SSX Blur brouille les pistes

29 avr. 2007
Testé par sur
Disponible sur
2
  • Éditeur Electronic Arts
  • Sortie initiale 15 mars 2007
  • Genres Arcade, Simulation

Pragmatiquement, vous êtes lâché en pleine nature, une sorte de pic montagneux qui vous permet de choisir votre épreuve. Une fois que vous en avez saisi la subtilité, vous pouvez vous passer de cet espace et naviguer à partir de la carte du menu "pause". Les différentes épreuves sont accessibles autant que vous le voulez, chaque nouvelle performance remplace la précédente si elle est meilleure. L’objectif est d’avoir assez de bons points partout pour atteindre le top 3 des gars les plus "cools" de la station, et découvrir de nouvelles pistes : trois pics en tout. L’épreuve de saut est sympathique : vous foncez sur une bosse, sautez et réalisez quelques acrobaties ; pour les "übertricks", en plus d'avoir des "überyeux" et des "überréflexes", il faut parvenir à désolidariser les mouvements de ses bras. Quant aux courses, rien de plus simple : malgré les dizaines de bonus qui jonchent les pistes et la possibilité de réaliser plein de sauts, seul le fait d’arriver premier compte pour le classement. Quel est donc l’intérêt de ces courses, si ce n’est foncer à toute allure en restant bien droit sur la piste ? Et une fois que vous dominez le pic, et que votre personnage fait partie du top 3, vous pouvez accéder à la suite, avec ce personnage uniquement, qui aura glané peu à peu de meilleurs caractéristiques au fil des victoires. Moult personnages sont à débloquer, mais il vous faut alors tout recommencer avec chacun d'entre eux...

Si vous n'avez jamais joué à un SSX, vous êtes en droit d'avoir un a priori positif sur la version Wii baptisée SSX Blur. Vous lancez la partie, appréciez la blancheur de la neige, les rayons du soleil... Mais soyez sur vos gardes ! Car très vite, vous vous heurtez à des objectifs obscurs, à un environnement graphique modeste et surtout à une prise en main déconcertante. SSX Blur serait-il un mauvais jeu pour autant ? Pas si sûr.

Une belle figure dans un half-pipe qui l'est moins.

Pressé s'abstenir

Le surf est un sport aussi cool que technique. Il faut avoir un bon carve (tracé des courbes), un bon style pour les tricks (les sauts) et une bonne combinaison puissance / vitesse. Dans la vraie vie, il faut compter une semaine de cours indispensables lors de la première approche du surf. Sur Wii, c'est heureusement plus rapide, sauf si vous vous lancez tel un débutant dans la série SSX. Cet épisode spécialement bâti pour la console de salon Nintendo repose sur une prise en main complète des commandes gyroscopiques. Cette prise en main originale demande à être apprivoisée pour savoir en profiter. La persévérance est donc ici un atout essentiel, et les plus impatients d’entre vous ne manqueront pas de finir hors piste. Ou contre un arbre. Ou à terre. Ou en l’air mais la tête en bas. Bref, vous êtes prévenu : SSX Blur n'est pas un jeu pour les fillettes !

Voici un exemple d'übertrick bien corsé, surtout en pleine course !

Droit au but

Pour les néophytes de la série, SSX est un jeu de glisse associant figures démentielles et esprit de compétition bon enfant. Le but étant d’être le roi de la piste, à vous de briller dans les différentes compétitions : course, meilleur score de figures, ou encore slalom. Dans cette version Blur exclusive à la Wii, l’équipe de gamedesign s’est lâchée sur les contrôles. A un tel point que vous ne devez plus appuyer sur des boutons pour déclencher une figure improbable, il vous faut dessiner en l’air des tracés plus ou moins géométriques : les "übertricks". Ces super figures très difficiles à réaliser ne sont déclenchables qu’une fois votre barre de saut au paroxysme : là, une toute petite icône s’affiche quelques secondes. Autant dire qu'il faut être du genre attentif si vous souhaitez ne pas louper leur apparition. Car à chaque icône correspond un geste à reproduire, allant du Z au double hexagone croisé doublé d’un huit dissymétrique. Problème : les êtres humains ne savent pas décoordonner leurs mouvements. Essayez donc de faire un rond avec la main gauche et un carré dans l’autre sens de la droite. A moins d'être à deux, impossible !

Combinez sauts et slides, à la façon Tony Hawk, en gardant l'équilibre grâce au nunchuk.

Je t'aime moi non plus

Mais s’il ne s’agissait que d’un timing d’affichage des infos, vous ne seriez pas si désappointé. Ce qui peut vous totalement désappointer, ce sont les contrôles : vos mouvements sont mal interprétés, ce qui vous donne l’impression de vous essouffler pour rien et procure parfois un sentiment de frustration. Tracer un simple cœur à deux mains, par exemple, peut nécessiter des dizaines d’essais avant d’y parvenir : est-ce normal pour un jeu qui se veut accessible et convivial ? Sur la piste, vous ne faites pas le fier. Debout sur votre surf ou vos skis, vous penchez le nunchuk pour tourner et/ou appuyez sur le stick directionnel. Avant de réussir à le faire filer sur une trajectoire que vous choisissez et non que vous subissez, comptez de nombreuses descentes houleuses. Mais à présent que vous savez à peu près glisser, essayez de sauter : soit le bouton A, soit un coup sec de nunchuk en l’air, et c’est parti, en combinant une inclinaison de la wiimote, pour quelques sauts périlleux bigarrés... Mais vous n’êtes pas là pour y croire. Une légère pression sur B et vous atterrissez comme une fleur. Si jamais vous chutez dans le half-pipe, mieux vaut recommencer l’épreuve. Car il est difficile de reprendre de la vitesse, et sans elle, impossible de remonter assez haut pour sauter à nouveau dans tous les sens et gagner suffisamment de points.
Les Plus
  • Le premier jeu de surf sur Wii
  • Le challenge est de taille
Les Moins
  • Le challenge est de taille
  • Le jeu reconnaît rarement les figures tracées
  • Les indicateurs d'übertricks apparaissent trop subtilement
  • Il faut tout faire personnage par personnage... harrassant
  • Des objectifs pas très clairs