N64 avait réussi à faire passer des nuits blanches à nombreux d'entre nous a pris un sérieux coup de vieux aujourd'hui. La version Wii n'en n'a quasiment rien gardé. Les niveaux, tirés du mode solo, manquent cruellement d'épaisseur. Ils sont soit trop vastes, soit trop étroits. Car ce qui reste difficilement compréhensible est l'absences de bots dans vos parties. Si vous n'êtes que deux à jouer, vous ne serez que deux dans la partie. Pour compenser ce manque, un mode online permet de rejoindre d'autres joueurs, jusqu'à 8. Côté munitions, vous retrouverez l'arsenal dispo en solo : pistolets, fusils, grenades, mines, et le désormais classique Golden gun pour un peu plus de piment.
Les Plus
  • Le choix laissé dans les contrôles : manette ou wiimote + nunchuck
  • Les missions annexes, nécessitant de pirater des documents
  • Conduire le tank, comme dans le film
Les Moins
  • Les voix françaises
  • Un scénario à la fois proche et éloigné de l'originel
  • Un multi globalement plat