Of Orcs and Men fait ce qu'il faut

03 nov. 2012
Testé par sur
Disponible sur
3

Pour son univers très travaillé, ses personnages excellents et son système de combat sympathique, Of Orcs and Men vaut le détour. Ce n'est pas tous les jours que vous avez l'occasion de massacrer de l'humain en faisant deux fois leurs tailles, à l'aide d'une massue énorme ou d'un bon coup de couteau entre les omoplates. Dommage que la réalisation se révèle parfois un peu mollassonne, notamment au niveau du level design. En tous cas, si vous aimez les jeux de rôles où la réflexion est de mise pour se sortir des combats, Of Orcs and Men est pour vous.

Si vous êtes fan du genre médiéval fantastique et des jeux de rôles, vous connaissez bien ce moment où on se retrouve face à une armée de gobelins à trucider ou bien face à un orc qui fait trois fois notre taille et dont l'arme est une massue aussi grande que nous. Eh bien si incarner un humain chétif vous barbe, Cyanide vous propose d'inverser les rôles avec Of Orcs and Men.

Arkhail et Styx, un duo pas très catholique.

Un univers atypique

Of Orcs and Men vous met dans la peau de "peaux vertes", soit un orc du nom d'Arkhail, et un gobelin, Styx. Dans un contexte moyenâgeux, vous voilà donc plongé dans un monde où les orcs et les gobelins sont pourchassés et réduits en esclavage par les humains, dirigés d'une main de fer par un Empereur tyrannique. Arkhail est un Bloodjaw, un orc d'élite si vous préférez. Il est connu sous le nom du boucher de Bay Harbor (référence à Dexter ?). Sa mission est d'aller tuer l'Empereur pour mettre fin au massacre des siens. Il est pour cela accompagné par Styx, le seul gobelin doué de la parole et d'une intelligence poussée contrairement à ses congénères. Les deux personnages ont un caractère bien trempé et les dialogues entre eux sont assez violents. Les insultes et les provocations fusent dans tous les sens. Le doublage français est d'ailleurs très bon même s'il n'égale pas la version anglaise.

Le level design est assez mal fichu.

Un jeu réalisé à la masse

L'univers créé par Cyanide est vraiment original et permet quelques bons moments grâce à ses deux personnages. Mais ces derniers sont malheureusement desservis par une réalisation bancale en bien des points. Le jeu manque beaucoup de dynamisme dans ses cinématiques. D'abord, les musiques ne sont pas toujours choisies judicieusement. En effet, certaines scènes demanderaient une musique plus épique ou qui feraient mieux monter la pression lorsque Arkhail est à deux doigts de péter un câble et d'écraser le crâne de Styx. Mais non, les développeurs ont décidé de régulièrement faire retomber le soufflé par le biais d'un autre personnage qui vient couper la scène en demandant aux personnages de se calmer. Dommage. Voila qui dénote d'un véritable manque de savoir-faire puisque apparemment, Cyanide ne connait pas le hors-champ. Du coup, le jeu perd beaucoup d'attrait à ce niveau. Vous finissez un peu par vous ennuyer face à certaines scènes qui auraient pu être magistrales compte tenu des deux personnages principaux très travaillés. Il aurait donc fallu mieux ancrer les musiques dans l'action. Cela dit, le jeu est toutefois assez joli et les expressions faciales des personnages principaux ont fait l'objet d'une attention particulière.

Pour réduire le nombre d'ennemis avant un combat, vous pouvez utiliser le mode infiltration de Styx.

Des combats et des orcs

Un orc sans combat, c'est comme une saison de Naruto sans hors-série, ça perd de son intérêt. Cyanide a créé un système de combat un peu déroutant au début, mais vous vous y ferez assez rapidement. Ce dernier ressemble au système de combat de Game of Thrones, développé également par Cyanide. Il s'agit donc de choisir les attaques qui seront exécutées par votre personnage. Vous pouvez en choisir quatre au maximum puis recommencer. Il existe plusieurs poses de combat pour les deux personnages. Arkhail est un gros bourrin qui attaque au corps-à-corps. Il faut donc choisir entre une pose offensive et défensive. Styx a un style de combat au corps-à-corps et à distance. Par la simple pression d'un bouton, vous pouvez changer de personnage, vous pouvez aussi ralentir le combat afin de choisir au mieux votre attaque en fonction de votre adversaire : attaque simple, déstabilisation, étourdissement, etc. Le jeu alterne savamment entre combats classiques et phases d'infiltration avec Styx qui a la capacité de se glisser derrière ses ennemis pour les assassiner. Là encore, la réalisation est un peu fainéante puisque même si les gardes voient un corps par terre, ils ne seront pas en alerte. De plus, malgré des décors plutôt agréables, le level design laisse parfois à désirer.
Les Plus
  • Des personnages principaux géniaux
  • Des combats corsés
  • Plutôt joli
  • Des décors et un environnement qui vous mettent dans l'ambiance
Les Moins
  • Des musiques pas assez épiques
  • Une réalisation qui manque de dynamisme