Crytek en plein Crysis

30 mars 2006

Écrit par

Le minimum serait de dire que Crytek est attendu au tournant. Après le très remarqué Far Cry et déclinaisons, le studio s’attaque aujourd’hui à un nouveau titre : Crysis. La transition se fait en douceur, telle un FarCrysis, puisque que l’on reste dans le genre FPS cher au studio. Côté scénario, on reprend les ficelles de grands classiques remaniés à une sauce plus actuelle, tendance catastrophe dans un futur proche sous des tensions occidentalo-asiatiques.

En 2019, un astéroïde choisit la Terre comme point de chute, entre les îles de la Corée du Nord. Le gouvernement concerné s’accapare la découverte tandis que les USA veulent leur part du gâteau. Chacun envoie ses troupes et quand tout le monde se retrouve devant l’objet, ce dernier se met à trembler, se fissure... et laisse apparaître un immense vaisseau extraterrestre de 2km de long. L’appareil génère alors un champ de force qui influe sur l’environnement, gelant les terres et altérant l’équilibre écologique. L’invasion a commencé.

Même si tout parait perdu d’avance, vous devez sauver l’humanité – ce qui en deviendrait presque lassant. Les querelles des Hommes sont mises de côté le temps de créer une alliance puissante contre l’envahisseur. Parmi ces troupes de choc se trouve un héros : vous. Déplacez-vous de jungle (logique) en désert de glace, pour atteindre le vaisseau-mère alien. Crytek promet un FPS moins rentre-dedans qu’il n’y paraît, avec des choix stratégiques et tactiques à opérer au cours de la progression, le tout basé sur le moteur physique propre au studio qui avait déjà servi pour les Far Cry.

Le scénario se découpe en trois actes, pendant lesquels le joueur est confronté à des situations telles, que l’adaptabilité est de mises. Que ce soit au niveau des armes ou des protections en tous genres, il faut savoir saisir les opportunités. Crytek appuie également sur l’ambiance inquiétante créée par ces êtres venus d’ailleurs, promettant frayeurs et intelligence artificielle au plus haut niveau. Bien évidemment, les véhicules sont également de mise, variant entre Jeep et hélicoptères, moult bateaux et autres tanks.

Côté multi, 32 joueurs pourront s’affronter dans différents modes dont le combat tactique, développé pour l’occasion. Enfin, terminons par une remarque amusante du studio, qui affirme avoir poussé le développement jusqu’à provoquer des phénomènes d’emergent gameplay, de plus en plus à la mode dans les studios mais décriés par les joueurs quand ils sont artificiellement créés. Crytek le justifie par les choix des joueurs dans l’action, qui influeront directement sur la suite des événements... afin de réessayer plusieurs fois le jeu pour explorer toutes les pistes possibles ? A voir, mais pas avant début 2007 sur PC.