Lethis : Path of Progress

13 juil. 2015
Testé par sur
Disponible sur
3

Un city-builder sur le chemin du progrès

Lethis : Path of Progress s'en sort avec les honneurs malgré ses quelques problèmes au lancement. La petite équipe en est à son premier jeu, cela se sent mais la volonté de bien faire est palpable. Vous prenez goût à voir votre cité grandir, vos bourgeois se baigner, vos automates servirent, etc. L'hommage rendu à l'âge d'or du city-builder fait plaisir à voir, et finalement les heures passent très vite avec ce concept addictif. Les amateurs du genre et fans de steampunk seront aux anges.

Lethis : Path of Progress s'inscrit dans une lignée de jeux qui ont bercé l'enfance de plus d'un joueur : les city-builder. Inspiré des Zeus, Pharaon, et autres Caesar, les développeurs de Triskell Interactive situent leur bébé dans une ambiance victorienne mâtinée de sauce steampunk. Un beau programme, mais qu'en est-il souris en main ?

Le concept

Vous êtes un architecte au service de l'Empereur. Vous avez pour mission de construire une ville et d'encourager son développement par la mise en place de commerces, de productions en tous genres. Le but : faire progresser le niveau de vie de la population ouvrière, mais également attirer les bourgeois dans votre ville. C'est à ce moment là que la dimension steampunk s'impose car les personnes les plus aisées sont servies par des automates. Il faudra faire en sorte de satisfaire tous leurs besoins, même les plus extravagants.

Doté d'une 3D isométrique très réussie, ce titre arbore un design minutieux et mignon sublimé par des couleurs vives. Les bâtiments et les habitants sont agréables à regarder. La patte graphique rappelle de bons souvenirs tout en introduisant un style personnel. C'est tant mieux pour ce genre de titre sur lequel vous pouvez facilement passer plusieurs dizaines d'heures.

La nourriture prend une grande importance dans le jeu.

Le principe

Lethis : Path of Progress s'inscrit pleinement dans le registre city-builder puisqu’il reprend toutes les mécaniques du genre. Vous devez ainsi construire des habitations pour accueillir vos premiers citoyens. Puis, vous mettez en place vos premiers champs ou port de pêche, en fonction de la configuration de la carte. Il faut bien sûr prévoir de quoi stocker vos denrées, dans des greniers et ensuite, pour les autres ressources, penser aux entrepôts. Les routes commerciales vous permettent d'acheter les éléments qui vous manquent pour faire progresser votre ville. Vous pouvez également vendre votre production contre de l'argent.

D'autres ressources sont présentes. Vous gérez des minerais, pendant les 26 missions de la campagne ou dans le mode bac à sable. Ainsi, vous veillerez à avoir du fer, du cuivre et de la vapeur pour faire fonctionner vos usines productrices d'automates. Ces robots veilleront au bien être des bourgeois de votre ville.

Mais ce qui compte principalement dans ce jeu, c'est le bonheur de vos citoyens. Si un problème apparaît, vous êtes certains de voir une partie de votre population se faire la malle. Pour prévenir ce genre de situation, il faut penser à bien fournir en eau et nourriture vos habitants. Petit à petit leurs besoins grandiront, du lavoir à proximité en passant par le café du coin à la piscine pour les plus riches. Il y a une quarantaine de bâtiments à gérer au total, vous avez donc pas mal de boulot de ce côté là. Surtout qu'il faudra également gérer la levée des impôts, la maintenance et penser aux exorcistes afin de faire fuir les fantômes présents dans certains quartiers (si, si !).

La vapeur est exploitée pour l'industrie lourde.

Pour qui ?

Lethis : Path of Progress intéressera forcément les fans de city-builder à l'ancienne, il a les arguments pour. Malheureusement, son lancement est entaché de bugs toujours en correction par l'équipe. Elle a réagi très rapidement aux problèmes d'affichage pour certains et aux plantages parfois. Un peu plus gênant, la gestion du pathfinding est étrange, des quartiers pourtant équipés de toutes les facilités ne sont pas tout le temps fournis en nourriture, alors que vos greniers sont pleins. Cela donne un côté old school au titre, mais quand même, on ne pourrait pas minimiser le souci ?

L'aspect steampunk donne une plus-value non négligeable à Lethis : Path of Progress qui malgré ses quelques soucis est très plaisant à jouer. Marre de Caesar ? Foncez sur Lethis.

Le bord du terrain est également très détaillé.

L'anecdote

Mes débuts en tant qu'architecte furent laborieux. J'ai recommencé un bon nombre de fois les missions du tutoriel, principalement à cause de la disparition des bulles d'aides une fois affichées. Puis, j'ai repris mes veilles habitudes de joueur de Caesar, heureusement. Le tutoriel d'une heure et demie m'a finalement pris près de quatre heures.
Les Plus
  • Un bel hommage au genre
  • Des mécaniques simples et agréables
  • Une bande-originale mignonne
Les Moins
  • Des soucis de pathfinding
  • Des bugs encore nombreux