Mardi, c'est le coup de gueule !

28 mars 2017

Écrit par

Comme chaque mardi, un membre de la rédaction pousse un coup de gueule sur l'actualité du jeu vidéo : l’énième report d'un jeu attendu, la fermeture d'un studio, une annonce d'un jeu qui "sent pas bon". Mais ça peut également être l'occasion pour lui de revenir sur une expérience malheureuse sur un jeu en cours de test, ou même un échange tendu sur la tribune autour d'un sujet particulier. Bref, aujourd'hui, voici le coup de gueule...

Voilà quelques années que je joue maintenant (un quart de siècle déja) et le dernier truc à la mode qui m’horripile, c'est l'ajout quasi-systématique de micro-transaction dans tous les jeux. Au début, mon avis était pourtant plutôt positif dans la mesure ou cela n'altérait en rien l'expérience des autres utilisateurs.



Par exemple, dans Destiny : Rise of Iron, l'introduction d'un magasin in-game utilisant de l'argent réel vous proposait seulement une série de mouvement tel que des danses, ou un passereau aux couleurs différentes. En passant par la caisse spéciale carte bleue, vous ne vous retrouviez avec aucun avantage et le jeu, solo ou multi, restait le même pour tout le monde. Pourtant le FPS console n'a pas été épargné par son lot d'armes et de bonus. Et si les COD ne se cachent plus de vendre en parallèle les meilleures armes du jeu contre quelques deniers, d'autres éditeurs s'y essaient avec plus ou moins de succès.

Et Ubisoft en a fait les frais pour For Honor qui demandait 732$ d'investissement si vous souhaitiez posséder toutes les tenues et tous les objets pour tous les personnages sans jouer. Le dernier Tom Clancy's Ghost Recon : Wildlands n'échappe malheureusement pas à cette maudite règle puisque tout ce qui est lootable dans le jeu peut être acheté avant, sans parler des divers bonus d'expérience. Je me demande bien ou tous les éditeurs vont s'arrêter avec ces foutus achats supplémentaires.