Capcom révise ses classiques

19 nov. 2006
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Capcom
  • Développeur Capcom
  • Sortie initiale 21 juillet 2006
  • Genre Arcade

Capcom Classics Collection Remixed, c'est en quelques sortes le musée ambulant de l'éditeur japonais. Idéal pour des parties de courte durée comme pour s'acharner des heures sur un high score, Capcom Classics Collection Remixed concentre autant d'idéaux que de déconvenues. Si certains titres valent à eux seuls l'acquisition de cet UMD; d'autres sont à vous dégoûter des jeux d'arcade. Un constat mitigé, qui ne peut s'achever sans mentionner, tout de même, le plaisir retrouvé intact d'une flopée de jeux presque cultes. Liste des titres présents sur l'UMD : 1941, Avengers, Bionic Commando, Black Tiger, Block Block, Captain Commando, Final Fight, Forgotten Worlds, Last Duel, Legendary Wings, Magic Sword, Mega Twins, Quiz & Dragons, Section Z, Side Arms, The Speed Rumbler, Street Fighter, Strider, Three Wonders, Varth.

Ambiance rétro garantie dans Capcom Classics Collection Remixed : 20 titres de choc pour un retour dans le passé d'autant d'années. Plein à craquer de shoot'em up célèbres, comprenant également de bon vieux jeux de combat et quelques autres de plates-formes, Capcom Classics Collection Remixed n'apporte rien de neuf à votre PSP. Si ce n'est le plaisir de rejouer à des hits comme à des titres inconnus et si durs que vous vous demandez comment ils ont pu être commercialisés. Allez, avancez quelques crédits et démarrer une partie qui ne s'achève que dans le passé.

"Mais la Princesse est dans un autre château !"

Faut pas respirer la poussière

Ah, les bonnes vielles salles d'arcades, qui ont bâti le monde du jeu vidéo tel qu'on le connaît aujourd'hui et formé toute une génération de joueurs au goût du stick et des combos. Capcom Classics Collection Remixed est une compilation PSP comprenant pas moins d'une vingtaine de ces titres plus ou moins ancrés dans les mémoires, qui ont fait à l'époque la célébrité de l'éditeur japonais. Mais au-delà du simple appel nostalgique, cet UMD blindé de souvenirs vous offre la possibilité de rejouer à de nombreux jeux de combat, tir ou plates-formes d'anthologie, et ce dans leur version originale. Prêt à revivre les combats aériens du mythique Varth, à rejouer les premières heures de Street Fighter ou à affronter les lascars dans Captain Commando ?

Faut pas le chercher, ou bien vous goûterez à ses éclairs.

Pas le temps de s'arrêter

L'avantage principal de Capcom Classics Collection Remixed consiste en son catalogue de jeux, pour la plupart issus des temps anciens des arcades. Certains titres sont d'ailleurs inconnus du public actuel. C'est également ce qui représente sa principale faiblesse : mis à part une poignée de titres, beaucoup ont conservé une la caractéristique forte de l'époque des jeux impossibles à terminer. Oui, Capcom Classics Collection Remixed vous ouvre les yeux sur le monde vidéoludique actuel : les joueurs sont devenus des assistés, tout est fait pour qu'ils ne recommencent jamais plus de deux fois un niveau avant de se lasser, etc. Dans Avengers, par exemple, soyez certain que le premier niveau nécessite l'utilisation d'au moins cinq "Continue". L'ensemble des jeux bénéficie d'un nombre de crédits infinis. Cette option par défaut est désactivable à souhait. Mais compte tenu de la difficulté extrême des jeux ainsi que la maniabilité douteuse de la PSP, les "Continue" se révèlent rapidement indispensables pour espérer atteindre un score correct.

Il faut avoir beaucoup de courage pour se balader en slip en face d'un ours polaire.

Il y a les bons jeux, et il y a les autres

Outre le genre des jeux - les combat de rue à la Final Fight, les shoot'em up façon 1941 ou bien les jeux de plates-formes du type Bionic Commando, vous différenciez très facilement d'un côté les jeux auxquels vous jouez cinq minutes pour le "Aaaah oui, je m'en rappelle" qu'il soit franc ou non, et de l'autre côté les jeux qui méritent d'activer des crédits plein pot. Ces rares titres font la force de Capcom Classics Collection Remixed car ils procurent une satisfaction énorme lorsque vous arrivez, enfin, à battre le fameux boss du quinzième stage, ou que vous inscrivez vos initiales en haut des scores, sans avoir utilisé plus de trois vies. Varth fait partie de ceux-là, bien que pour y parvenir il vous faut faire et refaire jusqu'à plus soif d'innombrables niveaux. Ceux pour qui recommencer un jeu dix fois de suite est synonyme d'aliénation ne peuvent définitivement pas jouer à Capcom Classics Collection Remixed.

Imaginez tenir cette chose verticale et lumineuse entre vos mains.

Jouer à la verticale, ça fait grandir

Si dans Capcom Classics Collection Remixed la part belle est faite aux shoot'em up (horizontaux ou verticaux, d'inspiration historique ou de science-fiction), leur rendu est particulièrement soigné. Ces jeux sont flamboyants dans leurs effets, plein de lumières et de couleurs. Et chose extraordinaire, Capcom a poussé le vice jusqu'à faire retourner la PSP. Grâce à la touche "écran", choisissez la vue qui vous convient : console horizontale ou bien tenue à la verticale. Surprenant au début, cette position se révèle étonnante d'ingéniosité. D'une part les jeux en scrolling vertical gagnent en lisibilité, d'autre part la prise en main de la console n'est pas une difficulté nouvelle. Seule la croix directionnelle et le stick posent des problèmes de sensibilité sur l'ensemble des titres, faisant rager contre ces imprécisions pour certains tirs en diagonale ratés. Les jeux sont également jouables en version plein écran, ou bien agrémentés d'un cadre contenant les informations de score. Et si un camarade de jeu désire rejoindre votre partie, il vous suffit d'activer le Wi-Fi et la console détecte automatiquement un co-équipier ou adversaire potentiel. De fait, c'est chacun sur sa console que vous pouvez vaincra l'ennemi dans Forgotten Worlds, par exemple.
Les Plus
  • Varth
  • La prise en main verticale de la PSP
  • Les bonus - infos du jeu, artworks et autres à débloquer : minime mais motivant
  • Activer / désactiver les crédits infinis
Les Moins
  • Avengers
  • Le stick analogique, trop nerveux pour certains jeux nécéssitant du doigté
  • Vraiment dur sans les crédits illimités