Fantasy Life

31 oct. 2014
Testé par sur
Disponible sur
4

La belle vie de rôliste

Fantasy Life est l'un de ces jeux attachants et divertissants qui malgré un nombre de défauts non négligeable, vous incite à venir et revenir pour une durée de jeu improbable. Après la mise en place du scénario un peu longuette, les choses s'emballent. L'aventure commence enfin. Avec les différents métiers, les quêtes annexes, l'aide pour la population et aussi les combats, votre console n'est pas prête de se reposer. Ainsi, parcourir le monde de Rêveria va occuper bon nombre de vos songes, au point sans doute de vouloir changer de métier.

Si les studios Level 5 sont surtout connus aujourd'hui pour leur travail sur les différents épisodes du Professeur Layton, il ne faut pas oublier que ses créateurs de génie ont aussi travaillé sur de très bons jeux de rôle tels que Rogue Galaxy. Fantasy Life offre une aventure sur 3DS avec un faux air d'Animal Crossing. Mais ça serait dommage de vous arrêter à ça.

L'histoire

Le monde de Rêveria est un monde paisible et coloré, qui prospère joyeusement. Les cités sont animées et les prairies verdoyantes. Dans la cité de Castel, le roi Erik intronise un habitant dans son nouveau métier : vous. Sur la route pour votre prise de fonction, vous rencontrez Flotillon, un papillon un poil agaçant, qui décide de vous suivre partout. Mais le monde de Fantasy Life est en train de changer et une météorite s'écrase sur votre maison. Le roi vous diligente alors pour enquêter sur ce mystérieux phénomène qui semble lié au destin du monde. Si le cheminement de base est un peu long, notamment pour mettre en place le système de métiers, le scénario devient accrocheur avec le temps, voire captivant. Cette impression est accentuée avec la taille du monde ouvert créé par Level 5, ainsi que les musiques d'ambiances, quoique répétitives. Mais le jeu est surtout servi par un système de métiers et d'artisanat impressionnant.

La création de votre avatar est complète pour une personnalisation correcte.

Le principe

Si Fantasy Life ressemble à Animal Crossing par son système de maison à personnaliser en décorations ou en meubles, la ressemblance s'arrête pourtant bien vite. Car Fantasy Life est un vrai jeu de rôle avec un système de métiers bien pensé. Diviser en trois catégories, vous pouvez soit guerroyer (paladin, mage, mercenaire et chasseur), soit récolter (mineur, bûcheron et pêcheur) soit transformer (cuisinier, alchimiste, forgeron, tailleur et menuisier) pour un total de 12 métiers qui ont tous leur intérêt. En réalisant des défis demandés par votre maître, vous pouvez ainsi apprendre de nouvelles capacités dans votre secteur d'activité. Mais à partir d'une certaine étape du jeu, le modèle s'ouvre complètement et vous pouvez changer de métier et ainsi peaufiner de nouvelles compétences, en gardant bien évidemment les précédentes.

Mais même si vous avez choisi tailleur en premier métier, ne pensez pas échapper aux combats pour autant, et flâner simplement de ville en ville. Votre mission pour sauver le monde se fait l'arme au poing. Le système de combat est facile à approcher, quelque soit la classe choisie initialement. En alternant deux touches, vous avez toute une série de combos réalisables pour pourfendre vos ennemis, en pianotant ou maintenant la touche d'action. Comme dans beaucoup de jeux de rôle, vos compagnons menés par l'IA ne servent pas à grand-chose mais possèdent un vrai caractère, qui les rend souvent plus attachants qu'indispensables. En fonction des défis réalisés mais aussi des combats gagnés, votre personnage gagne en niveau, et donc en points de vie, force, etc. Mais avant de partir pour l'aventure, il vous devrez être certain d'avoir suffisamment d'expérience pour ne rien manquer. Car le système de collecte d'objet et d'amélioration est le second point fort de Fantasy Life. Avec sa multitude d'objets à transformer et à collecter, les métiers prennent alors tout leur sens, au point d'en vouloir toujours plus. Un vrai régal pour une 3DS décidément gâtée niveau jeux de rôle.

Les cinématiques de Level 5 sont comme toujours irréprochables.

Le multi

Le partage dans Fantasy Life est un des vrais plus du jeu. Que ce soit en local ou en ligne, vous avez la possibilité de parcourir l'intégralité du monde de Rêveria à trois joueurs pour accomplir des quêtes, battre des monstres forts ou encore aller chercher des items. Vous avez aussi la possibilité de partager des commentaires, qui permettent par exemple d'indiquer l'emplacement d'objets rares. Un système bien pensé qui enrichit le jeu.

Pour qui ?

Sous ses airs colorés et enfantins, Fantasy Life cache un vrai jeu de rôle qui passionnera les habitués du genre. Avec un scénario long et intéressant dans le temps, quelques monstres plus difficile à battre et un système d'objet à trouver puis à améliorer, le jeu vous offrira des nuits blanches sans problème si vous le souhaitez. Avec une difficulté en plus relativement faible, même les plus jeunes y trouveront leur bonheur.

Le bestiaire est varié et tout aussi coloré que l'univers.

L'anecdote

Avec le système de métiers de Fantasy Life, un problème assez frustrant apparaît lors de votre partie. Car si tous les métiers ont leur importance, partir à l'aventure avec votre seul don de Paladin limite grandement la chose. Impossible de récolter si vous n'avez pas choisi la branche adéquate. Du coup, j'ai préféré revenir à Castel pour apprendre d'autres métiers et repartir plus serein dans le monde de Rêveria.
Les Plus
  • Un univers et des personnages attachants
  • Les activités nombreuses et variées
  • La possibilité de se balader entre les différents métiers
  • Vivre son aventure jusqu'à trois joueurs en ligne ou en local
  • Les nombreuses possibilités d'améliorations
Les Moins
  • Une musique répétitive au bout d'un certains temps
  • La difficulté générale assez basse