Sam & Max : Season 1, le retour du lapin vulgaire et du chien futé

16 nov. 2007
Testé par sur
Disponible sur
3

Ce qui manquait dans les jeux d'aventure depuis 1993, c'est de l'humour potache à la pelle. Sam & Max : Saison 1 comble cette lacune en apportant des kilos de blagues dans tous les sens, que ce soit dans les dialogues débiles de Max ou dans les situations critiques créées par le duo infernal. Ces six épisodes, dans lesquels se croisent et se recroisent des personnages récurrents dans des lieux de mieux en mieux connus permettent de scinder l'action en plusieurs parties. Malheureusement, certains sont moins bien réussis que d'autres, ce qui peut rendre le jeu parfois un peu poussif. A force de s'habituer à deux détectives au top, la moindre faiblesse déçoit. Cela s'envenime quand les clés de l'aventure alourdissent la partie, avec des dialogues trop longs ou des allers-retours abusifs entre deux lieux. Mais cela n'empêche pas nos deux loustics de réussir leur pari : revenir sur le devant de la scène, sans paillettes mais avec succès.

1993 : Lucas Arts lance un hit baptisé Sam & Max Hit the Road. Et depuis, plus rien. Enfin si, beaucoup de "peut-être", pas mal de "sûrement", quelques "finalement, non" avec Sam & Max Freelance Police, une once de "et peut-être que si, en fait", pour enfin aboutir à Sam & Max : Saison 1. Nous sommes en 2007 et le long développement des nouvelles aventures policières et déjantées de Sam & Max reprennent, grâce au studio Telltale Games qui a pris la relève. Adieu la 2D, bonjour la 3D, mais le principe de point & click ne change pas. Alors ?

Un zest de nostalgie et beaucoup d'humour : recette gagnante.

Moult aventures mouvementées

Généralement, les jeux d'aventures se contentent d'un scénario reposant sur des rebondissements qui amènent le héros dans différents univers. Les nouvelles aventures de Sam & Max sont différentes : découpée en six épisodes, chaque saison est d'abord distribuée au fur et à mesure sur internet avant sa sortie en coffret. Sam & Max : Saison 1 comprend donc six aventures, variant de 1 à 3 heures de jeu selon si vous êtes habitué aux absurdités des deux héros ou non... Se mettre à la place d'un lapin psychopathe peut vous débloquer de bien des situations. Notez que la Saison 2 vient de débuter aux États-Unis selon le même principe, le succès étant au rendez-vous chez les joueurs. Car si la nostalgie de 1993 joue pour beaucoup dans cette replongée au cœur de dialogues débiles, de répliques cinglantes et d'enquêtes étranges, les énigmes développées dans ces épisodes inédits sont partiellement convaincantes.

Il valait peut-être mieux laisser le président fou à la tête du pays...

Sam et qui ?

Mais pour les joueurs les plus jeunes, difficile de se faire une idée de qui sont vraiment Sam & Max. Il suffit de regarder quelques captures du jeu pour deviner qu'ils ne sont pas vraiment normaux. Evoluant dans un monde humain, ce duo de détectives indépendants nage dans des affaires généralement pas très claires. Ainsi, dans cette Saison 1, Sam le chien futé et Max le vrai lapin crétin se retrouvent tantôt au cœur d'un réseau mafieux, tantôt dans le Bureau Ovale. Sans parler du voyage sur la Lune et de l'aventure électronique, dans laquelle les deux héros agissent directement dans un jeux vidéo qui rend plus ou moins fou... Vous l'aurez compris, les aventures de Sam & Max ne sont pas vraiment reposantes. Vous êtes très loin des jeux d'aventure classiques et nagez en pleine loufoquerie à chaque instant. Ne cherchez pas à comprendre ce que dit Max, il semblerait qu'aucune de ses répliques n'ait réellement de sens... si ce n'est que ce lapin est un psychopathe forcené, prêt à tout pour donner des baffes.

Là, il va falloir ruser.

Une réalisation au poil, ou presque

Les six épisodes n'ont clairement pas le même niveau de qualité. Si certains savent pimenter chaque dialogue de blagues pinçantes ou révèlent un scénario parfaitement ficelé, d'autres pâtissent un peu d'énigmes simplifiées, de répliques plates ou d'esprit d'aventure amoindri. Etant donné que le principe du jeu reste avant tout de dialoguer massivement avec les personnages et de récolter puis combiner de nombreux objets, cette baisse de régime se ressent parfois fortement. Mais elle restent rares : l'humour décapant du lapin à poil ras permet rarement de rehausser le niveau intellectuel du jeu, mais augmente son plaisir. Surtout quand par exemple, Max brigue la présidence des États-Unis... Contrairement à une aventure classique, chaque épisode peut être joué indépendamment. Mais l'humour potache va crescendo au fil des épisodes, dont les voix sont toujours aussi bonnes : le comédien de 1993 a été sollicité pour conserver l'esprit d'origine du jeu. C'est donc dans une véritable ambiance débile que Sam & Max : Saison 1 présente des épisodes riches en absurdités, en attendant la saison 2.
Les Plus
  • C'est Sam & Max !
  • Insistez bien dans certains dialogues, les répliques sont infinies ou presque
  • L'humour absurde omniprésent
  • L'ambiance graphique et sonore : une adaptation réussie
Les Moins
  • Des épisodes un peu moins au top
  • Des énigmes parfois trop poussives
  • Vous foulez souvent les mêmes décors