Final Fantasy Type-0 HD

10 avr. 2015
Testé par sur
Disponible sur
3

Un portage fainéant, mais un jeu plaisant

Presque 70 euros pour un portage qui est techniquement un poil fainéant et pour la démo de Final Fantasy XV, c'est honnêtement un peu abusif. Si le jeu initial est plaisant, notamment par son histoire, le gameplay dynamique et le principe de mission/temps libre, le portage est trop limité pour vous satisfaire pleinement, avec une caméra capricieuse et certains décors très moyens. Cependant se limiter à ces défauts, c'est aussi oublier que le jeu a été pensé pour une console portable, et non pour One/PS4. D'un autre côté, la démo ne justifie pas non plus ce prix, car une démo reste une démo. Un portage un peu limite qui reste pourtant une acquisition sympathique... quand il aura baissé de prix.

Final Fantasy Type-0 HD est l'exemple même du portage qui peut avoir de l'intérêt : un Final Fantasy inédit dans nos contrés, réservé à la PSP à sa sortie en 2011 et qui avait séduit par son gameplay. Pourtant, Square Enix maximise la publicité autour de la démo de Final Fantasy XV au détriment du jeu à proprement parlé. Est-ce annonciateur du verdict ?

L'histoire

Réservé dans un premier temps aux téléphones portables, puis à la PSP pour un problème de rendu, Final Fantasy Type 0 débarque dans l'archipel nippon en 2011 sans jamais atteindre nos contrées. Issu de la lignée des Fabula Nova Crystallis, le scénario tourne donc autour de l'impératif des cristaux et des L'Cies mais dans des conditions bien différentes que celle de la trilogie Final Fantasy 13.

L'histoire de Final Fantasy Type-0 HD reprend à la lettre celle de son aîné. Le continent d'Orience est guidé depuis longtemps par un pacte de paix entre les quatre forces en présence détenant chacune un Cristal et représentée par un talent spécial : les machines, la magie, les Eidolons ou les Dragons. Cet équilibre est rompu par Milites, le tigre blanc, génie des machines qui attaque sans ménagement Rubrum, maître en Magie. Après une introduction sanglante et sombre, vous incarnez les jeunes élèves officiers de la classe 0, dans un combat pour la défense du pays. Ce contexte va cependant s’éclaircir rapidement pour laisser place à un univers bien moins sombre et plus fantastique. Les références à l'univers de Final Fantasy sont nombreuses pour une histoire finalement très correcte, avec une rejouabilité et une difficulté bien pensées.

Le mur d'Ace vous sauvera bien souvent.

Le principe

Voilà la vraie bonne surprise du jeu. Final Fantasy Type-0 HD est un jeu de rôle et d'action bien ficelé. En héritant du gameplay de la version PSP, le plaisir est au rendez-vous. Entre deux missions, vous disposez généralement de 12 heures pour vous occuper de vos petites affaires. Alors non, vous n'attendez pas 12 heures que le temps passe mais vous disposez ainsi de la possibilité de vous balader, réaliser des quêtes annexes, élever des Chocobos ou encore faire du leveling. Chaque action vous coûtera deux heures (même discuter avec les gens qui ont un point d'exclamation au dessus de leurs têtes). Cette répartition vous laisse assez libre pour que vous disposiez de votre temps à votre guise, en zappant même ce temps d'attente si vous le souhaitez par un passage au QG. Une fois le chrono écoulé, vous vous rendez vite sur le champ de bataille et ainsi enclenchez la phase de mission (rejouable via le menu). Sorte de jeu stratégique sur la carte du monde, vous alternez assistance, combat et choix.

Côté combat, le plaisir vient autant des possibilités que du nombre de personnages (et donc d'actions) disponibles. Chaque touche se voit attribuer une action. Si la commande d'esquive est commune aux 14 personnages, ainsi que la commande de bloque, les deux autres vous permettent de sélectionner parmi un arbre de compétences les actions que vous souhaitez placer. Petit bémol cependant, vos personnages disposent tous d'un arbre de compétences riche, mais avec deux touches d'actions, pas vraiment de possibilité pour vous d'exploiter au mieux ses compétences. Vous avez aussi la possibilité d'invoquer des Eidolons sur un cours laps de temps pour vous aider au combat. Si l'un de vos personnages meurt, vous pouvez le remplacer aussitôt par un autre membre, ce qui induit un élément très important : vous devez développer tous vos personnages pour les amener à un niveau identique sous peine de défaite lors des combats les plus difficiles. Ce jeu, abordable à tous, demande cependant un certain niveau pour le mener à son terme.

L'élevage de chocobos pourra vous détendre entre deux missions.

Le multi

Encore un mauvais point pour ce portage. Alors que Final Fantasy Type 0 sur PSP possédait un système de mission jouable en ligne, cette option a simplement disparu dans le portage HD. Et rien ne vient le remplacer sur cette version.

Pour qui ?

Avoir accès à un Final Fantasy inédit est toujours un événement pour les amateurs de jeux de rôles. Final Fantasy Type-0 HD a donc un public tout acquis à sa cause. Le problème de caméra passant assez vite après l'utilisation, les restrictions diminuent d'autant plus. Une bonne histoire, un bon gameplay , une jouabilité abordable et difficile à la fois, pourquoi ne pas céder ? Vous avez en plus accès à la démo de Final Fantasy XV.

Même si le rendu n'est pas sublime, le jeu reste agréable.

L'anecdote

Final Fantasy Type-0 HD contient énormément de clins d’œil et de références à l'univers fantastique des Final Fantasy. Si vous avez rapidement accès à l'élevage de Chocobo, qui vous rappellera la ferme de Final Fantasy VII, d'autres références sont plus difficiles à repérer. Le M. Tombery qui se trouve sur le bureau du professeur de la classe 0 est facile à trouver, pleins d'autres vous feront sourire tout au long de l'aventure. Les dénicherez-vous toutes ?
Les Plus
  • Un système de combat bien pensé et dynamique
  • 14 personnages différents jouables
  • L'ambiance du jeu, entre horreur de la guerre et fantaisie
  • Une difficulté bien dosée, qui nécessite de ne pas laisser de personnages à la traîne
  • L'accès à la démo de Final Fantasy XV
Les Moins
  • Pas le plus beau portage réalisé par Square Enix
  • Un peu cher pour un portage