Vendredi, c'est l'info !

12 mai 2017

Écrit par

Comme chaque vendredi, un membre de la rédaction partage avec vous l'information tombée cette semaine qui a particulièrement retenu son attention. Bien entendu, toutes orientations subjectives ne seraient que fortuites. Bref, aujourd'hui, voici l'info...

Cette semaine on a appris via Kotaku que l'éditeur Bethesda (que j'apprécie beaucoup) a vu ses pratiques mises en place récemment se retourner gentiment contre lui. Cela concerne deux aspects :

- D'abord, Bethesda a mis en place un système de primes pour ses studios. C'est bien. Mais ce système repose sur le score moyen des jeux sur Metacritic. C'est moins bien. Car Metacritic, au-delà de son avantage de rassembler une moyenne des notes des principaux médias de jeux vidéo, ne donne qu'une image homogène du titre. Certains articles seront super positifs quand d'autres vont descendre le jeu en flammes. Cette pratique a été mise à jour il y a quelques temps mais montre que Bethesda n'est clairement pas dans une démarche de prise de risques : il faut que les titres plaisent au plus grand nombre, quitte à faire l'impasse sur des expériences plus clivantes.



Les notes ne sont pas déterminantes ? Mon œil !



- Ensuite, et c'est là la nouveauté : Bethesda se refuse à présent de laisser la presse, les youtubeurs et autres tester les jeux en avance. Selon un communiqué récent de l'éditeur, "Chacun découvre le jeu en même temps". Cela semble partir d'une intention (un peu) louable mais dans le fond, ça n'arrange personne : les joueurs n'ont pas de quoi se faire un avis pour le jour de la sortie, et les testeurs doivent rusher comme des sagouins pour finir un jeu en quelques heures quand parfois il en faut des dizaines.

Résultat : les notes Metacritic chutent, les studios n'ont pas la prime alors que le jeu mérite mieux que ça, les joueurs se méfient des jeux moyennement notés, Bethesda fait moins de ventes. Dernier concerné : Prey.



Les notes de Prey, rushé en quelques heures pour le référencement...


En vrai, chez Gamatomic on préfère prendre le temps nécessaire plutôt que de rusher un test. Mais bon, les primes des studios ne sont pas (encore) indexées sur nos appréciations.