Stimulation cérébrale sur DS

13 juil. 2006
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Nintendo
  • Sortie initiale 9 juin 2006
  • Genre Réflexion

Trente minutes. Brain Training n'est pas un jeu sur lequel vous vous attarderez plus d'une demi heure par jour. Bien que la centaine de grilles de Sudoku soit un atout non négligeable, l'écran tactile y étant pour beaucoup. Au delà du léger ennui que peut provoquer Brain Training, il souffre de problèmes majeurs liés à la reconnaissance vocale ou graphologique. Les résultats griffonnés au stylet sont parfois mal interprétés, provoquant des erreurs liées à l'écriture. Quant à la reconnaissance vocale, pour les couleurs par exemple, ne cherchez pas à crier dans le micro. Parler doucement suffit, à condition de vous trouver dans un endroit vraiment calme. Cet exercice intéressant au demeurant fait partie de l'évaluation, comme quelques autres non disponibles dans l'entraînement. Ainsi, c'est parfois avec surprise que vous découvrez un exercice faisant appel à des capacités que vous n'avez pas nécessairement, ou d'autres où vous excellez. Difficile en réalité d'être bon partout à Brain Training. Et vous reconnaîtrez bien vite votre spécialité.

Programme d'Entraînement Cérébral du Prof. Kawashima est le premier titre d'un genre nouveau, celui de la stimulation agréable et doucereuse provoquée par un exercice quotidien et souvent individuel. Quelques minutes d'entraînement suffisent à votre cerveau pour redevenir plus vif, plus brillant, plus performant. Avec Brain Training (titre original), ressortez vos réflexes de calcul mental, réapprenez à épeler une phrase, découvrez que calculer l'heure n'est pas si simple. Ces petits exercices a priori anodins sont destinés à vous faire travailler dur. De la véritable gymnastique intellectuelle à la portée de tous.

Objectif jeunesse

Dix-sept moins huit = ?

Facile. Neuf. Neuf, comme ce concept qui commence à faire rage dans le petit monde du jeu vidéo : le développement des capacités mentales de l'individu grâce à des exercices basiques mais fichtrement bien pensés. Brain Training fait office de référence dans le domaine, puisqu'il a initié le mouvement il y a quelques mois déjà au Japon, où des centaines de milliers d'exemplaires ont trouvé preneur. Car Brain Training n'est pas un jeu vidéo. C'est là son originalité que de rassembler les foules autour d'un concept simple - le développement de la vivacité d'esprit, que chacun pratique dans son coin - sur un même support. Plusieurs activités de réflexion sont ainsi proposées au joueur, selon un calendrier précis. Pour couronner le tout, le Pr. Kawashima, spécialise japonais du cerveau, fait office de maître à penser du jeu. Il vous suit tout au long de votre long et fastidieux travail quotidien de gymnastique cérébrale. Une manière de donner du crédit à un logiciel développé pour une console de jeu.

N'ayez pas honte : comptez sur vos doigts.

L’au-to-mne-bles-se-mon-cœur-d’une-lon-gueur-mo-no-tone

La prise en main verticale de la Nintendo DS n'est pas expressément pensée pour rappeler un manuel scolaire. Il s'agit tout simplement d'assurer un meilleur confort pour l'écriture des réponses sur l'écran tactile. Brain Training ouvre ses pages sur une poignée d'exercices faisant appel à différentes zones du cerveau, comme l'explique le Pr. Kawashima. En les entraînant quotidiennement, il semblerait que vous parveniez à "rajeunir" votre cerveau, du moins à le rendre plus vif et moins abruti. Commencez par une petite série de calcul mental. Vingt opérations basiques d'additions et soustractions défilent ainsi tour à tour sur l'écran de gauche, tandis que vous écrivez le résultat à droite, d'abord hésitant, puis à un rythme de plus en plus effréné. Car, pour stimuler le joueur, Brain Training repose sur un calcul de score plutôt vicieux : le chronomètre. Les plus rapides sont les plus intelligents, et les autres peuvent retourner à leur entraînement.

Un petit vicieux celui-là !

(2x8) - (1x7) = ?

Facile. Neuf. Neuf comme le nombre - un peu limité - d'exercices. De nombreux exercices de calcul, d'abord, avec différents niveaux de difficultés ou de mise en forme, d'autres ensuite de lecture ou de découpe syllabaires, et enfin une poignée d'exercices de logique. Suivez les conseils du professeur qui vous guide comme un chef dans ces menus dépouillés de tout artifice. Trois exercices quotidiens valident un tampon dans le calendrier, et une évaluation permet chaque jour de mesurer l'âge de votre cerveau. Même en réussissant très bien le premier test, ne soyez pas surpris d'atteindre les soixante à soixante dix ans... L'idéal étant logiquement d'aboutir au vingt. Les premiers jours, vous vous efforcez de suivre le programme à la lettre. Quitte à en faire un peu plus, ces exercices sont tout de même assez amusants. Mais au bout de quelques semaines à peine, Brain Training s'essouffle. Les exercices à débloquer arrivent trop tardivement, et la redondance des premiers fait peu à peu ressembler le logiciel à une corvée plutôt qu'un divertissement intelligent. Le défi d'obtenir l'âge parfait perd lui aussi de son intérêt, à cause de l'évaluation à la difficulté en dents de scie. Un jour vous la passez comme d'un rien et voilà que vous rajeunissez de dix ans. Le lendemain, vous en reprenez vingt, sans vraiment comprendre pourquoi.
Les Plus
  • Un logiciel pour rendre son cerveau moins bête ? J'achète !
  • Mine de rien, l'esprit de compétition prend le dessus et vous cherchez à pulvériser le score des autres joueurs sur la cartouche.
  • Simple, sobre, accessible : le soft parfait pour réconcilier les adultes fâchés avec les consoles.
  • Suivre sa courbe d'évolution sur une grille a petit un côté pervers plutôt agréable.
Les Moins
  • Les exercices sont rébarbatifs au bout de quelques temps d'utilisation.
  • La difficulté est parfois mal dosée, avec des exercices qui ne semblent pas adaptés aux capacités du joueur.
  • Peut-être trop sobre, en tout cas un manque de fun certain.