Mugen Souls Z

19 juil. 2014
Testé par sur
Disponible sur
3

Leveling et humour débridé

Mugen Souls Z fait partie de la liste des Ovnis vidéoludique du catalogue de NIS America. Avec son design simple mais soigné, un humour décapant et un gameplay bien ficelé, Mugen Souls Z est un vrai plaisir solitaire. Entre les 30 à 40 heures nécessaires aux fins classiques et les 300 heures de loot, de leveling et de donjon bonus, le jeu offre une réelle alternative aux Disgaea. Du bonheur pour tous les amateurs, à condition d'être relativement doué en anglais pour comprendre l'ensemble des allusions.

Mugen Souls Z vient enrichir la bibliothèque de jeux loufoques de NIS America. Après le succès de Mugen Souls grâce à son esprit atypique et son gameplay aux petits oignons, l'équipe de Compile Heart ne pouvait se passer d'une suite à un titre définitivement pour adulte. Et avec raison !

L'histoire

Au royaume du grand n'importe quoi, Mugen Souls Z n'est pas loin d'être roi. Chou-Chou est devenue la grande et immense déesse des 7 mondes à la fin de Mugen Souls. Avec son titre autoproclamé et pas mal de suivants esclaves, elle part à l'aventure dans une nouvelle galaxie pour agrandir son territoire à bord de son super vaisseau, capable de se transformer en robot. Elle tombe sur 12 nouveaux mondes à conquérir et à dominer. Mais voilà, une déesse locale, Syrma se réveille au mauvais moment et absorbe les pouvoirs de Chou-chou. Un nouveau groupe se forme alors pour obéir au souhait de l'adorable déesse peste constitué d'une héroïne fraichement débarqué Nao (et qui ne mérite donc pas le titre de héros), d'une déesse amnésique Syrma et d'un larbin masochiste, Ryuto. Bientôt rejoint par d'autres personnages tous plus farfelues, il vous incombe de conquérir le monde.

Comme son ainé, Mugen Souls Z est un condensé de références au genre qui sous son air enfantin cache des personnalités perverses, des sous-entendus d'en dessous de la ceinture mais surtout une vraie parodie de J-RPG. Le thème musical d'ouverture est d'ailleurs un morceau de J-Pop, ce qui vous plonge directement dans l'univers du jeu. Ne vous étonnez pas de devoir passer par un bain mixte pour pouvoir augmenter les caractéristiques de votre équipe, les sous-entendus sexuels sont omniprésents.

Oui, Kingdom Hearts et Bioman sont de la partie.

Le principe

Mais qui dit "parodie" ne dit pas "jeu à prendre à la légère". Mugen Souls Z s'offre un vrai gameplay et d'excellentes idées. Il s'agit d'un jeu de rôle entre classique et tactique. Pour le côté tactique, vous retrouvez un scénario prétexte à de longues balades dans des donjons pour progresser dans l'histoire ou dans les niveaux. Car bien souvent, les monstres de la région offrent une difficulté accrue par rapport au niveau précédent, vous forçant à combattre puis à retourner à votre vaisseau pour progresser convenablement. Dans les combats, la tactique se traduit par un placement adéquat dû aux zones de combats qui donnent des bonus ou des malus, mais aussi à la distance de combat entre le corps à corps, l'épée ou la faux. Vous disposez aussi d'une panoplie de skills complète et variée mais dont le coût limite souvent l'utilisation. Vos combats devront donc être soigneusement préparés sous peine de vous promener avec un coéquipier mort. Là ou Mugen Souls Z va encore plus loin, c'est dans la possibilité de convertir les habitants et les ennemis en péons (ou esclave) pour améliorer le G-castle notamment. En effet, par le biais de choix des tenues de votre déesse (Sado, masochiste...) et d'une combinaison de positions toutes plus osées les unes que les autres, vous allez pouvoir transformer les monstres en matériel d'amélioration pour votre vaisseau.

Dans les niveaux, vous devrez convertir différents points de passages à votre cause, soit en réalisant un enchainement de positions, en offrant un objet ou en ayant fait le nombre de combat demandé. En plus de débloquer l'histoire et de permettre son avancement, cela vous permet aussi de booster vos capacités tel que le saut, afin d'aller à des endroits jusque là inaccessibles. Bien évidemment, vous devrez revenir plus tard afin de visiter l'intégralité d'un niveau mais rien de bien neuf pour un RPG tactique.

Les dialogues sont vraiment drôles mais viennent souvent couper le rythme.

Pour qui ?

Mugen Souls Z est un jeu de niche sans aucun doute. En plus d'être intégralement en anglais, le jeu offre une multitude de sous entendu pour adultes seulement. Cependant le gameplay abordable, bien pensé et terriblement accrocheur ouvre les portes de ce jeu au plus grand nombre. Une véritable référence dans un genre délaissé sur notre vieux continent.

Les effets visuels des Skills sont plutôt réussi.

L'anecdote

Mugen Souls Z offre moult scènes, plus ou moins intéressantes pour le scénario avec de longue phase de bla bla entre crêpage de chignon et dialogues sans raison. Il est cependant des scènes qui à mes yeux poussent le vice au plus profond du jeu, comme les dialogues dans les bains mixtes où tout semble être fait pour mettre mal à l'aise le pauvre Ryuto. Avoir trois déesses nues dans un bain est chose courante dans le jeu, alors autant vous y faire !
Les Plus
  • Des nombreuses heures de jeu
  • Le gameplay bien ficelé
  • Thème et ambiance dignes des grands du genre
  • Un humour décapant
Les Moins
  • Beaucoup de bla bla sans grand intérêt qui coupe la progression
  • Un framerate qui tire la patte