Resistance 2 fait mieux que résister

08 janv. 2009
Testé par sur
Disponible sur
4

Resistance 2 est un jeu d'action brutal et efficace qui en met plein les yeux. Avec son mode solo soigné, gorgé de scripts et de monstres aussi gigantesques que dangereux, et son multijoueur complet, très axés sur le jeu en équipe, Resistance 2 fait plus que remplir son contrat : il résiste vaillamment à une concurrence devenue acharnée dans le segment des jeux d'action. Sur PlayStation 3, c'est une exclusivité de poids. Il ne lui reste plus qu'à trouver de vrais héros, capables de donner un peu d'épaisseur à une action variée et souvent spectaculaire, pour imposer la série. Une belle réussite, qui laisse encore une petite marge de progression.

Face à Gears of War 2, la PlayStation 3 sort l'artillerie lourde : Resistance 2 est un jeu d'action en vue subjective spectaculaire qui place la barre haut, très haut. Doté d'un univers atypique et vraiment bien fichu, d'une patte graphique exceptionnelle et d'une action non stop, c'est le blockbuster du moment. Reste à savoir si c'est suffisant pour faire de l'ombre au géant Microsoft, dans un univers où les exclusivités se font rares - et donc, précieuses.

Premier niveau, premier monstre gigantesque : le ton est donné.

Plus gros, plus grand

Un crash d'hélicoptère, un monstre de métal haut comme un gratte-ciel et un premier niveau entièrement dédié à sa destruction : le moins qu'on puisse dire, c'est que Resistance 2 ne fait pas dans la dentelle. Le premier épisode était classique, manquait peut-être d'un grain de folie ou de démesure : le second opus met tout de suite les pendules à l'heure. Des ennemis gigantesques, vous en aurez tout le temps. Et pas question de les trucider en deux coups de cuillère à pot : en véritables stars, ils font des apparitions remarquées, vous en balancent plein la tronche et finissent par accepter l'inévitable duel, sauvage et meurtrier. Qu'il s'agisse d'un alien jouant à Godzilla au milieu des immeubles, d'un monstres de métal tout droit sorti de la Guerre des Mondes ou d'un Krakhen qui n'a rien à envier à Jules Verne ou aux Pirates des Caraïbes, les surprises sont au rendez-vous. Resistance 2 met le paquet, et ce n'est pas pour nous déplaire.

En solo, vos coéquipiers font juste de la figuration.

Bourrin ET subtil

Mais cette démonstration de force affichée n'est pas le seul atout de Resistance 2. Comme dans les meilleurs jeux d'Infinity Wards, Call of Duty 4 notamment, Resistance 2 arrive à doser les phases d'action trépidantes et d'autres plus calmes, mais pas forcément moins stressantes. Il peut s'agir de passages d'infiltration, très courts heureusement, et généralement suivis d'une cavalcade en bonne et due forme - en bon jeu d'action, l'infiltration ne réussit jamais bien longtemps ! Ou de séquences un peu plus exploration, avec des ennemis vraiment moins nombreux. Mais parfois mortels. Votre première rencontre avec les Caméléons, des aliens invisibles qui tuent au corps-à-corps, risque de vous faire mouiller le slip. Et surtout, il y a cette ambiance remarquable, ce mélange d'années 60 et de science fiction rétro qui change agréablement. La traversée d'une bourgade typiquement américaine, complètement désertée, avec un vieux transistor qui crache sa musique d'époque, donne du relief à un jeu qui sans cela en manquerait cruellement.

Le multi est très orienté coopération.

Bas du front

Car il faut bien reconnaître que si l'action et l'univers sont très soignés, le scénario est bien plan plan. Le héros est aussi charismatique qu'une boite de conserve, et à peu près aussi intéressant. Le scénario sert juste de prétexte à nous balader d'environnements en environnements, mais sans l'assumer complètement : de ce côté, Gears of War 2 assumait davantage la castagne pure et dure. Techniquement, le champion de Microsoft est également plus impressionnant, avec des textures plus travaillées et un style plus âpre et agressif ; mais Resistance 2 n'a pas à rougir. Les ennemis sont nombreux et parfois énormes, sans ralentissements. Reste le Multijoueur, énorme, avec des cartes dédiées pour le mode Coopération jusqu'à 8, et en Match à mort et Capture du drapeau jusqu'à 60 ! Le tout avec un système de compétences et d'expérience qui donne envie de s'acharner, le tout étant vraiment pensé pour le jeu en équipe. Un plus non négligeable qui fait de Resistance 2 un jeu incontournable.
Les Plus
  • De l'action constante mais variée
  • Une vraie ambiance, atypique
  • Des ennemis souvent spectaculaires, des situations soignées
  • Le multijoueur en béton armé
Les Moins
  • Une histoire et en héros en carton