Limbo, une formidable épopée

28 juil. 2011
Testé par sur
Disponible sur
4
  • Développeur Playdead
  • Sortie initiale 21 juillet 2010
  • Genre Plateformes

Déjà disponible sur PC et Xbox 360, c'est au tour de la machine de Sony de se voir doter de ce véritable petit bijou des jeux dématérialisés. Armé d'une ambiance en béton qui en fera frémir plus d'un et d'un gameplay simple mais diablement efficace, le tout accompagné par une bande-son tantôt angoissante, tantôt brutale et pesante, le titre ne laisse pas indifférent. Le choix d'un jeune enfant en tant que héros se révèle dérangeant par rapport à la sauvagerie à laquelle il doit faire face et paradoxalement magnifique quant à son fabuleux courage et son unique désir de retrouver et sauver sa sœur, et ce malgré le cauchemar qu'il doit endurer. Dans un univers où souffrance et horreur sont poussées à leur paroxysme, une lueur d'espoir et de volonté subsiste. Émouvant, touchant et intense, Limbo est une aventure unique, grande et puissante, qui en ravira plus d'un. Elle restera à jamais marquée au fer rouge dans moult esprits tant pour son côté poétique que pour son côté tragique. Incontournable.

De nos jours, les perles rares ne sont pas monnaies courantes. Que ce soit sur le Xbox Live Arcade ou bien le PlayStation Store, ce n'est pas tous les jours que l'on tombe nez à nez avec une vraie. Et quand ça arrive, on le sait immédiatement. Dès l'instant où l'on se retrouve dans un univers émouvant, fascinant, incroyable, fantastique et éprouvant, on se rend compte de la beauté du jeu, de sa grandeur et de sa magnificence. Et c'est exactement ce que vous allez ressentir en jouant à Limbo, véritable diamant brut. Embarquez pour une aventure touchante et émouvante dont vous ne ressortirez pas inchangé avec ce puzzle-game/plates-formes aussi troublant qu'envoûtant.

Très souvent en arrière-plan se trouvent des corps d'enfants, victimes d'un bien triste sort.

Un univers sombre et poétique

Sans aucune introduction, sans la moindre trace de pré-quel, vous vous retrouvez immédiatement plongé dans l'univers du jeu. Le héros, un petit garçon, se réveille dans une forêt silencieuse où seul le murmure du vent entre les arbres vient troubler cette quiétude presque étouffante et anormale. Anormal est le mot car vous êtes dans les limbes, un monde obscur et dangereux où votre sœur s'est perdue. Le jeune garçon, n'écoutant que son cœur et faisant fi des risques, se précipite à sa rescousse. Voilà pour le gros du jeu. Mais Limbo est avant tout une ambiance. Pesante est l'adjectif le plus proche de ce que vous pouvez ressentir en traversant ce monde irréel. Vous ne risquez pas de voir une once de couleur dans ce paysage figé. Seulement du noir, du blanc, et toutes les nuances de gris possibles. Ne croyez pas que Limbo est une aventure facile et amusante. Vous ne pouvez imaginer à quel point ce titre peut s'avérer glauque et dérangeant avant d'y avoir joué. Sans gâcher la surprise, gardez seulement en tête que les pires choses peuvent arriver à ce pauvre petit garçon courageux. Les effets sonores renforcent encore plus cette sensation d'insécurité et de peur. Dans leur plus simple appareil, ces derniers ne comportent aucune musique, seulement des bruitages tels que des gouttes d'eau s'écrasant sur la terre, des mécanismes qui grincent, le bruit sourd des pas du héros sur le sol, sa respiration saccadée, ou encore son dernier râle après avoir été brûlé, embroché, écrasé, décapité...

Des créatures effrayantes peuples ces contrées inhospitalières.

La mort omniprésente

Le périple de notre fier sauveur s'articule autour d'une série de pièges et de casse-têtes, tous pouvant vous coûter la vie d'une manière ou d'une autre. Certains peuvent apparaître assez vicieux et cruels et donnent du fil à retordre quant à leur résolution. Il n'est d'ailleurs pas rare de devoir retourner sur ses pas afin d'aller chercher ou actionner quelque chose permettant de franchir un obstacle retors. Et lorsque vous êtes bloqué, dîtes vous une chose : rien n'est mis au hasard. A l'instar de Portal 2, rien n'est décoratif s'il peut être manié et déplacé. Alors ne vous demandez pas ce que fait cette chose ici, mais plutôt comment peut-elle vous aider. Toutes ces épreuves se déroulent sur pas moins de 24 chapitres, équivalent à environ 3-4 heures de jeu. C'est court certes, mais c'est intense, brutal et émouvant. Par pléthores d'embûches, Limbo offre un formidable condensé de peur, de joie, de tristesse, de soulagement et de stress. Et ça, en vous faisant utiliser uniquement deux touches de la manette. Deux touches, permettant de sauter et d'actionner ou utiliser quelque chose. Pourtant, le titre peut se targuer de posséder un gameplay riche et inépuisable, contrairement à certains jeux utilisant tous les boutons mais qui perdent vite tout intérêt. Sérieusement, traverser les limbes fait ressentir un puissant sentiment de satisfaction une fois arrivé au bout, hors de danger et sain et sauf après toutes ces épreuves.
Les Plus
  • Une ambiance incroyablement prenante
  • Des obstacles vicieux et retors
  • L'innocence et le courage sans faille de cet enfant perdu au milieu de cette brutalité
  • La noble quête du héros
  • La bande-son, sublime
  • Les graphismes, magnifiques
  • Intense d'un bout à l'autre, vous appréciez chaque seconde
  • Le désir ardent de vouloir refaire cette épopée magique
  • Un jeu poétique et émouvant comme on les aime
  • Impossible de rester indifférent à cette histoire
  • Un gameplay plus qu'efficace
Les Moins
  • Sa faible durée de vie, même si rien n'y fait, le jeu en vaut la chandelle et vous reviendrez sur ce parcours dantesque plus d'une fois