Tommy mal conseillé pour Naruto Ninja Council 2

23 nov. 2008
Testé par sur
Disponible sur
1

Naruto Ninja Council 2 reprend l’idée de base de son prédécesseur en lui rajoutant quelques nouveautés parfois bien pensées. Mais la difficulté inégale du titre et la répétition des actions et de l’architecture des niveaux le rendent frustrant, voire agaçant. L’impression de se retrouver devant un ersatz d’un Megaman X raté est présente de bout en bout et c’est bien dommage pour les fans du jeune ninja. Graphiquement dépassé (le jeu date de 2005), avec une bande son inintéressante et une jouabilité digne des productions des Beat them all de la NES, ce Naruto Ninja Council 2 prouve une fois de plus que la série des Naruto n’a pas encore réussi à avoir un bon jeu sur la console portable de Nintendo.

La licence du plus célèbre Ninja de Konoha est depuis longtemps surexploitée au pays du Soleil Levant. Les titres arrivent en France avec un certain retard pour la plupart et plusieurs fans déplorent l’arrivée tardive de certains d’entre eux. C’est dans ce climat que Naruto Ninja Council 2 sort dans nos vertes contrées, trois ans après le Japon. La vieillesse n’aidant pas forcement à bonifier les jeux, ce nouveau volet de la série, développé sur DS, ne parvient pas à convaincre. Les fans doivent faire attention. Explications.

Lors d'un coup porté sur un ennemi, une onomatopée s'affiche à l'écran.

Naruto & Cie

L’histoire de ce Naruto Ninja Council 2 prend place après que la princesse Tsunade fut nommée Hokage (chef du village) de Konoha. Les ninjas renégats du Pays du Son font encore des siennes et une équipe de ninjas est dépêchée pour stopper les dégâts. Naruto Ninja Council 2 se veut être un Beat them all dans la plus pure tradition des jeux de la vieille école. Vous devez choisir le personnage principal parmi cinq ninjas au début des sept niveaux qui jalonnent le titre. Vous avez le choix entre Naruto, Sasuke, Sakura, Neji et Lee. Mis à part leurs ninjutsus (techniques spéciales), rien ne différencie les coups ou combo de vos cinq combattants. En plus du combattant principal, il faut choisir deux alliés qui peuvent vous venir en aide au cours d’une bataille. Les personnages présents comme soutien sont : Shikamaru, Chôji, Ino, Kiba, Shino, Hinata, Gaara, Kankurô, Temari, et Tenten. Au fil de l’aventure s’ajoutent certains maîtres de nos jeunes ninjas comme Kakashi ou Jiraiya. Du point de vue des personnages disponibles, le jeu fait honneur à la série.

Le mini-jeu de Neji : il faut toucher les points sensibles de vos ennemis.

Se battre ou fuir : il faut choisir

L’architecture des niveaux est rudimentaire, Naruto Ninja Council 2 ressemble à un des jeux de la série des Megaman X mais en moins bien. Les décors d’un niveau, bien que colorés, se ressemblent de bout en bout. Chaque personnage, que ce soit les combattants principaux ou de soutien, ont deux ou trois ninjutsus. Le problème tient dans le fait que c’est l’IA qui choisit la technique de vos alliés, ne sélectionnant pas forcément la plus adéquate à la situation. Le but du jeu est d’avancer dans un niveau, d’affronter tous les ennemis à portée puis de tuer le boss qui vous attend à la fin. Le problème est que les coups sont ultra répétitifs et vous n’avez qu’un combo à disposition. Il est aussi possible de lancer une arme de jet mais dès que votre personnage est touché, vous perdez immédiatement la dite arme. Du coup, vous vous retrouvez à toujours faire la même chose face aux ennemis, ou au pire, vous les fuyez par manque de vie. Pour appeler un de vos alliés, il suffit d’appuyer sur son portrait présent sur l’écran tactile. Il exécute automatiquement son attaque, et une barre de soutien se remplit afin de refaire appel à lui. Certaines techniques de vos alliés se présentent comme un mini-jeu, par exemple, avec Neji, il faut toucher avec le stylet les points sensibles de l’ennemi. Bonne initiative.

Certains boss, comme Manda, sont gigantesques et occupent tout l'écran.

Malaxer son chakra ce n’est vraiment pas une partie de plaisir

Le héros que vous avez choisi d’incarner peut, lui aussi, utiliser une de ses techniques. Pour cela, il faut malaxer son chakra avec le stylet. Dans un premier temps, faire tourner le stylet dans le sens indiqué le plus rapidement possible. Apparait ensuite une ligne indiquant des signes (astrologie chinoise) à réaliser. Les fameux signes apparaissent en cercle autour du chakra malaxé. Plus le stylet a fait de rotations, plus le ninjutsu est puissant et plus il est difficile de sélectionner les signes. Le problème est que le jeu est d’une difficulté très élevée, même face aux ennemis de base. Sortir son stylet pour malaxer son chakra n’est pas forcement des plus évidents et jouer avec son stylet à portée de main devient vite agaçant. Après quelques minutes de jeu, vous éliminez les ennemis de la même façon et vous gardez les attaques de vos alliés, et vos techniques, pour les boss. En effet, les attaques de base ne leur font rien et il faut souvent recommencer le combat plusieurs fois pour réussir à les vaincre. Ce Naruto Ninja Council 2 a été pensé comme un Beat them all, mais ressemble plus à un jeu de plates-formes raté. L’impression que le jeu est inachevé se fait ressentir tout au long de l’aventure qui heureusement est courte. Il est réellement dommage que les combattants ou leurs techniques n’évoluent pas au cours du jeu. Le fait que les personnages stagnent du début à la fin créé une frustration grandissante.
Les Plus
  • Le nombre de personnages présents
  • Les mini-jeux lors de certaines techniques
Les Moins
  • Une difficulté mal dosée
  • Un jeu plus que répétitif
  • Une jouabilité comportant de nombreux problèmes
  • Des graphismes dépassés