Mario Power Tennis, pour transpirer des mains

30 mai 2005
Testé par sur
Disponible sur
3
  • Éditeur Nintendo
  • Développeur Camelot Software
  • Sortie initiale 25 février 2005
  • Genre Sport

Les nombreux terrains proposés et à débloquer sont également truffés de gadgets : outre les terrains classiques, on en trouvera un situé dans la jungle de Donkey Kong, sur lequel courent des alligators Le terrain de Wario est truffé de pièges, celui de Bowser est monté sur vérins, etc. Drôle quelques instants, on s'en lasse assez vite, pour finir par les désactiver. Enfin, dans un esprit Mario Kart, un mode de jeu permet de récupérer des objets, à utiliser pendant le match. Accessoire, mais les plus jeunes se plairont à balancer des peaux de banane. Enfin, une série de mini-jeux également à débloquer vient s'ajouter à la liste des modes de jeu, la plus part étant jouable en multi. Ici aussi on s'amuse parfois, on développe ses aptitudes, mais rien ne remplace le véritable match de tennis sur terre battue, en 6 sets sous un soleil de plomb, le public transpirant de suspense et les balles sifflant comme des flèches. Rien. Sauf peut-être une vraie partie de tennis, dans le vrai monde, celui avec des vrais gens.

Comme c'est de plus en plus souvent le cas pour leurs derniers jeux, les personnages de Mario et ses amis sont utilisés par divers studios sous le couvert de Big N. Pour Mario Power Tennis, c'est Camelot qui s'y colle : on prend les persos les plus célèbres du royaume des champis, l'univers du plombier et de ses aventures et les voilà tous réunis à faire tourner des balles jaunes. Facile, en fait, de faire des jeux vidéo.

Tout commence quand Wario & Waluigi sont disqualifiés...

Une histoire à deux balles

Le tennis, c'est comme le golf : quand on y a goûté, on ne peut plus s'en passer. Depuis plusieurs générations de consoles, Mario montre des capacités de sportif émérite. Et cette version Gamecube n'est pas la plus mauvaise. On se laisse porter de tournoi en tournoi, affrontant des ennemis graduellement moins crétins, parfois pervers, allant jusqu'à employer la ruse pour gagner des points. Moi qui pensait être le seul à employer la technique du «j't'amène au filet pour mieux t'lober»... Si dans Mario Party jouer tout seul est une activité rapidement déprimante, Mario Power Tennis offre un jeu solo plutôt réussi, qui tiendra en haleine les plus fervents. Et le multi, jusqu'à 4 joueurs, apporte une bonne grosse dose de fun au jeu, même si les doubles finissent souvent en baston. C'est comme ça, mais quand on ne respecte pas ses placements, on ne peut que se prendre une raquette dans la tronche.

Quelle grâce, quelle délicatesse, quelle souplesse !

Au placard, Kournikouva !

Car l'air de rien, le tennis c¹est technique. Savoir faire courir son adversaire en abusant de lift et de coupés sur l'ensemble du terrain, pouvoir smasher au bon moment et assurer des frappes puissantes, ou au contraire venir les déposer délicatement juste derrière le filet, quand l'adversaire joue fond de court... Dans Mario Power Tennis, il faut savoir être polyvalent si on veut remporter l'ensemble des coupes. Et vu qu¹il en existe une bonne poignée, à multiplier par la quinzaine de personnages, c'est pas gagné. Et malheureusement, les coupes ne se jouent qu'en solo. Dommage.

Bricorama a des parts chez Nintendo, c'est à présent certain

Mario n'est pas super pour rien

Mais croyez-vous que dans Mario Power Tennis, on joue réellement au tennis ? On joue, certes, mais on s'amuse aussi avec toutes sortes de gadgets. Des longs, des courts, des bizarroïdes, de toutes les couleurs... Les 'power-up' sont des coups spéciaux propres à chaque personnage, qui peuvent le tirer d'un bel embarras : l'un des deux est offensif, l'autre défensif. Ces deux frappes spéciales peuvent soit provoquer un tir surpuissant, soit récupérer une balle autrement inatteignable. En mode easy, ces coups sont des gadgets agaçants : où qu'il soit placé, le personnage réussit son coup. Par contre, en mode classique, il faut soigner ses placements, apprécier la distance de manière optimale et assurer ses arrières : le jeu se corse et c'est tant mieux.
Les Plus
  • Les persos sympatiques et leurs petits cris personnalisés
  • L'ambiance, le fun, les match
  • Le multi, indispensable
  • Pouvoir sauvegarder au cours d'un match
Les Moins
  • Le côté parfois brouillon de certains mini-jeux ou terrains
  • Le mode (trop) facile, qui retire tout le fun du jeu