Hover : Revolt of Gamers

01 mai 2015
Rédigé par
Prévu sur

Une Alpha convaincante

Hover : Revolt of Gamers se dévoile dans une Alpha débutée en avril dernier sur Steam. Il s'agit d'un jeu de parkour développé par Fusty Games, un studio composé de trois français. Après les Yamakasi chez Luc Besson, voyons comment est traité le sujet par trois jeunes développeurs indépendants.

YAMAKASI!

Dans Hover : Revolt of Gamers vous parcourrez une ville dominée par une dictature qui interdit les jeux vidéo. Un petit groupe de jeunes décide donc de se révolter en faisant du parkour. Si le pitch n’est pas exploité dans la version actuellement accessible, Fusty Games pose doucement les bases de son jeu. Vous devez sillonner la ville afin de trouver des missions. Celles-ci se limitent pour le moment à des courses contre d’autres joueurs si vous avez la chance d’en trouver ou contre l’IA. Vous pouvez aussi trouver des "GamerBalls" et les ramener à un point précis de la ville ou encore il vous devez trouver des "GameGirls" à collecter disséminées un peu partout. Même si vous avez un contexte de départ, vous faites ces différentes choses sans trop savoir pourquoi, ce qui est un peu dommage car vous pouvez rapidement perdre de l’intérêt pour le titre. De plus, le jeu souffre d'un manque cruel de joueurs sur le serveur, car il faut bien préciser que le jeu est dédié au multi. Les joueurs seront sûrement plus nombreux pendant la Beta.

Les courses vous permettent de bien prendre le jeu en main et de comprendre les mécaniques de celui-ci. Il est toutefois compliqué de prendre du plaisir dès le début du jeu. En effet, les déplacements ne sont pas encore très précis et il faudra s’y reprendre à plusieurs fois pour franchir certains obstacles. Heureusement, les développeurs ont inclus une fonction "rewind" pour revenir en arrière. Celle-ci n’affecte que le joueur et permet d’enlever une large part de frustration inhérente aux chutes et surtout au gameplay un peu imprécis lorsqu’il s’agit d’atteindre certaines plateformes. Et vous aurez aussi bien ce problème au clavier qu’à la manette.

Certains sauts sont vertigineux.

Un aspect technique soigné dès l'Alpha

Si les missions limitées et les quelques imperfections de gameplay ne font pas honneur à cette Alpha, le travail effectué sur le level design par Fusty Games a de quoi ravir. Découvrir cette ville futuriste est un réel plaisir. Vous ne trouverez aucun endroit qui se ressemble, vous pouvez aller partout dans la partie accessible de la ville à condition de trouver les bons chemins. Car oui, il n’y a pas qu’une seule façon d’accéder aux différentes parties de la ville, tout comme il n’y a pas qu’une seule façon de franchir des obstacles. Tout dépend des capacités que vous assignez à votre personnage en prenant des niveaux et le pur plaisir vient quand vous débloquer votre niveau trois de saut, puisque dès lors, plus rien ne vous est inaccessible. Vous vous surprenez même à parcourir la ville en sautant un peu partout, en courant sur les murs, comme ça, juste pour le fun.

Visuellement, le jeu tient bien la route. Il est impossible de ne pas penser à Jet Set Radio en le voyant. Que ce soit dans ses couleurs très vives, ou encore dans le design de ses personnages. Il faut avouer toutefois que la palette de couleurs peut finir par faire un peu mal aux yeux. Mais Fusty Games a réussi à pallier son manque de moyens avec une touche personnelle et en livrant dès sa version Alpha un visuel très propre. Les animations sont plutôt bonnes en ce qui concerne votre personnage. Vous avez la possibilité de jouer à la première ou à la troisième personne. Jouer en mode FPS se révèle véritablement plus difficile et fouillis puisque la caméra suit intégralement tous les mouvements de tête de votre personnage ce qui risque de rendre malade les plus fragiles lors des saltos. La vue à la 3e personne pâtit quant à elle d’une caméra encore trop proche du personnage mais elle reste la meilleure option pour arpenter l'environnement. Les PNJs qui parcourt la ville souffrent d’animations limitées mais c’est un détail. Il est néanmoins intéressant de noter qu’ils ne vous affectent pas encore. Entrer en collision avec eux n’affecte pas votre course.

Slider vous permet de booster vos capacités temporairement.

À suivre

Hover : Revolt of Gamers présente de très bonnes choses pour une version Alpha. Malgré un manque de contenu évident ainsi qu’une faible présence de joueurs sur les serveurs, Fusty Games propose un jeu déjà plutôt au point techniquement. L’équipe travaille dur et propose régulièrement des mises à jour de son titre, sans forcément se jeter sur cette Alpha, il faut garder un œil sur l’évolution d’Hover : Revolt of Gamers ne serait-ce que pour sa Beta.