Mardi, c'est le coup de gueule !

26 sept. 2017

Écrit par

Comme chaque mardi, un membre de la rédaction pousse un coup de gueule sur l'actualité du jeu vidéo : l’énième report d'un jeu attendu, la fermeture d'un studio, une annonce d'un jeu qui "sent pas bon". Mais ça peut également être l'occasion pour lui de revenir sur une expérience malheureuse sur un jeu en cours de test, ou même un échange tendu sur la tribune autour d'un sujet particulier. Bref, aujourd'hui, voici le coup de gueule...

Non. Non, non, non. En 2017, il est inconcevable de sortir un titre doté d'une interface pareille. Voici comment le jeu bac-à-sable ARK : Survival Evolved (en cours de test) vous accueille. Le premier échange avec un jeu passe par son interface et clairement, ARK n'est pas un bon candidat au speed dating. C'est comme si vous vous pointiez en costume avec un bouquet à la main et que votre rendez-vous se gratte négligemment le nombril dans son survet' moisi.



Une fois passée la surprise, vous vous dites que l'effort a été fourni ailleurs et que ça se passera mieux ensuite. Mais il n'en n'est rien. La personne qui a conçu la version console de ARK n'en n'avait strictement rien à faire des joueurs. Au point que la compréhension des touches et l'interface globale pourrait se résumer à un gros doigt d'honneur :



Une catastrophe. ARK : Survival Evolved est en cours de test, donc, et quelque chose me dit qu'il est mal parti pour décrocher une bonne note.