ReCore

17 déc. 2016
Testé par sur
Disponible sur
2

À défaut de mieux

Après un début sympathique promettant une aventure dynamique, la recette proposée par ReCore s'essouffle pourtant bien vite. Non, en soi ReCore n'est pas mauvais, il présente quelques bonnes idées comme l'alternance des types de dégâts ou des phases de plateforme bien pensées. Mais voilà, le jeu se montre aussi vite redondant malgré qu'il soit court. Le scénario se révèle être sans surprise, guidé par des panneaux fléchés le plus souvent. Pire, quelques phases de combats et de sauts vous feront recommencer à cause des défauts de caméra ou des enchaînements improbables d'attaques ennemis. Cependant, à prix réduit, pourquoi ne pas franchir le pas ?

Développé par Armature Studio et Concept Studio, ReCore débarque en exclusivité sur Xbox One et PC. Aux manettes : Keiji Inafune. Remarqué pour son travail sur les séries Megaman, Onimusha et Dead Rising, il apporte sa touche à ce nouveau jeu. Pas certain que ce soit un élément positif !

L'histoire

Votre aventure se déroule sur la planète désertique et peu accueillante : Alter-Eden. Plus de deux cent ans auparavant, l'Humanité a essayé de coloniser cette planète dont l'atmosphère était proche de celle de la Terre. Si les premiers colons ont bien atterri et lancé la terra formation avant de rentrer en stase, les robots censés y travailler pour finaliser le projet ont changé d'idées et ont pris le contrôle des lieux. Vous incarnez Joule Adams qui explore la planète à la recherche de matériaux et de sources d'énergies. Mais les Orobots n'ont pas l'intention de vous laisser faire si facilement et récupérer les orbes créées par votre père ne va pas être chose aisée. De fil en aiguille, votre aventure va évoluer jusqu'à prendre des tournants un peu trop prévisibles.

Vous avez ici à faire à une héroïne forte et attachante qui ne manque pas charisme. Avec ses compagnons, l'aventure aurait pu être vraiment sympathique. Mais les fils de la trame sont trop gros et vous voyez arriver les événements à dix kilomètres. Sans faire tous les donjons optionnels et défis, vous embarquez en gros pour une aventure de huit heures (temps de chargement inclus). Même les parcours peuvent paraître évidents quand vous rentrez dans une nouvelle salle.

Certaines phases de sauts sont plus que prévisibles.

Le principe

ReCore est un jeu d'action-aventure dynamique qui vous emmène explorer des donjons armé de vos accessoires made in Professeur Light. Car non seulement Joule dispose d'un saut, mais elle possède aussi la capacité de faire un double saut ainsi qu'un dash en avant non négligeable. Vous l'aurez compris, cette combinaison d'action est au cœur du gameplay, enfin pour la partie plateforme. Bientôt, vous disposez de compagnons personnalisables avec divers facultés : planer, détruire des murs fragiles ou s'agripper à des rails. Autant d'éléments qui feront évoluer les possibilités et vous pousseront à revenir sur vos pas pour découvrir les trésors et donjons secrets.

Côté combat, Joule se bat avec un fusil qui se verrouille sur simple pression de la gâchette gauche. Vous avez alors la possibilité d’enchaîner de simples tirs ou de faire un tir concentré, qui en plus de générer de gros dégâts, peut arrêter l'attaque d'un ennemi. La particularité principale du titre vient du fait de posséder quatre améliorations de couleur pour votre arme, correspondant aux couleurs des robots ennemis. L'alternance se fait sur pression du pavé directionnel. En ajustant la couleur de votre arme vous ferez alors des dégâts critiques, normaux ou divisés par deux. Ainsi les changements de couleurs ont une importance cruciale, surtout que les phases de combats vous proposent souvent plusieurs couleurs d'ennemis.

Vous avez donc à faire à un jeu dynamique, que ce soit côté plateforme qu'au niveau des combats, mais qui ne révolutionne pas grand chose à ce qui existe déjà. Il peut même se montrer punitif à cause de morts répétitives liées à des angles de caméras maladroits. Certains combats paraissent trop faciles, d'autres incroyablement compliqués dans la mesure ou certains angles de caméra font disparaitre les ennemis dans votre dos. Vous comprenez souvent trop tard votre erreur et une petite dizaine d'attaques assommantes plus tard, votre mort vient mettre en avant une technique de combat qui sera toujours la même, à base de sauts, de dashs et d'attaques chargées.

La personnalisation de vos animaux de compagnie est l'un des atouts du jeu.

Pour qui ?

Sans être mauvais, ReCore ne dispose pas d'un vrai plus qui saura faire la différence. Et si tout un chacun peut prendre du plaisir à explorer le monde proposé, il faut aussi admettre que le jeu peut parfois se montrer barbant en combat ou lors de sauts délicats. Vous voila donc face à un petit jeu d'aventure sympathique et dynamique mais sans plus. Notez tout de même que son petit prix peut vous permettre de franchir le pas sans regrets.

Chacun de vos compagnons a un talent particulier. Le chien peut chercher dans le sol. Pratique !

L'anecdote

ReCore propose plusieurs donjons plus ou moins optionnels avec une série de défis liés qui, quant à eux, le sont complètement. Le premier que vous croisez vous propose de finir le donjon en moins de deux minutes vingts, de tirer sur huit cibles pendant votre exploration afin d'obtenir trois coffres bonus. Et le jeu propose ici un vrai challenge puisque que pour arriver au bout du donjon dans le temps imparti, il vous faudra réaliser des sauts sur des passerelles minuscules et mouvantes. Si vous aimez le défi, certains challenges sont vraiment cotons !
Les Plus
  • Un très bon système de combat dynamique
  • Un principe de base intéressant
  • La personnalisation des compagnons
  • Une bande son très agréable
Les Moins
  • Un jeu vite rébarbatif et redondant
  • Une histoire sans surprise et sans suspens
  • Des problèmes de réglage de difficulté
  • Pas le jeu le plus beau du moment
  • Des temps de chargements qui durent plus longtemps que les piles Duracell