Jam With The Band, un petit bœuf sur DS

08 oct. 2010
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Nintendo
  • Sortie initiale 21 mai 2010
  • Genre Musical

Nintendo sort un très bon jeu musical sur sa console portable, malheureusement c’est avec beaucoup de retard. Jam With The Band est un très bon jeu qui mérite sa place dans la ludothèque des plus mélomane d’entre vous. Il aurait pu atteindre la perfection si les titres n’étaient pas en MIDI. Le jeu garde un coté cheap, qui ne lui correspond pas outre ce défaut. Avec 50 titres plus 50 autres téléchargeables, une difficulté bien dosée et sa convivialité, Jam With The Band avait tout pour être la référence musicale sur console portable. Il n’en reste pas moins un bon jeu à essayer.

La Nintendo 3DS, voilà un nom qui laisse rêveur. Objet de convoitise, l’impatience des joueurs monte en même temps que les infos officielles à son sujet filtrent. La Nintendo DS, voilà un nom qui, lui aussi, en a fait baver. Nintendo avait même un Line Up plus que conséquent lors de sa sortie japonaise avec plusieurs jeux mis en avant parmi lesquels un titre atypique : Daigassô! Band Brothers. Un jeu musical, salué par la critique et par les joueurs. Beaucoup ont espéré et après 6 longues années le titre débarque enfin en Europe.

En mode Facile, une seule touche suffit, il faut juste appuyer en rythme.

A huit avec un seul jeu

Jam With The Band est donc un jeu musical. Le principe et très simple et s’il pouvait être relativement novateur il y a 6 ans il l’est moins aujourd’hui. Vous devez appuyer en rythme sur les touches qui défilent à l’écran. Il faut bien évidemment tenir la note lorsque le jeu le demande et prendre en compte les changements de tempo. Rien de bien flamboyant à première vue, sauf que le jeu reste prenant et a une marge de progression assez impressionnante. C’est surtout sa convivialité qui en a fait un jeu majeur il y a six ans, et c’est toujours le cas aujourd’hui. Jouable à huit avec une seule cartouche, chacun ayant sa propre partition pour réaliser un titre. Car chaque morceau est décomposé en huit pistes. Chacune correspond à un instrument, et donc a des partitions différentes. Pour savourer le morceau dans son intégralité, il est nécessaire d’avoir huit musiciens qui jouent en rythme et sans fausse note.

A la fin d'un concert, si vous avez été bon, vous avez droit à un ou plusieurs rappels.

Une difficulté qui monte, qui monte, qui monte…

Tout commence avec Barbara, elle est la patronne d’un label et d’une salle de concert. Un jour ou un groupe se désiste c’est à vous qu’elle demande de jouer. Il ne faut évidemment pas lorgner du coté d’un quelconque scénario dans ce Jam With The Band, le but est de jouer. Ici soit vous pratiquez les 50 titres disponibles dans votre coin soit vous allez directement sur scène. C’est vos résultats sur les planches qui vont modifier le jeu selon la difficulté. Plusieurs modes de difficulté et autant de rajouts dans le gameplay. En mode facile, une seule touche suffit. Tant que vous appuyez en rythme tout va bien. Après quelques morceaux réussis, Barbara estime qu’il faut passer au niveau supérieur. Seulement si vous êtes mauvais plusieurs fois de suite, vous redescendez dans la hiérarchie des modes de difficulté en même temps que l’estime du public vous quitte. En normal, vous devez jongler avec quatre boutons, huit en difficile (en comptant la croix multidirectionnelle). En expert vous avez l’obligation de jouer avec les octaves et bémols avec les touches L et R.

La reconnaissance de la voix n'est clairement pas au point, la DS n'est peut être pas le bon support pour le karaoké.

Personne ne voulait voir MIDI à sa porte !

Il y a donc de quoi faire et la difficulté est présente. Avec 50 chansons (tirées du répertoire musical dont Nintendo a les droits et que vous avez pu entendre dans les Donkey Kongaou Elite Beat Agents) et plusieurs pistes par titre, l’entrainement est donc de rigueur. Le développeur nippon surfe sur la vague de DLC avec 50 autres morceaux téléchargeables via le wifi (et gratuit). Par contre, il ne faut pas se tromper, car ceux que vous choisissez sont définitivement installés. Mais si tout à l’air d’être au poil dans ce jeu avec sa convivialité et sa difficulté évolutive, Jam With The Band se traine un défaut qu’il doit à son âge. Les chansons sont retranscrites en MIDI. Pour ceux qui ne connaissent pas, le MIDI est un fichier audio datant de plusieurs années. Pour exemple, les musiques des premiers Mario Bros sont en MIDI. Le joueur se retrouve donc avec un son vraiment cheap tout droit sorti des années 80.

Les turoriels sont complets, tout est mis en oeuvre pour que les néophytes prennent vite du plaisir.

Fa Si La chantez !

Pour palier à ce système un peu vieillot, Nintendo a décidé d’inclure un mode karaoké (présent dans la toute dernière version du jeu au japon). Ainsi donc vous pouvez chanter dans ce Jam With The Band. Chanter avec la DS c’était osé et le résultat est plus que mitigé. La reconnaissance du micro est loin d’être parfaite. Il faut souvent rapprocher la console pour être sûr que votre voix soit prise en compte. Evidemment ça devient compliqué pour lire les paroles, dont le défilement est en plus douteux. Bref un gadget plus qu’autre chose. DS oblige, la firme japonaise incorpore un mode avec le stylet. L’interface guitare vous permet de gratter les cordes. Plutôt sympathique ce mode ne bouleverse pas le titre mais amène un petit quelque chose que le karaoké n’a su insuffler. Enfin, pour les créatifs le mode Freestyle vous permet de refaire n’importe quel morceau ou de créer les vôtres.
Les Plus
  • Le jeu à 8 avec une seule cartouche.
  • Les titres avec les excellents medleys made in Nintendo.
  • Une difficulté évolutive maîtrisée.
  • Les morceaux téléchargeables gratuitement.
  • Le mode Freestyle.
Les Moins
  • Le son en MIDI, une horreur.
  • Le mode karaoké non adapté.
  • Impossible d’effacer et de remplacer les fichiers téléchargés.